Pas facile pour les chefs français de s’installer à New York

15 décembre 2015  2  Dossiers F&S
 

signature-food-and-sens Plusieurs chefs français ont voulu poser leurs enseignes et leurs signatures à New York, il semblerait que les choses soient plus complexes que ce qu’il n’y parait pour s’installer dans big apple. Aujourd’hui, les chefs français qui réussissent à New York, ce sont des chefs qui vivent définitivement sur place et qui se sont fondus dans un mode de fonctionnement tout à fait à l’américaine, les codes français de la restauration sont sensiblement différents.

Inutile de rappeler les  » success story  » des chefs Daniel Boulud, Jean-Georges Vongerichten ou Éric Ripert, ils font partie maintenant des plus grands chefs des États-Unis, mais leurs carrière a commencé à NYC à une période où la cuisine américaine ne s’était pas encore émancipée.

Alain Ducasse – son aventure new-yorkaise

alain ducasse Benoît NYC

Les connaisseurs de la  » Planète Food  » se souviendront de l’arrivée du chef Alain Ducasse à l’Essex House en 2000 avec en cuisine le chef Didier Éléna, et du succès mitigé du restaurant. Trop cher disait la presse américaine, mal perçu, le restaurant n’a pas trouvé son public. Alors qu’aujourd’hui le restaurant Per Se du chef Thomas Keller est deux fois plus cher que ce que proposait Alain Ducasse à l’époque. Plus tard le chef ouvrira Adour dans l’Hôtel St-Régis sur la Cinquième Avenue qu’il fermera également en 2012. Depuis le chef a aussi mis fin à son concept innovant – MIX – qu’il avait créé en 2003, actuellement il ne conserve plus que la brasserie traditionnelle française Benoît.  

Anne-Sophie Pic – déception

anne-sophie Pic

Le développement très médiatique de la chef Anne-Sophie Pic de Valence à New York avait fait beaucoup parlé en 2014, la seule chef femme 3 étoiles de France allait ouvrir à New York. Malheureusement quelques mois plus tard, après de nombreux voyages à NY pour commencer à organiser l’arrivée du chef, un investisseur se désiste et le projet tombe à l’eau. Dommage, la chef française la plus en vogue actuellement aurait pu faire un beau succès sur Big Apple.  

Antoine Westermann – attend

Westermann

Antoine Westermann patiente toujours à New York – C’est Gilles Pudlowki qui sur son blog  » Les pieds dans le plat  » informe que le chef alsacien attend toujours pour ouvrir sa table New Yorkaise.  » Le chef Westermann patiente depuis presqu’un an à NY où il doit ouvrir son Coq Rico près de l’Union Square Café. Problème d’extraction dans un lieu historique : on ne badine pas avec les autorités américaines qui font attendre toute l’équipe, prête à faire connaître les belles volailles aux New Yorkais dans un cadre de bistrot chic et gai. Ouverture espérée : début 2016.  » explique le chroniqueur gastronomique. En tous cas la déclinaison du restaurant parisien, est très attendue et devrait bien réussir à NY.

Joël Robuchon – l’Ouverture de L’Atelier tombe à l’eau

Robuchon

En 2012, après 6 ans de service, L’Atelier Robuchon ferme définitivement, il était installé dans l’hôtel Four Seasons à New York et classé deux étoiles par le guide rouge. Au moment de la fermeture le chef annonce aussi être déjà en négociation pour un autre lieu pour déplacer son enseigne ailleurs dans la ville. Mais voilà, finalement ces jours-ci on apprend que le chef Robuchon n’ouvrira pas son restaurant à New York, en effet le chef français le plus étoilé du guide Michelin ne s’installera pas au deuxième étage du Brookfield Place comme annoncé dans les médias. Le 11 décembre dernier, le New York Post révélait que le restaurant de Joël Robuchon s’était fait « prendre la place » par Saks. Le grand magasin aurait signé un bail au deuxième étage  de Brookfield Place pour ouvrir un grand magasin de prêt-à-porter pour hommes qui donnera sur la marina de Battery Park, au sud de Manhattan. Mais Joël Robuchon n’a semble pas l’intention d’en rester là, peut-être de nouveau projet en vue sur NY ?   Les chefs Alain Ducasse et Joël Robuchon sont toujours présents aux USA à Las Vegas.

copyright photos : Facebook – AFP – Don Emmert – Melissa Hom – Facebook
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Inquiétant (100%)
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)

2 réflexions au sujet de « Pas facile pour les chefs français de s’installer à New York »

  1. Rousset Georges

    Et oui, des Daniel Boulud, Jean Georges Vongerichten, et d’autres ont cette réussite qui est due à un grand professionnalisme, mais aussi à une grande maîtrise du milieu. Peut être que certains Chefs trop médiatiques ont pêchés par suffisance. D’autres plus modestes comme Luc Ollé propriétaire notamment de Jubile , et héraultais réussissent fort bien aprés avoir oeuvrés plusieurs années sur NY. Les New Yorkais n’attendent pas toujours aprés …

    Répondre
  2. Anonyme

    J’aime beaucoup votre article sur les Français à New York, j’en profite pour vous dire aussi que j’aime bien votre blog, et que j’ai appris aussi la fermeture bientôt du Jardin des sens …j’ai eu l’occasion d’y manger en 2010 avec le travail j’en garde un sublime souvenir. Bon vent, Tiphaine, Montréal, Canada.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *