Combien coûte l’implantation d’un guide Michelin à l’étranger

13 mars 2019  0  Dossiers F&S F&S LIVE
 

signature-food-and-sens  Combien vaut avoir un guide Michelin? – Il devient assez courant que les offices de tourisme de certains pays a fort potentiel touristique investissent pour porter l’arrivée du guide Michelin des meilleures adresses de restaurants, la région de Californie est la toute dernière à s’y être engagée.

L’office du tourisme de Le Californie aurait dépensé 600 000 dollars pour inciter Michelin à produire un guide régional, le premier guide de ce type aux Etats-Unis, jusqu’à ce jour seulement des guides par ville avaient été produits ( cliquez ICI pour trouver la source de l’information). Cette somme investie par la Californie est plutôt une bonne affaire pour l’État américain de la côte Ouest, elle servira à « couvrir les coûts importants liés à l’implantation du guide et à la présence d’inspecteurs Michelin dans tout l’État ».

Le guide restera totalement indépendant du conseil du tourisme sur le plan éditorial, ce qui signifie que seules les équipes du guide Michelin décideront des restaurants à sélectionner pour entrer dans cette fameuse collection d’étoiles. Une façon de positionner définitivement toute la région comme une destination gastronomique et touristique.

Le guide absorbera le guide Michelin existant de San Francisco et sa région proche, le seul  publié jusqu’à ce jour dans l’état de Californie.

Une bonne affaire pour la région Californie – Le guide Michelin de l’Etat de Californie devrait permettre d’attirer plus de touristes et notamment dans le créneau des voyageurs à forts pouvoirs d’achats. Ceci permettra à la région d’injecter ainsi plus de la valeur ajoutée dans l’économie liée au tourisme. Cette démarche entre aussi dans  la stratégie initiale de la maison Michelin de publier les guides pour encourager les voyages sur les routes d’une destination à une autre et donc de vendre des pneus.

Il est assez courant que les offices de tourisme ou des organismes similaires affiliés au gouvernement misent des fonds pour séduire Michelin dans l’espoir d’implanter un guide international sérieux, des guides de voyage qui leurs font cruellement défaut. L’Office du tourisme de Thaïlande avait annoncé une contribution d’environ 880 000 dollars par an sur cinq ans pour la publication d’un guide sur la ville de Bangkok, quant à l’ Office Coréen du Tourisme c’est environ 1,8 million de dollars répartis sur cinq ans qu’ils ont investit.

L’accord avec l’État de la Californie pourrait quelque peu amoindrir l’investissement si l’office du tourisme s’engageait à renouveler son financement sur plusieurs années.

Un tel financement public ne se limite toutefois pas au guide Michelin : Les offices de tourisme ont toujours versé des fonds pour relayer et diffuser largement à travers le monde les atouts touristiques de leur région.

L’office National Australien du Tourisme a dépensé 600 000 USD rien que pour capter la cérémonie annuelle de célébration du 50Best Restaurants en 2017, tandis que Chicago a dépensé quelques 2,8 millions de dollars de sponsoring pour organiser les cérémonies du James Beard Award en 2016 et 2017.

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Inquiétant (40%)
  • Je suis fan (20%)
  • Mmmm interessant (20%)
  • Amusant décalé (20%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *