marc veyrat

Le guide Michelin répond à Marc Veyrat –  » nous regrettons sa persévérance déraisonnable à accuser et à communiquer bruyamment … « 

25 septembre 2019  0  Non classé
 

signature-food-and-sens Le guide Michelin n’aura pas mis longtemps à répondre par voix de presse aux attaques du chef Marc Veyrat. En effet la semaine dernière il a annoncé avec grand bruit qu’il allait attaquer en justice le guide rouge. C’est un peu le pot de terre contre le pot de fer, si ce n’est la résonance médiatique, nous pouvons imaginer aisément que pour Michelin premier fabricant de pneus au monde, cette affaire est une goutte d’eau d’ans l’océan d’affaires qu’il traite tout au long de l’année.

dessin marc veyrat

Lisez ce qu’en dit Le Figaro suite aux propos recueillis par l’Afp.

Le guide Michelin répond à Marc Veyrat

Par le biais de son avocat, le chef savoyard a annoncé hier poursuive le Guide rouge pour connaître «les raisons exactes du déclassement» de son restaurant La Maison des Bois. Michelin prend acte et regrette les «accusations» portées par le cuisinier.

La pilule ne passe pas. Marc Veyrat poursuit son combat contre le guide Michelin, qui a retiré en janvier dernier la troisième étoile de sa table La Maison des Bois (Manigod, Haute-Savoie), un an seulement après la lui avoir décernée (édition 2018). Après avoir demandé, en vain, à être retiré du Guide rouge en juillet, le chef a fait savoir lundi à l’AFP, par le biais de son avocat Emmanuel Ravanas, qu’il poursuivait Michelin en justice pour connaître «les raisons exactes du déclassement» de son restaurant.

«Aucun élément au moment où il formulait ses accusations et jusqu’à ce jour»

Dans une déclaration à l’AFP, le guide Michelin a pris acte de cette démarche, tout en regrettant les «accusations» portées par le chef. «Huit mois après la publication du guide Michelin et trois mois après avoir proféré un ensemble d’accusations contre les conditions de cette évaluation, monsieur Veyrat a décidé de saisir la justice, non pas sur le fond, pour nous reprocher une quelconque faute mais pour réclamer des pièces pour l’aider à fonder une accusation. Cette démarche illustre le fait qu’il ne disposait d’aucun élément au moment où il formulait ses accusations et jusqu’à ce jour», a estimé le guide gastronomique.

«Nous comprenons la déception de monsieur Veyrat dont nul ne conteste le talent même si nous regrettons sa persévérance déraisonnable à accuser et à communiquer bruyamment. Nous voulons rappeler que notre premier devoir consiste à informer les consommateurs ce qui nous a amenés à revoir notre recommandation. Nous allons étudier ses demandes avec attention et y répondre sereinement», a ajouté le guide Michelin.

«J’ai été déshonoré par la décision du Guide Michelin»

Quelques heures avant la réponse de Michelin, l’avocat du chef cuisinier expliquait à l’AFP: «Depuis des décennies, Marc Veyrat est habitué à ce que sa cuisine soit notée, évaluée, comparée et il sait bien que l’on n’est pas propriétaire à vie de ses étoiles (…) Il assume tout, pourvu que la critique soit rigoureuse». Et de justifier son action par l’absence de réponse reçue par le cuisinier alors qu’il avait cherché «amiablement» à connaître «les raisons objectives de cette décision qui l’affecte tant à titre personnel que professionnel». Mr Veyrat n’aurait reçu que des «réponses approximatives», a-t-il ajouté, évoquant l’affaire du cheddar cité par le Michelin, alors que, selon son conseil, Marc Veyrat ne travaille que des produits savoyards.

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Amusant décalé (33%)
  • Je suis fan (25%)
  • Inquiétant (25%)
  • Mmmm interessant (17%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *