Portrait – Brigitte Violier – La force tranquille et lumineuse de l’Hôtel de Ville à Crissier.  » Nous allons au-delà de la gastronomie … « 

14 octobre 2016  0  DÉNICHÉ SUR LE WEB
 

signature-food-and-sens C’est sur le site bythelake.ch que vous pourrez retrouver une belle interview de Brigitte Violier, elle fut longtemps l’épouse de Benoît Violier, aujourd’hui par la force du destin, elle est à la tête du trois étoiles au guide Michelin – l’Hôtel de Ville à Crissier – 

Neuf mois après le décès du chef, Hélène Vibourel est allée à la rencontre de cette femme qui relève au quotidien le challenge de mener une maison au sommet de la gastronomie mondiale. Dans cette longue interview, elle explique :  » Il y a un tel vide autour de moi maintenant et pour le remplir, je dois être active. Le travail prend une ampleur qui pour le moment est nécessaire, constructif.  Etre touchée de plein fouet par une disparition qui lie travail et vie de famille, est doublement douloureux. Il faut recréer l’équilibre, retrouver un repositionnement par rapport à une vie nouvelle. » 

Pour retrouver l’interview cliquez sur le LINK 

… Donner du temps au temps… Mercredi 28 septembre dernier, nous avons de nouveau franchi les portes du prestigieux restaurant étoilé de l’Hôtel de Ville à Crissier, accueillies avec beaucoup de gentillesse par Brigitte qui conjugue au quotidien, force et fragilité. 

Brigitte Violier, la force tranquille et lumineuse

Brigitte Violier est née  il y a 46 ans, dans le sud de la France, à Narbonne, de parents commerçants et saisonniers et jusqu’à l’âge de vingt ans a vécu au rythme des saisons et affaires familiales entre le midi et Courchevel. Fille de la montagne et de la mer, aussi à l’aise sur une planche à voile que sur des skis, habituée aux changements ! C’est en 1997, à Courchevel qu’elle fait la rencontre de Benoît. 

Déjà Compagnon du Tour de France et saisonnier lui aussi, en attente d’intégrer la brigade de Freddy Girardet puis d’œuvrer, peu de temps après aux côtés de Philippe Rochat. Pour le suivre à Crissier, elle poursuit une carrière chez Sisley cosmetics en Suisse, une entreprise familiale qui lui correspond. Deux ans plus tard, elle ouvre le stand de la marque chez Globus Genève avec la même énergie et le goût du management, qui la porte chaque jour ! Entre-temps, Benoît devient Meilleur Ouvrier de France et bras droit de Philippe Rochat. Une belle ascension pour eux deux et le début d’un enracinement solide en Suisse.

En 2003, la famille s’agrandit avec la naissance de leur fils Romain, mais elle continue de travailler à mi-temps, dans l’univers de la beauté « ne jamais s’arrêter, sinon, c’est fini ».

En 2006, le début de l’aventure au restaurant de l’Hôtel de Ville et la décision de reprendre la succession de Philippe Rochat. Le début d’une histoire partagée, un départ à zéro pour Brigitte qui reprend aux côtés de son mari, une institution, apporte une présence féminine attendue et appréciée par les clients. 

hdev-crissier1

C’est le début d’une nouvelle expérience vers l’inconnu. La Maison retrouve un esprit de famille et Brigitte devient « le trait d’union entre la réception et la cuisine et met à profit son expérience pour prendre en charge l’accueil, le contact, revoir entièrement la décoration, le service de table, l’aménagement et l’agencement des salles, jusqu’à l’acoustique. Reprendre en mains le travail de l’ombre, la gestion, les réservations avec un travail de fond important, car tout est noté pour améliorer le service  « comme une carte de fidélité cosmétique » aussi bien les plats que les goûts des clients, fidèles à 60% ! Elle teste aussi les nouvelles recettes et donne son avis pour un accord parfait avec le choix de la vaisselle. 

Décembre 2015, consécration suprême, Benoît Violier devient Le Premier sur La liste des places mondiales de grand Chef. 31 janvier 2016, Benoît Violier nous quitte.

hotel-de-ville-crissier-equipe

Franchir la porte du restaurant de l’Hôtel de ville à Crissier, c’est être accueilli dans une Maison, une institution, qui résiste aux événements et traverse le temps au-delà des personnes et des cuisiniers. Nous en sommes déjà à la quatrième génération et au cinquième chef si l’on compte avant Freddy Girardet qui a créé la cuisine à Crissier, son papa Benjamin Girardet, puis Philippe Rochat, Benoît Violier, Franck Giovannini. Aujourd’hui, l’histoire continue avec Brigitte Violier, une femme discrète, mais tellement présente, indispensable au bien-être de tous et des clients ! 

Copyright : bythelake.ch

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (50%)
  • Inquiétant (50%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *