Emmanuel Perrodin chef d’orchestre des Diners Insolites – temps forts de l’année Gastronomique à Marseille et en Provence – du 1er au 31 juillet –

29 juin 2019  0  Chefs & Actualités MADE BY F&S Une poule sur un mur
 

signature-food-and-sensIl était une fois Marseille, terre de gastronomie.

La gastronomie provençale est en son paradis à Marseille, dans les calanques et dans l’arrière pays. Entre mer et garrigue. Elle fait la fête en cette année, se célèbre de bistrots en tables étoilées, de villages en villes, sur terre et en mer, sur les marchés et dans les vergers, de pique-niques en fêtes populaires. 

La gastronomie provençale n’est pas que cuisine estivale, fêtarde, qui se dévore sous la treille bercé par le chant des cigales. Elle est faite par des femmes et des hommes de caractère, elle est métissée, déborde de saveurs des suds, goûteuse. Elle ressemble furieusement à  ceux qui la font et à ceux qui la dégustent, des impétueux, des sensibles qui ont un coeur gros comme ça, des généreux qui partagent et transmettent, invitent et honorent à leur table, des exubérants qui parlent fort, bougent, apostrophent et jouent la galéjade, se prêtent à la théâtralité, se mettent en scène naturellement, prennent l’apéro et jouent avec les mots, des gens simples. La  cuisine provençale leur ressemble, elle ne fait pas d’esbroufe, aime pousser le goût à l’extrême, jeter du soleil et du piment sur les légumes, sublimer le terroir, elle est sincère et authentique, se fait comme un art et est élément vital de la culture. Elle parle autant aux acteurs de la terre, aux paysans, agriculteurs, maraichers qu’aux artistes des fourneaux qui sont intensément investis pour glorifier cette aventure gustative. Autour de Gérald Passédat, chef marseillais triplement étoilé du restaurant marseillais Le Petit Nice, parrain de l’événement, un comité d’experts s’est constitué pour porter la culture culinaire provençale au plus haut, la faire connaitre et la partager. 

C’est ainsi que vont se célébrer dans la cité phocéenne des dîners insolites, rendez-vous magiques, rencontres gourmandes, grands banquets, expressions d’une terre nourricière, d’une culture de partage, sous la protection de la « Bonne-Mère » bienveillante, entre le Cercle des Nageurs et le port qui a été bouché par une fameuse sardine, le Panier et la Canebière, Vallon-des-Auffres et Prado. Avec le temps, grâce à l’évolution de la culture et la réputation de la gastronomie, le goût sulfureux et l’image mafieuse de  Marseille se sont estompés, laissant la place à une Marseille conquérante qui relève tous les défis, en renouvellement permanent, ville de culture et de création, où musées, galeries s’ouvrent, où les restaurants poussent entre ciel bleu et mer azuréenne, décrochant des étoiles qui font la gloire de la ville.

©le cœur des chefs

Chacun de ces dîners proposera une expérience singulière, participera à l’histoire de cette cuisine. Tous ces chefs, ces grandes tables, ces tables de fraîcheur et de convivialité sont orchestrés par un directeur artistique, Emmanuel Perrodin, chef libre et nomade qui même harmonieusement art et gastronomie. Il ne cuisine pas, il raconte des histoires à travers ces dîners insolites. Sur un air d’été. Il conte les talents qui font bouillonner les tables marseillaises.

1er juillet à 19h30 – Marseille – Sur la digue du Large – La Joliette – Imaginez, entre la ville et la mer,  une bande de béton et de pierres de 7 km de long, une jetée qui protège de la houle et des tempêtes, les bassins de la Joliette et les bateaux qui y stationnent, de la passe du Vieux Port jusqu’à l’Estaque. Avant elle  était le terraindes jeux entre amis, des pêcheurs amateurs et des balades en famille. Aujourd’hui elle est scène éclatante d’un dîner insolite imaginé par le trublion de la scène culinaire marseillaise, défenseur du terroir, cofondateur de l’association Gourméditerranée, ambassadeur de cette cuisine du soleil et des produits qui la composent, Lionel Lévy, chef étoilé de l’Hôtel Intercontinental de Marseille, figure incontournable de la cuisine marseillaise,  talent connu et reconnu.

Jean Fondacci

 

2 juillet – 19H30 – Cassis – Domaine du Paternel – Cassis c’est un port aux portes des Calanques, qui accueille bateaux et marins, à l’ombre du Cap Canaille, à deux pas de Marseille. Mais c’est aussi des vignes et des vins, des vignerons et des viticulteurs de talent qui avec le soleil généreux et bienveillant, produisent  des vins exceptionnels. le domaine du paternel est habillé de lumière et de savoir-faire ancestral. Ici on fait du vin depuis les Romains. Le domaine du paternel dévale la colline jusqu’à la mer. le diner insolite est façonné par le talentueux chef de La Villa Madie, Dimitri Droisneau. Cuisine en harmonie avec le paysage, fraîche et chaleureuse, ensoleillée et généreuse, un brin sophistiquée, élégante et inspirée. 

 

3 juillet – 19h30 – Sur la digue du Large – La Joliette – Marseille – Entre mer et terre, Vanessa Robuschi – elle a découvert le métier dans sa famille de cuisinier puis a tout appris auprès de Gérald Passédat, avant de rejoindre Lionel Levy  puis ouvrir son propre restaurant Question de Goût à Marseille. Cuisine originale et singulière.

7 juillet – 19H30 – Les-Baux-de-Provence – Carrières de Lumières – Une carrière de calcaire abandonnée, délaissée, reconvertie en scène de cinéma, en galerie d’art, en un théâtre dédié à des expositions et des projections. Dîner insolite réalisé par le chef Kohel Ohata du restaurant le Belvédère à l’hôtel Belesco à Fotvieille. Juste harmonie des cuisines et gestes provençaux et japonais.

10 juillet – 19H30 – La Ciotat – L’ascenseur à bateaux – Au coeur des installations portuaires, dîner au menu surprise réalisé par Laetitia Visse, chef prometteur, après l’Ecole Ferrandi et dans les cuisines de grandes maisons dont Guy Savoy et Olivier Nasti, elle a rejoint à Marseille Thomas Brachet, fin limier de la cuisine bistro.

16 juillet – 19H30 – Parc Ornithologique du Pont de Gau – Les Saintes-Maries-de-la-Mer- au coeur de la Camargue sauvage, entre routines et étangs, dîner de rêve par Armand Arnal de La Chassagnette proche. Légumes bio du jardin pour une cuisine inspirée. avant-gardiste et jusqu’au-boutiste, Armand Arnal joue d’audace et de talent à chaque prestation.

18 juillet – 19H30 – Atelier de Cézanne – Aix-en-Provence – Table dressée dans le jardin pour un diner par Mickaël Féval installé à Aix-en-Provence où il excelle dans le travail du poisson. Il décline avec passion la haute cuisine bourgeoise, avec précision, dans le respect des produits de saison, avec la complicité de producteurs tout proches.

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (100%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *