grand hotel dieu lyon

La Métropole de Lyon explique pourquoi la Cité de la Gastronomie au Grand Hôtel Dieu a été concédée à un groupe Espagnol

10 juillet 2018  0  Chefs & Actualités
 

signature-food-and-sens Même si l’annonce du choix d’un groupe espagnol pour gérer La Cité de la Gastronomie en place de L‘Hôtel Dieu à Lyon n’a pas fait trop de bruit, certaines voix en coulisses se sont quand même faites entendre pour relever qu’un groupe espagnol pour gérer un bâtiment dédié à la gastronomie française et de plus lyonnaise était plutôt mal venu.

grand hotel dieu lyon

La Métropole de Lyon a tenu à justifier son choix de la société espagnole Magma Cultura dans le cadre de la délégation de service public (DSP) pour l’exploitation de la Cité internationale de la gastronomie qui ouvrira en 2019 au Grand Hôtel Dieu. Préféré à GL Events et Operel, l’opérateur ibérique a reçu les félicitations du jury grâce à une offre globale accessible à tous les publics et qui positionne l’agglomération à un échelon européen.

Si d’aucuns ont exprimé leur émoi autour de la DSP de la future Cité internationale de la gastronomie, la Métropole de Lyon a rappelé fermement que ce choix est issu d’un processus précis et juridiquement encadré qui ne laisse aucune place à de possibles élans de  » lyonnitude  » aiguë.

cite de la gastronomie lyon

Georges Képénékian Maire de Lyon a bien concédé que le choix du cœur (citant le projet de GL Events) aurait pu contenter le plus grand nombre, mais il rappelle que la préférence pour Magma Cultura répond à une volonté des élus locaux d’offrir  » non pas un lieu de visite, mais de fréquentation, arguant de son caractère durable ».

Gérard Claisse, vice-président à la Métropole explique que  » cette DSP est singulière en raison de son côté unique en France bien qu’elle découle d’un processus réglementaire bien établi « . Rappelant l’expertise de la Métropole dans la gestion des DSP, l’élu confirme qu’avec une note de 18,2 Millions l’offre de l’opérateur espagnol était la meilleure car  » précise, aboutie et économiquement robuste « .

 » Nous n’avons pas choisi un Espagnol mais bien la meilleure offre. La DSP fait l’objet d’une candidature à l’échelon européen, c’est la règle. On ne peut pas seulement se réjouir des investissements étrangers lorsque des entreprises s’implantent sur notre territoire. Lyon est une capitale européenne et sa gastronomie aussi doit s’ouvrir pleinement au monde ; c’est d’ailleurs bien l’objet de la Cité Internationale de la Gastronomie. Il s’agit d’un projet culturel pédagogique à vocation internationale. Ce choix de DSP n’empêchant par ailleurs pas que les acteurs lyonnais et régionaux s’y expriment pleinement « .

metropole de lyon cite gastronomie

Les chiffres

– Durée du contrat : 8 ans

– 5,3 M€ de chiffre d’affaires annuel prévu

– 300 000 visiteurs attendus par an

– Opérateur : Magma Cultura (25 M€ de CA, 1 000 collaborateurs, 1 million de visiteurs gérés)

– Grille tarifaire de la Cité Internationale de la Gastronomie : 12 € (plein tarif), 8 € (tarifs réduits), 3 € (demandeurs d’emplois), gratuit pour les enfants de – 5 ans ainsi que pour les accompagnateurs de personnes à mobilité réduite.

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *