Paris – Le Village International de la Gastronomie et des cuisines Populaires. « un vrai métissage de culture » indique Sébastien Ripari

31 mars 2019  0  Chefs & Actualités Dossiers F&S F&S LIVE
 

signature-food-and-sens Le Village International de la Gastronomie et des Cuisines Populaires se tenait à Paris du 21 au 23 mars dernier, un lieu qui a fait encore cette année la part belle aux cuisines du monde, au partage et à la transmission du savoir. F&S est allé à la rencontre d’un des acteurs du Village, Sébastien Ripari ( BEG – Bureau D’Étude Gastronomique ) qui avait en charge les animations culinaires réalisées par les grands chefs de cuisine. 

Un petit bilan de festival Gastronomique et du Village international de la gastronomie ?

Bilan très positif, des nouveaux pays viennent nous retrouver, le regard sur les cuisines du monde s’ouvre sur des ADN culinaires encore méconnus. Notre village devient un rendez-vous incontournable sur la gastronomie mondiale et  populaire. 

Quels étaient les profils des visiteurs ?

Une grande partie était des touristes, notre emplacement étant l’endroit le plus visité de Paris. L’autre était les ressortissants de nos pays, et enfin nos habitués qui attendent le village chaque année.

Sur place les visiteurs pouvaient consommer les spécialités régionales ou des pays étrangers, lesquelles ont eu le plus de succès ?

Ils peuvent tous manger, tous les trois mètres une nouvelle petite échoppe de restauration offre un univers différent. Les cuisines comme le Vietnam, la Thaïlande, les Philippines, enfin toujours le Pérou ou le Chili… mais aussi l’Argentine, le Liban et les Comores.

Vous étiez installés cette année au Trocadéro, cela vous a t’il permis de capter une clientèle de touristes ?

Énormément, placé entre la Tour Eiffel et le Trocadéro, nous étions la rue la plus gourmande du monde.

Vous avez reçu pas mal de grands chefs qui ont cuisiné sur place, quel était le principe ?

Ce village est né du populaire, au fil des années, les chefs se sont penchés sur notre berceau, j’ai ouvert le village à leurs bienveillance, leur professionnalisme, leurs diversités, leurs regards sur leur Madeleine de Proust qui souvent les ont convaincus à devenir les chefs qu’ils sont aujourd’hui. Nous venons tous du populaire, de la cuisine de maman. Mais les démos chefs crées et animées par Sébastien Ripari depuis deux ans en partenariat avec sa société Le Bureau d’Etude Gastronomique avec des grands chefs étoilés comme Fanny Rey, Pascal Favre d’Anne ou le MOF Frederic Jaunault ( ci-dessous ) ont apporté le côté haute gastronomique qui était pour moi incontournable. 

Quelques-un des chefs qui ont participé au Village de la Gasrtronomie : la chef Fanny Rey 

Le chef Grégory Cohen et la chef Grecque Dina Nikolaou

Ci-dessous le chef Christian Etchebest et Lucas Felzine

Ces chefs se sont impliqués sur ce village, ont ils appréciés ?

Il faut leur demander à eux, mais les retours que j’ai d’eux sont très positif. Il y a sur ce village des très jolies rencontres, et en général chaque année ils reviennent et la famille s’agrandit.

La gastronomie n’est qu’une partie de ce que la cuisine représente.

Les gens ont tendance à oublier la définition du mot Gastronomie, et de confondre avec la Haute Gastronomie. Pour moi, les repas que je confectionne chaque jour pour mes enfants sont aussi de la gastronomie, la cuisine, c’est de partager avec les autres un moment d’émotion, cuisiner un plat pour ceux que nous aimons, chaque geste témoigne de l’amour que nous avons pour nos convives, l’envie de transmettre des saveurs de son pays, de son caractère. Aujourd’hui les gens mangent en deux secondes, sur le pouce, dans la rue ; dans ce village, on apprends à découvrir l’autre par le goût, les parfums, on prend le temps de parler dans toutes les langues. On découvre l’autre. La cuisine c’est aussi cela.

Sur place il y avait une vraie mixité de cuisines, la France y avait sa place par ses diversités de territoire (Bretagne, Île de la Réunion, … ). Finalement il n’y a pas UNE cuisine Française, mais des spécificités régionales qui font la cuisine française… c’est aussi votre avis ?

La France comme tous les autres pays a des richesses incroyables, nous traversons la France comme nous traversons un jardin, les parcelles terres sont plus riches plus iodées, plus chaudes, plus froides, plus laborieuses à cultiver, plus dépendantes de la météo. Cela influence aussi les plats, les viandes, les poissons, coquillages et autres… nos cuisiniers depuis la nuit des temps ont crée des plats avec ce qu’offrait leur terre ou leur mer. La fierté d’un plat, traduit un patriotisme culinaire, une indépendance gustative. Les pays du monde entier sont comme nous, fiers de leurs régions, et de cette diversité.

Le Village International de la Gastronomie donne rendez-vous en 2020 ?

Oui ! Avec d’autres surprise, d’autres envies, d’autres pays, une édition plus gourmande encore…

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (100%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *