ici pas de Coca, pas de Ketchup, pas de téléphone à table !

31 août 2017  0  Non classé
 

signature-food-and-sens Il s’en passe des choses dans le Département de l’Hérault pendant l’été, et certains propriétaires de restaurants sont bien décidés à gérer l’afflux de touristes et ne pas se laisser dépasser par la foule, les incivilités et les mauvaises habitudes des clients.

Direction Saint-Guilhem-Le-Déseert, une partie du département très visitée et courue par la clientèle étrangère. À l’entrée du restaurant Le Petit Jardin situé dans le village est affichée une charte d’engagements et de convivialité. Le restaurateur indique donner la priorité aux produits régionaux et rejeter tout ce qui est nocif pour la santé, il précise aussi ” refuser la carte bancaire pour ne pas céder même un faible pourcentage de revenus de notre travail aux banques ” !

C’est France Bleu qui a déniché cette perle .. cliquez sur le LINK pour retrouver l’article original.

Pour ce qui est des prix, ils sont uniques, le menu pour enfant de moins de 1,20 m est à 5 euros. Pour les enfants au-dessus de 1,40 m, le menu est à 8 euros, et de 1,40 à 2,40 m le menu est à 17 euros.

 

Un restaurant de Saint-Guilhem-le-Désert interdit les portables à table

Le restaurant Le Petit Jardin à Saint-Guilhem-le-Désert (Hérault) s’engage à offrir davantage de convivialité à table. Le patron distribue un carton jaune si vous utilisez votre téléphone pendant le repas.

Pas de portable à table ! Ce pourrait être la devise du restaurant Le Petit Jardin à Saint-Guilhem-le-Désert. Au lieu de ça, le patron Jean-Noël Fleury, a choisi “La Guingette sans prise de tête”. Ici, pas de coca, pas de ketchup et pas de téléphone non plus.

Carton jaune : “Depuis la terrasse du restaurant, on a une super vue sur les gorges de l’Hérault, on entend les cigales. Alors pourquoi rester sur son portable ? Si je les interdis, c’est pour inciter les clients à se parler.”

Et effectivement, lorsque le propriétaire du restaurant aperçoit un client tapoter son téléphone, il prend son sifflet et son carton jaune. Il vient distribuer ce gentil avertissement et toute la terrasse rigole.

“Le but c’est de lutter contre les habitudes, toutes les habitudes. Ici il n’y pas de ketchup ou de coca par exemple. Mais on a remarqué que parfois les gens ne partageaient pas assez entre eux alors qu’ils sont en vacances, et qui plus est dans le sud de la France !”

Les clients sont pour la plupart ravis de se retrouver à table sans téléphone pour les perturber. Même si il est déjà arrivé que certains claquent la porte car ils tenaient trop à leur portable pendant le repas.

© Radio France – Noé Hochet-Bodin
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Inquiétant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Je suis fan (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *