Pour recevoir la cérémonie de célébration des 50 Meilleurs Restaurants du monde, Melbourne a dû débourser 600000 $

07 avril 2017  0  F&S LIVE
 

signature-food-and-sens Après Londres et New York, beaucoup se sont demandés comment il se faisait que la cérémonie de célébration des 50 Meilleurs restaurants du Monde ( Fifty Best 2017 ) se déroule au bout du monde, loin de tout circuit gastronomique, en Australie à Melbourne ( même si l’Australie a sa propre gastronomie )…

Et bien, c’est le New York Times qui a la réponse, et elle est relativement simple, il suffit de débourser 600 000 $ pour décrocher le pompon ! La cérémonie qui a réuni les plus célèbres chefs au monde s’est réunie ce mardi au Royal Exhibition Building à Melboune, deuxième ville d’Australie, et pas vraiment une référence gastronomique mondiale.

C’est  Tourism Australia et Visit Victoria qui ont aligné les biftons… objectif : courtiser les touristes, faire la promotion touristique de la destination, des vins et des produits, et faire passer Melbourne comme une destination FOOD incontournable dans le monde. Il faut dire que la sortie du Fifty Best ( The World 50 Best restaurants  ) est un évènement hyper médiatisé dans le monde entier, des centaines de journalistes et une diffusion en live de la cérémonie qui attire chaque année de plus en plus d’amateurs. En plus l’Australie a décroché un restaurant de plus dans la liste des 50 avec le restaurant Brae, ce qui n’est pas tout à fait un hasard.

Il faut savoir que de se retrouver dans les 3 premiers de la liste permet d’attirer des gastronomes du monde entier, et au-delà de changer le destin d’un restaurant et d’un chef, c’est aussi la ville où l’établissement est installé qui profite de l’afflux de clients.

Ainsi le Fifty Best risque de faire le tour du monde dans les années à venir, car il semblerait que les villes se bousculent au portillon pour décrocher la cérémonie. Plusieurs conditions sont posées, tout d’abord bien évidemment le sponsoring, mais aussi les voyages, repas et hébergements des chefs sont soigneusement et généreusement organisés. De même blogueurs et journalistes du monde entier ont été courtisés et pris en charge.  

Alors un jour la cérémonie du Fifty Best en France et bien sûr à Paris ? … rien n’est impossible, interviewé pour le site Atabula depuis Melbourne, le responsable France Nicolas Chatenier indique :  » Je trouve formidable que Mauro Colagreco (Mirazur à Menton) se hisse à la 4ème place, cela fait très longtemps que c’était plus le cas côté français. Ira-t-il plus loin ? Je lui souhaite. Ce qui est sûr, c’est qu’il est lancé. Mauro est à l’image des 50 Best : il est multilingue, il voyage, il a reçu l’Ordre du Mérite en France, il participe à l’émission Top Chef en Italie… D’ici cinq ans, il faudrait impérativement que Paris accueille elle aussi la cérémonie. » – 

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *