Michel & Sébastien Bras à Top Chef – Sollicités pendant 10 ans, ils ont accepté d’y participer pour cette saison 12 – l’épreuve s’articulera sur l’interprétation de leur fameux coulant au chocolat

16 février 2021  0  Chefs & Actualités F&S LIVE
 

signature-food-and-sens Michel et Sébastien Bras – Ils ont résisté dix ans avant d’accepter cette année d’animer une épreuve de TOP CHEF l’émission vedette de M6 en ce début d’année. Il faut dire que Top Chef a pris un tournant très professionnel, où les candidats sont de jeunes « performeurs » culinaires. 

 

C’est dans une vidéo pour le quotidien régional La Dépêche qu’ils ont expliqué leurs impressions durant le tournage, et pourquoi ils ont accepté de participer, rendez-vous ce 17 février pour les retrouver.

Père et fils côte à côte ont demandé aux candidats de réinterpréter leur fameux coulant au chocolat, crée il y a 40 ans par Michel Bras dans ses cuisines de Laguiole. Un dessert emblématique de leur travail, qui depuis a été recopié partout dans le monde et même industrialisé par de nombreuses enseignes.

retrouvez l’interview des chefs sur La Dépêche … extraits ci-dessous.

En quoi ce plat est-il emblématique de votre territoire et de votre famille ?

Michel Bras : Ce coulant est né d’une promenade en ski avec mes deux fils. En rentrant à la maison, ils étaient transis de froid et ne parlaient pas. Leur maman a préparé un chocolat à l’ancienne, cuit à la casserole avec le grain de sel. Les enfants se sont réchauffés les mains autour du bol, et là ils se sont éveillés et ont raconté leur balade. J’ai voulu traduire un chocolat en deux temps : on découvre un biscuit inerte et quand on l’ouvre, il y a du chocolat liquide qui coule et qui embaume. Une joie s’instaure et les langues se délient.

Comment se déroule l’émission autour du coulant au chocolat ?

Sébastien Bras : L’objectif, c’était que les candidats réinterprètent cette recette emblématique. J’ai été plutôt bluffé par le résultat. Je les ai trouvés inspirés.

Michel Bras : Cela avait du sens. Il y a une dizaine d’années, la cuisine était surtout technique. Là, c’était de la technique au service de la cuisine, de l’émotion. Ils essayaient de traduire une histoire à travers leur plat.

L’expérience Top Chef vous a-t-elle plu ?

Sébastien Bras : J’ai été épaté par le professionnalisme des équipes, les moyens, la logistique. Ils sont restés au Suquet 24 heures, et quand ils sont repartis, tout était niquel.

Michel Bras : Ce qui m’a touché, c’est la pression qu’ont les candidats. Ils ont un temps imparti, deux caméras et un journaliste dessus. Travailler, créer, tout en étant observé et interrogé, c’est loin d’être évident !

…/… la suite en CLIQUANT ICI 

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *