Mimosa – se sera l’enseigne du nouveau restaurant du chef Jean-François Piège à Paris au Musée de la Marine – rendez-vous en septembre

12 juin 2021  0  Chefs & Actualités F&S LIVE
 

signature-food-and-sens  C’est au mois de septembre prochain qu’ouvrira le restaurant du Musée de la Marine signé par le chef Jean-François Piège pour Moma Group de l’entrepreneur Benjamin Patou. Le majestueux Hôtel de la Marine, restauré de fond en comble par le Centre des monuments nationaux, pour le bonheur des visiteurs, propose d’ores et déjà Le Café Lapérouse et au mois de septembre la table  » Mimosas » 

Le restaurant se nommera du chef jean-François Piège se nommera Mimosa, cette nouvelle table s’est donné pour mission d’importer l’esprit Riviera au cœur de Paris, avec, pour références, Capri, les années 60, Nice, et le Sud baigné de soleil. cette nouvelle table baptisée Mimosa a une ambition : importer l’esprit Riviera au cœur de Paris, avec, pour références, Capri, les années 60, Nice, et le Sud baigné de soleil. Au design intérieur l’Agence dD de Dorothée Delaye basée à Paris à qui ont doit notamment plusieurs hôtels sur la capitale.

Le trio à la création de  » Mimosa  » – Benjamin Patou, Dorothée Delaye, Jean-François Piège

« Chez Mimosa, il y aura la cuisine que j’aime manger, celle qui, à chaque bouchée, fait pétiller le soleil et la joie de vivre, tel un été permanent ! » a indiqué le chef Jean-François Piège. 

Visite du Président Macron lors de l’ouverture du Café Lapérouse au Musée de La Marine en compagnie de Cordelia de Castellane ( Maison DIOR ). Le nouvel établissement dispose d’une vaste terrasse dans la cour d’honneur du monument historique

Benjamin Patou en compagnie de Alexandre Arnault (LVMH)

La décoratrice et le chef

📷 @jamesbort

Découvrez les premières photos de l’intérieur du Musée de La Marine – La force de cet immense chantier qui a duré 4 ans et coûté 135 millions d’euros est d’avoir restitué les espaces, la décoration et le mobilier à l’identique, tels qu’ils existaient à l’époque. Pour cela, un travail d’orfèvre a dû être réalisé, d’abord dans la recherche des matériaux et mobiliers d’époque et ensuite, dans les techniques et savoir-faire ancestraux utilisés à nouveau dans le cadre de cette restauration. 

Un travail rendu possible grâce aux inventaires du mobilier du Garde-Meuble, qui ont tout simplement permis d’identifier la plupart des meubles et tissus présents dans l’Hôtel de la Marine au XVIIIe siècle. Certaines pièces ont même dû être récupérées dans d’autres musées français, comme certains tableaux ou encore le grand cabinet d’audience du bureau de l’intendant, qui ont été prêtés par le Louvre.

Une collection riche et très rare qu’il sera donc possible de découvrir via deux parcours de visite – un court et un plus long – adaptés au temps de chacun. Le premier comprend une visite d’environ 45 minutes des salons d’apparat et de la loggia (pour 13 euros), alors que le grand tour comprend une visite de plus d’une heure et demi dans les appartements de l’intendant (pour 17 euros).

 

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *