LSDM 2019 : des chefs du monde entier réunis à Paestum, en Italie, pour parler de futur, éthique et durabilité

03 octobre 2019  0  MADE BY F&S
 

      signature-food-and-sens         LSDM 2019 : les chefs du monde entier réunis à Paestum, en Italie, pour parler de futur, éthique et durabilité

 34 chefs, pizzaiolos et pâtissiers du monde entier se sont succèdés sur la scène du congrès LSDM – Le Strade della Mozzarella, à Paestum en Italie, pour parler de l’avenir de la gastronomie, ainsi que de l’éthique, de la durabilité et de l’esthétique en cuisine. Créé par les journalistes Barbara Guerra et Albert Sapere il y a trois ans, le congrès LSDM est devenu l’un des événements les plus attendus dans le calendrier des événements gastronomiques et vinicoles internationaux.

« Il s’agit – soulignent Barbara Guerra et Albert Saperede la première édition du LSDM à tendance gastro-humaniste. Dans le sens où, tout en gardant une attention constante aux aspects techniques de la gastronomie, on approfondira des questions qui ont devenu de plus en plus fondamentales dans la restauration actuelle et qui le seront encore plus les années à venir. Comment un chef peut-il s’exprimer au mieux tout en respectant le sens commun de l’éthique et l’environnement ? Voici la question qu’on s’est posée et à laquelle on essayera de donner des réponses. »

Le décalogue du chef qui était au centre de l’édition 2018 avait déjà mis en lumière certains problèmes éthiques qui caractérisent l’activité du chef d’aujourd’hui. Cette année, au cours du LSDM 2019, ce sujet si délicat sera abordé de manière encore plus approfondie et enrichie de nouvelles suggestions car, même chez les consommateurs, la nécessité de regarder la matière première non seulement par rapport à sa qualité et son goût, mais aussi à l’aspect « santé » et au respect de l’environnement est de plus en plus évidente. Un changement de perspective qui impose désormais une réflexion.

Le chef Ernesto Iaccarino

L’inauguration du congrès a été confiée aux chefs Ernesto Iaccarino**, Moreno Cedroni** et Mauro Uliassi*** et au journaliste et essayiste Pino Aprile qui ont parlé des grands changements dans la cuisine d’auteur italienne. Ensuite, les chefs italiens à l’étranger (comme Umberto Bombana, chef trois étoiles à Singapour) ont parlé de « la cuisine italienne hors Italie », ainsi que cinq pizzaiolo parmi les lauréats du prix 50TopPizza qui a eu lieu à Naples en Juillet dernier, ont parlé du futur qui attend ce délicieux produit phare de la gastronomie italienne.  

Mercredi 2 octobre, un grand espace était réservé aux jeunes talents de la cuisine italienne et aux discours concernant la formation et les défis anthropologiques derrière les fourneaux. On a parlé de journalisme, d’esthétique gastronomique et de perspectives futures et, avec les invités d’honneurs Antonia Klugmann*, Salvatore Tassa*, Bruno Verjus* et Alain Passard***,  l’évènement s’est clôturé en discutant du rapport entre cuisine et modernité.

Le chef Alain Passard

« Nous pensons avoir mis au point un programme très médiatisé – ont conclu Barbara Guerra et Albert Sapere – auquel nous avons voulu aussi ajouter un geste très significatif. Cette année, en effet, les 50 euros du prix d’entrée seront virés directement sur le compte du parc archéologique de Paestum pour souligner l’importance de nouer des liens de plus en plus étroits entre le monde de la culture et celui de la gastronomie. »

Par Lorena Lombardi

 

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *