Nos envies de Saint-Petersbourg, F&S vous amène vers ce diamant qui brille de mille facettes

02 novembre 2019  0  MADE BY F&S Une poule sur un mur
 

signature-food-and-sensCe week-end F&S vous amène à Saint-Petersbourg une ville plus effervescente que jamais – ville de démesure et de charme. À seulement quelques heures de Paris, découvrez cette ville aux milles facettes, chargée d’histoire, elle séduit autant par son architecture que par son dynamisme… allez, suivez nos chefs dans cette escapade.

Est-ce la Neva qui donne cette indéfinissable douceur et poésie à cette ancienne ville impériale qui se débarrasse de la poussière de son passé, se réveille avec sérénité et élégance et joue de ses richesses historiques et de sa réputation pour s’imposer comme ville d’histoire, de culture où il est agréable de vivre et de se projeter. Moscou n’a qu’à bien se tenir, à Saint Pétersbourg aussi les palais baroques foisonnent, les coupoles dorées et multicolores des églises brillent, l’extravagant et le pittoresque ont trouvé leur place. Il n’y a pas que le musée de l’Ermitage et le Musée Fabergé à Saint Pétersbourg , il faut voguer au gré des canaux pour admirer d’un bateau, les églises et les musées, voir se prolonger le jour sans voir s’étaler le noir de la nuit, des nuits blanches, des jours sans fin.

Le pouls de la ville bat fort, ne jamais oublier que Saint-Pétersbourg fut jusqu’à la révolution de 1917 la capitale d’un empire riche, cultivé, ouvert sur l’Europe comme le clamait le tsar Pierre-le-Grand. Plus de trois siècles plus tard, Saint-Pétersbourg se plait à être ville historique flamboyante et capitale contemporaine qui se projette avec audace dans l’avenir. À chaque coin et recoin des bars, des restaurants rayonnent, des galeries, des boutiques pimpantes et avant-gardistes agitent le nouveau Saint-Pétersbourg, mettent la révolution et  la ville en ébullition. 

À voir absolument :

L’Ermitage, un impressionnant chapelet de salles, près de 1000, il faut des jours pour admirer les quelques dizaines de milliers de pièces exposées, la plus importante collection de peintures, il faudra des années pour voir les trois millions d’objets qui sont là entre salles d’expo et réserves. Alors marchez, regardez, perdez-vous, humez l’air du temps, celui d’une époque révolue… C’est somptueux ! 

À faire, aller à l‘église pour prier, faire des voeux, dire des chapelets, communier et admirer icônes et dorures. Les églises sont des dizaines à valoir le détour, la cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé, Notre-Dame-de-Kazan…

Le temps est capricieux dans cette partie d’Europe, mais du plus beau des soleils à ces ciels chargés, la ville change de couleur et trouve ainsi d’autres aspects, le froid est commun par ici, la population est équipée, il ne faut jamais se rendre à saint-Petersbourg sans un bonne doudoune. 

Marcher encore et encore, flâner sur le perspective Nevski, l’artère de la ville, elle est sublime, somptueuse de palais, de monuments, de boutiques, grands magasins. On y trouve tout, on peur y faire du shopping, se cultiver, se promener, découvrir et se frotter à l’âme slave, à l’esprit de la ville.

Naviguer sur les canaux de la ville – quand le jour ne veut pas se coucher et la nuit tarde à tomber, une ambiance tendre, douce, règne sur l’eau, vues magiques sur un Saint-Petersbourg romantique, serein qui savoure son passé prestigieux.

Voir de près les oeufs Fabergé qui sont à l’abri du musée Fabergé, dans les murs du palais Chouvalov. ils sont des douzaines d’oeufs symboles d’un autre monde, d’un savoir-faire minutieux, d’un savoir-être oublié, de la culture et d’un goût follement raffiné d’une famille impériale qui s’offrait des oeufs créés par Pierre-Karl Fabergé pour célébrer Pâques. Et au coeur du palais, une salle, la Blue Room qui abrite neuf oeufs impériaux…

Déjeuner, dîner, l’offre gastronomique de Saint Pétersbourg est opulente, entre cuisine de tradition russe, cuisine russe revisitée, cuisine n’utilisant que des produits de saison ramassés dans des fermes toute proches, cuisine sous influence de la cuisine occidentale… Nous vous donnons deux adresse dans les prochains posts.

Et puis bien sûr, il vous faudra aller goûter du caviar à la petite cuillère ou à la louche, avec ou sans vodka, une expérience à faire pour se sentir – un peu, tout petit peu – russe. Et pourquoi pas assister à un ballet au théâtre Mariinsky, mais juste avant rendez-vous pour boire un chocolat chaud au Café Pouchkine … et oui Saint-Petersbourg est un diamant qui brille de mille facettes.

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Amusant décalé (100%)
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *