Pierre Morère, ce Français cultive un café d’exception dans les montagnes au-dessus de Dalat au Vietnam

30 juillet 2016  0  Dossiers F&S
 

signature-food-and-sens C’était il y a un an, une incroyable rencontre avec un passionné du café, un Français installé au Vietnam dans les montagnes au-dessus de la ville de DalatPierre Morère a eu plusieurs vies, une carrière dans l’immobilier avant de devenir coach sportif à Paris, c’est d’ailleurs là qu’il rencontrera le chef Pierre Gagnaire avec lequel il deviendra ami.

Pierre Morère Vietnam

Il y a quelques années, Pierre a décidé de rejoindre le Vietnam, une région où ses ancêtres étaient installés, c’est sur les hauts plateaux à 1 heure de Dalat qu’il a décidé de s’intéresser aux plantations de café, et  d’apprivoiser des terrains abrupts pour y planter des plans de cafés rares, notamment le Bourbon Pointu. Il y produit aujourd’hui un des meilleurs cafés du monde.

Pierre Morère VietnamPierre Morère VietnamPierre Morère VietnamPierre Morère VietnamPierre Morère Vietnam

Pierre Morère marche au coup de cœur « à l’origine telle la boussole au Pôle, j’avais perdu le nord, et puis, mêlant le calme à la persévérance, j’ai apaisé les esprits, j’ai cheminé pour trouver la bonne direction, non pas celle qui indique un quelconque point cardinal, mais celle qui part de soi, qui fait sens et qui détermine la piste « dit il… cette piste c’est les grains de café, ces fruits intrigants qui passionnent le monde d’aujourd’hui.

Pierre Morère Vietnam

Sa famille – Morère /Faraut – s’était établie au Vietnam en 1895, à cette époque-là c’était encore l’Indochine, ex-colonie française. Son grand-père a introduit le café Bourbon en 1930, puis sa mère y est née et a repris son activité. Les Français ont dû quitter le Vietnam pendant la guerre et tout abandonner. Mais Pierre Morère a renoué avec son histoire en 2007, au travers d’un projet centré sur la production de cafés rares et de miel de café.

Les habitants du village l’ont accompagné dans les nombreuses forêts et les hautes collines à la recherche des arbres du précieux café Bourbon qui avait été abandonné depuis plus d’un demi-siècle. A cette époque, il décide de reconstruire une plantation de café, celle de son grand-père avec bien sûr les meilleurs grains de café.

Pierre Morère VietnamPierre Morère VietnamPierre Morère VietnamPierre Morère Vietnam

Ainsi, au travers de sa démarche, il s’est fait accepter par les ethnies des Hauts Plateaux, et là à 1500 mètres d’altitude, il s’est installé près d’eux dans ces montagnes encore préservées de l’urbanisation.

Il a découvert ( ou redécouvert ) le Bourbon Pointu, ce café planté jadis par les Français ( parmi eux ses grands-parents ) dont les souches ont ensuite été conservées par les ethnies minoritaires Jangala ( ce qui signifie jungle en sanskrit).

Direction donc les hauts plateaux à la rencontre d’un homme qui vibre pour sa passion – le café -, pour un pays – le Vietnam -, et pour une certaine idée de la vie. Accompagné du chef Jacques Pourcel de Montpellier, de la chef Camille Martin de Colombo au Sri Lanka, et de Pascal Filipi leur guide français venant aussi de Montpellier.

Pierre Morère VietnamPierre Morère VietnamPierre Morère VietnamPierre Morère VietnamPierre Morère Vietnam

Installé dans le village de Dasar ( ou Don Dasar ), Pierre Morère s’implique dans cette région pour préserver l’environnement et notamment lutter contre la déforestation galopante dans une région où l’on voit s’installer partout des hectares de serres recouvertes de plastiques où sont produites des fleurs coupées, un fléau national ( voir ci-dessous ). Participer au développement et à la préservation du Parc National Bidoup Nuiba de 65 0000 hectares aux portes de la ville de Dalat dans la Province de Lam Dong est un de ses combats.

Pierre Morère VietnamPierre Morère Vietnam

Longtemps deuxième producteur mondial de café derrière le Brésil, le Vietnam a reculé depuis quelques années à la 4 ème place derrière la Colombie et l’Indonésie. C’est dans un combat épuisant contre la nature, que les premiers planteurs de café s’installèrent en 1888, ils furent Français, plusieurs centaines de milliers d’hectares de caféiers verront le jour. Mais l’histoire du pays secouée par les successives guerres et les changements de régimes politiques firent fuir les Français.

Pierre Morère VietnamPierre Morère VietnamPierre Morère Vietnam

Pierre Morère retourne donc à ses origines, avec la culture de son café – Jaangala – il a eu aussi la bonne idée d’implanter une centaine de ruches qui butinent les fleurs de café sur ses surfaces de culture sans pesticides, son miel bio est d’une finesse extrême, il le distribue dans les boutiques spécialisées et la haute restauration au Vietnam.

Côté café, le producteur cultive, récolte, torréfie, emballe et commercialise un café rare lui même, cet arabica est un produit d’exception, un café puissant aux saveurs de chocolat et de noix. Ce café est le fruit de la passion d’un homme de coeur qui vibre pour ses terres. Peu de personne ont eu la chance d’aller à la rencontre de Pierre Morère dans les montagnes, là où il est installé, pour les chefs cette belle rencontre hante encore leur esprit.

Pierre Morère VietnamPierre Morère VietnamPierre Morère Vietnam

La consommation de café augmente dans le monde et a quasiment doublé au cours des 20 dernières années, jamais on n’a consommé autant de café dans le monde, la consommation a quasiment doublé.

Le Brésil reste premier producteur mondial malgré les caprices du climat, la sécheresse en Colombie et de la maladie de la rouille qui affecte les plantations en Amérique centrale. L’augmentation de la demande de café enregistre une tendance constante à la hausse, de 2,5% en moyenne par an, ceci est essentiellement dû à la croissance de la population, plus qu’à une question de goût.

Jacques Pourcel, Pascal Filipi, Pierre Morère

Jacques Pourcel, Pascal Filipi, Pierre Morère


La chef Camille Martin

La chef Camille Martin

Les plans de café Bourbon sont vulnérables aux insectes, c’est une des plantes les plus difficiles à cultiver, nécessitant des conditions naturelles strictes et des techniques agricoles spécifiques. Dans le but de produire des grains de café frais, Pierre Morère a réussi à créer des conditions idéales pour ses plans de café en les implantant dans la forêt, les isoler des autres arbres et en appliquant des substances naturelles anti-insectes au lieu de produits chimiques.

« Le café, en particulier le Bourbon, vient de la forêt primaire il est donc préférable de le laisser se développer dans son état primaire sans pesticides», explique t’il.

Les premiers caféiers ont commencé à porter leurs fruits après seulement trois ans, tout ceci en grande partie en raison des conditions favorables et du climat de la région. Seuls les grains de café rouges sont récoltés et sont traités entièrement à la main avec l’aide des populations ethniques. Chaque partie du processus se fait avec beaucoup de soin et de responsabilité.

 » Le goût original de Bourbon Pointu est un mélange d’arômes de la forêt et du chocolat, ce qui permettra à l’amateur se rappeler le goût plus que tout autre café « . Il lui a fallu plusieurs années pour traiter avec succès les grains de café de la plantation, créer sa propre marque, Bourbon Pointu Morère, et l’introduire auprès de clients nationaux et internationaux prestigieux.

La cabane de Pierre Morère dans les montagnes

La cabane de Pierre Morère dans les montagnes au coeur des plantations

La cabane de Pierre Morère dans les montagnesLa cabane de Pierre Morère dans les montagnes

La demande en hausse constante, les conditions de productions difficiles, le changement climatique qui affecte fortement les cultures de café font craindre une hausse importante des coûts sur les marchés mondiaux dans les prochaines années.

La production n’est pas suffisante pour répondre aux besoins du marché, notamment à cause de la demande de pays nouveaux comme la Chine et la Russie qui jusqu’à présent n’étaient pas de grands consommateurs de café.

Pierre Morère VietnamPierre Morère VietnamPierre Morère VietnamPierre Morère Vietnam

Le temps change rapidement dans les montagnes des hauts plateaux au-dessus de Dalat, il a fallu donc changer d’itinéraire pour rejoindre la maison de village, une expérience qui n’a pas manqué de rebondissements.

Pierre Morère VietnamPierre Morère VietnamPierre Morère Vietnam

Tout finira avec un pain maison sortant du four, du café pressé minute, et de bonnes cuillères de miel de café… une bonne façon de se réchauffer et de se sécher.

« J’aime le café, la vie paisible de la forêt et le mode de vie des populations ethniques que l’on trouve ici. Je ne sens pas beaucoup de différence entre eux et moi. Je vis de la même façon dont ils vivent, et je suis très heureux d’être considéré comme leur frère  » explique Pierre Morère, une philosophie qui contribue à rendre ce café fort d’exception.

Domaine Morère

Contact : pierre@domainemorere.com

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (86%)
  • Inquiétant (7%)
  • Mmmm interessant (7%)
  • Amusant décalé (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *