Mauro Colagreco « le chef qui voulait changer le monde. » – le chef fait la une du magazine GQ

11 mai 2020  0  Dossiers F&S
 

 Mauro Colagreco – Le nouveau numéro du magazine GQ met à l’honneur le chef du restaurant Mirazur à Menton, classé meilleur chef du Monde par le classement des 50Best) est en une du numéro spécial food de GQ. Le magazine masculin a décidé de célébrer la food et de soutenir celles et ceux qui font de la cuisine française, l’un des territoires les plus créatif et engagé de l’époque.

Le chef a indiqué sur son compte Instagram

GQ  à indiqué :  » Arrêtez tout ! Le nouveau numéro de GQ est sorti ! Et c’est le chef argentin @maurocolagreco qui est en couverture de notre spécial food ! Son @restaurantmirazur à Menton est à la première place dans le classement des @theworlds50best. Meilleur restaurant du monde… rien que ça. Notre journaliste @marinedlcb, dite « petite veinarde », est allée à sa rencontre, là-bas, sur la Côte d’Azur (avant le confinement). Surtout, un numéro pour célébrer et soutenir ceux qui font que la cuisine française est plus belle et créative que jamais à travers notre premier palmarès des influents de la food ; les chefs, pâtissiers, producteurs, critiques et communicants qui tordent le cou aux vieilles traditions et innovent… nos bons plans pour déconfiner tranquille (lectures, podcasts, forme…) ! « 

Découvrez également ci dessous, une vidéo “24h avec Mauro Colagreco”, qui a été tournée juste avant le confinement dans son restaurant Mirazur à Menton.

Mauro Colagreco « le chef qui voulait changer le monde. » Vidéo –

Après le génial et fantasque Massimo Bottura, c’est l’argentin Mauro Colagreco qui fait la une de notre numéro de mai, un numéro spécial food. Juste avant le confinement, GQ est allé à sa rencontre, chez lui, à Menton. Au bord de l’eau. Et parce que Mauro est un garçon simple et généreux (le genre dont on voudrait être l’ami), il a accepté de nous trimballer un peu partout – des cuisines de son restaurant au marché où il a l’habitude de faire ses courses, en passant par son potager – pendant 24h00. L’occasion de goûter à sa cuisine d’esthète, inspirée de la mer, juste en face, de la montagne, juste derrière, et des récoltes de son jardin, juste à côté. Mais aussi, et surtout, de mieux comprendre sa vision de la gastronomie, celle d’aujourd’hui et celle de demain, et de revenir sur ses différents engagements envers la planète. Une rencontre inspirante, pleine de générosité et d’espoir, pour le monde d’après…

 

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Inquiétant (100%)
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *