Une bûche, un jour – Les 3 Bûches de la Maison Aleph par Myriam Sabet

12 novembre 2020  0  MADE BY F&S Une poule sur un mur
 

signature-food-and-sensMyriam Sabet ne fait pas la guerre ou alors la guerre des gâteaux avec les douceurs q’elle crée dans sa Maison Aleph, (prononcer Alef), la Patisserie du Levant, devenue quelques mois le repère des becs sucrés et met les gourmets dans tous les états quand il découvrent et dégustent dans cette boutique des mille et une nuits, au coeur du Marais, des nids pâtissiers, des mille et une feuilles (baklavas revisités), des barres chocolatées, de la glace à la rose et autres merveilles. Myriam Sabet confectionne ces douceurs dans lesquelles, produits traditionnels du levant se marient au savoir-faire de la pâtisserie française contemporaine. Pensait-elle quand elle fuit la Syrie, son pays en guerre, qu’elle allait passer de la finance à la pâtisserie et sa Pâtisserie du Levant, pâtisserie syrienne contemporaine, devenir une adresse incontournable de la scène pâtissière parisienne avec ses baklavas à la pâte filo, ses osmaliyehs aux vermicelles, ses bouchées précieuses et croustillantes, formats macarons, garnies de crèmes parfumées aux saveurs du levant et ses bûches addictives.

 

     Pour ce Noël que nous espérons débordant de vie et de joie, Myriam Sabet propose non pas une mais trois bûches. Elle reprend deux merveilles créées pour le Noël dernier dont le design est inspiré du plateau du jeu de backgammon qui a bercé son enfance… et jamais deux sans trois, ajoute une troisième bûche.

 

La première – Noisette Halva – vibre de noisette, halva, sésame et praliné, elle est une dédicace gourmande au Halva (pâte de sésame blond), goûter emblématique des enfants au pays du Levant. Biscuit moelleux au chocolat intense, roulé et garni d’une ganache montée à la noisette et halva avec un cœur coulant de praliné à l’ancienne de noisettes du Piémont. Enrobage de noisettes caramélisées et de graines de sésame. Lit croustillant décadent de crumble chocolat au lait et sésame avec une pointe de fleur de sel. Avec cette bûche régressive, Myriam Sabet  nous entraîne avec elle en enfance, à ce moment précieux du goûter.  45€ pour 6 à 8 personnes. 7,5€ la bûchette.

 

La seconde – Cédrat Amande – en souvenir de jeu à l’ombre d’un grand cédratier dans le jardin. Biscuit cuillère divinement léger roulé garni d’une marmelade au cédrat et citron et d’une ganache montée infusée à la cardamome verte. Enrobage d’une ganache à l’amande de Valencia. La bûche  est posée sur un croustillant de crumble aux amandes.

 

 

La petite nouvelle est 100% pistache d’Iran. Biscuit à la pistache d’Iran imbibé à l’eau de fleur d’oranger et à la bigarade. Praliné croustillant à la pistache et coeur au caramel de pistache. La bûche est ensuite enrobée de pistaches d’Iran et posée sur un croustillant à la bigarade. 49€ pour 6 à 8 personnes. 8,5€ la bûchette.

Bûches disponibles, sur commande, à partir du 1er décembre 2020. 

 
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *