Ce sandwich à 19 euros à l’aéroport de Nice est dur à avaler pour les internautes

19 décembre 2020  0  DÉNICHÉ SUR LE WEB
 

signature-food-and-sens Il est clair que 19 euros le sandwich, à ce prix-là on mange un plat du jour dans un très bon bistrot… même si il s’agit d’un jambon d’exception, la pilule n’est pas passée pour un internaute qui constaté le prix de ce jambon/beurre à l’aéroport de Nice Côte d’Azur. Information rapportée par le quotidien régional Nice Matin.

Il faut dire que globalement dans tous les aéroports les produits achetés sont environ 20% plus cher que dans le commerce, puisque les concessionnaires d’espaces prennent leurs commissions sur les ventes. Donc un conseil lorsque vous partez en voyage, si vous désirez payer le bon prix sur des produits transformés, amenez-les avec vous dans vos sacs de voyage !

Un internaute a publié sur Twitter la photo d’un en-cas au jambon d’Espagne vendu 19 euros à l’aéroport de Nice. Buzz sur le réseau social.

Plus de 2.000 interactions, des centaines de réponses et commentaires… Un voyageur a publié jeudi, sur son compte Twitter, la photo d’un sandwich vendu 19 euros dans l’un des terminaux de l’aéroport de Nice.

« J’étais pas prêt à ça », s’amuse-t-il dans le commentaire qui accompagne sa photo d’un « bocadillo », un petit sandwich traditionnel espagnol qui, dans les bars d’Espagne, sert de collation à toute heure de la journée et qu’on déguste souvent debout, au comptoir, sur le pouce.

Une sorte de « jambon-beurre » à l’ibérique. Les internautes non plus ne s’y attendaient pas : son tweet s’est répandu sur les réseaux sociaux comme une traînée de poudre.

« L’aéroport de Nice-Côte d’Azur est non seulement archaïque mais ses services sont inopérants et aux prix abusifs », râle celui-ci, quand bien même le T2 est flambant neuf.

« De nombreux secteurs augmentent les prix, pour « se refaire » en tréso, en CA et pour payer les charges. C’est triste et contre-productif », analyse celui-là.

« C’était le prix du jambon beurre en francs avant le passage à l’euro. Mais depuis, mon salaire n’a pas été multiplié par 6.55957 », s’amuse encore un internaute.

« C’est un sandwich clouté de diamants? », questionne ironiquement un autre.

« Probablement de la feuille d’or pour emballer le caviar à l’intérieur avec de la truffe de foie gras le tout réalisé par Philippe Etchebest », ajoute un autre.

Plusieurs relèvent également la qualité des ingrédients, et notamment du jambon espagnol Bellota qui compose le sandwich et qu’on qualifie communément de « jambon le plus cher du monde ».

Une vingtaine d’euros, c’est aussi le prix affiché dans plusieurs sandwicheries de Nice pour des en-cas au homard, par exemple. Au kilo, un jambon espagnol de bonne qualité n’est pas plus cher qu’un homard de Bretagne au marché de Rungis, selon les cotations de la matinée.

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Mmmm interessant (67%)
  • Inquiétant (33%)
  • Je suis fan (0%)
  • Amusant décalé (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *