Michael Ellis  » Travailler pour Michelin est une chance et un plaisir de chaque instant « 

05 septembre 2017  0  F&S LIVE
 

signature-food-and-sens C’est ce lundi 4 septembre que Michael Ellis, Directeur Monde du guide Michelin des Grandes Tables, a reçu des mains de Jean-Dominique Senard, Président du Groupe Michelin, la Légion d’Honneur.

C’est dans les salons du Sénat à Paris que se déroulait la cérémonie, un moment assez unique qui regroupait les chefs les plus étoilés de France, un parterre de grands cuisiniers assez impressionnant.

Environ 200 personnes étaient invitées à partager ce moment en toute simplicité, dans un esprit amical pour honorer un homme au destin incroyable qui a fait preuve toute sa vie d’un amour fou pour la France.

Éric Fréchon, René et Maxime Meilleur, Georges Blanc, Joël Robuchon, Cyril Lignac, Alain Ducasse, Arnaud Lallement, Michel Guérard, Guy Martin, Éric Pras, Yannick Alléno, Guillaume Gomez, Christian Le Squer, … c’est une bonne centaine de chefs étoilés qui étaient présents. Mais aussi des directeurs de grands hôtels et Palaces, et quelques personnalités dont Laurent Fabius.

Marc Haeberlin, Joël Robuchon, Georges Blanc et Guy Martin


Laurent Fabius en discussion avec le chef Yannick Alléno

C’est en 1974, à 16 ans que l’Américain Michael Ellis vivant au Colorado a mis la première fois les pieds sur le territoire français lors d’un voyage scolaire, ainsi est né un rêve d’adolescent, son premier repas dans un modeste bistrot français l’a définitivement marqué.

Il reviendra en France en 1979 , motivé comme jamais pour devenir chef. Il arrête ses études, se rend en France pour apprendre à cuisinier, trouve une place de commis de cuisine à Paris au Bistrot 121 rue de la Convention dans le 15 ème arrondissement.

Il y restera un an, il y découvrira le vrai travail …  » mais malgré toute sa patience, toute sa motivation, toute sa détermination, toute sa passion pour la cuisine » , il découvrira la dure réalité de ce métier, finalement il décrochera pour reprendre ses études. Mais la passion pour la restauration ne l’a jamais quitté, d’ailleurs il continuera en salle de restaurant et en sommellerie tout en continuant ses études.

En 1986 il rejoint définitivement la France, il ne l’a plus jamais quittée depuis, Michael explique qu’il faut parfois être étranger pour apprécier l’incroyable richesse du territoire français, les producteurs authentiques, les paysages, les produits extraordinaires, les traditions.

 

Un rêve d’adolescent 

C’est en 2007 qu’il rejoint le groupe Michelin dans la branche 2 roues des pneus Michelin, il n’aurait jamais imaginé  réaliser 4 ans plus tard son rêve d’adolescent en rejoignant la direction du guide rouge.

Michael Ellis a remercié la direction du groupe Michelin pour sa confiance, il n’oubliera jamais ce jour où, au siège à Clermont-Ferrand, il a été convoqué par Jean-Dominqiue Senard qui lui a proposé la place de Directeur du guide Michelin, c’est un de ses supérieurs qui lui a prêté une veste et une cravate au dernier moment pour se rendre auprès du PDG.

Michael Ellis a rendu hommage à ses équipes d’inspecteurs – ses travailleurs de l’ombre -, « sans leur travail, sans leur dévouement, sans les heures passées sur la route, sans eux le guide Michelin n’existerait pas », a t’il expliqué.

Moi l’Américain 

M. Ellis a aussi remercié la communauté des chefs qui lui ont accordé toute leur confiance, à lui  » l’Américain « , et a tenu aussi à les remercier de l’avoir accepté sans jugement, sans préjugé à ce poste autant important pour la profession.

Comment Michael Ellis est arrivé à la tête du guide Michelin :

«  Vous êtes incroyable, vous menez le guide tambour battant, vous voyagez constamment « 

Jean-Dominique Senard : «  … arrive le moment le plus incroyable de votre carrière, au moment où nous nous posions la question de la suite de la Direction du guide Michelin, où j’étais – je ne le vous cache pas – terriblement embarrassé, nous ne trouvions pas la bonne personne. Il faut dire que ce n’est pas simple… Le guide Michelin est tellement unique, tellement incroyable, que c’est très difficile de le définir sur le papier. Alors nous cherchions qui pourrait diriger le guide Michelin, jusqu’au jour où le service du personnel a eu un éclair de génie, au cours d’un entretien badin, vous avez parlé de votre passion pour la cuisine et la gastronomie… Euréka nous avons trouvé notre homme. La lumière est montée jusqu’à moi, je me suis dis mais mon Dieu à quoi ressemble ce monsieur, nous connaissions son nom… voilà Michael Ellis qui se retrouve devant nous. On lui offre ce défi incroyable, il avait révélé sa passion… en tout cas je peux vous dire qu’à cette époque vous m’avez enlevé un énorme poids, c’était quasiment miraculeux, il était chez nous et nous ne le savions pas puisqu’il s’occupait d’industrie de pneu de vélo et moto et c’est l’homme qu’il nous fallait… « 

« Aujourd’hui Michael Ellis est à la tête du guide international, il est responsable de la publication, de la gestion des sélections, il est fédérateur d’un équipe d’inspecteurs, et fédérateur des chefs au travers d’une relation de confiance et de dialogue », indique M. Senard.

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (50%)
  • Mmmm interessant (50%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *