La Guerre de la com via les réseaux sociaux aura t-elle lieu chez les grands chefs ?

07 octobre 2016  0  Dossiers F&S
 

signature-food-and-sens  Food&Sens avait prédit que cette rentrée serait une rentrée Christian Le Squer, c’est bien le cas le chef est partout, depuis ses trois étoiles au guide Michelin, il occupe beaucoup de place dans les réseaux sociaux, les évènements, la presse écrite et télévisuelle, le titre de chef de l’année…

Mais cela ne cache t-il pas quelque chose de plus profond ? … est-on en train d’assister en coulisses à une Guerre Froide de la communication chez les grands chefs ?

Dans la sphère médiatique, les chefs dépassent aujourd’hui tout ce que nous pouvions imaginer, ces stars en devenir de la popote ont bien compris que leur avenir passera par les réseaux sociaux. La compétition est engagée, elle se déroule sous vos yeux et elle va prendre une ampleur considérable dans les mois à venir avec des contenus toujours plus personnalisés et de qualité. Food&Sens fait son analyse…

cls_160406_photos_presse00-1517x858

Les grands chefs plus concernés

Observez la scène gatrono-médiatique actuelle et vous remarquerez que des chefs autrefois très exposés médiatiquement par défaut du fait de leur classement au Guide Michelin se retrouvent dans l’ombre des chefs plus actifs sur les médias sociaux.

On ne parle pas des chefs cathodiques qui on gagné leur notoriété grâce à leur présence sur le petit ecran, mais bien des grands chefs qui sont dans un monde à part. Il faut différencier les deux.

Parmi eux, l’exemple de Christian Le Squer nous a tous marqués par sa montée en puissance impressionnante précédant et suivant l’obtention des 3 étoiles du guide Michelin. On parle beaucoup de lui  dans la sphère des grands chefs et cela a créé un appel d’air attirant l’attention d’autres chefs tombés dans l’oubli après être restés sur leurs acquis et leurs étoiles. ©Heleneworldwine

Une présence en ligne obligatoire

Les chefs ont toujours du se battre pour exister mais ils doivent aujourd’hui se battre différemment. Ces grands chefs qui suscitaient un intérêt naturel de la part des médias et du public grâce à leurs étoiles comprennent que cela ne suffit plus. Ceux qui ont loupé le coche du digital se remettent en question mais comme l’a exprimé Hélène Clément pour Food&Sens, les chefs veulent pour la plupart prendre le plis des réseaux sociaux pour suivre le mouvement , après avoir vu qu’un de leur confrère communique. Certains le font aussi par obligation et non pas par intérêt personnel. Le Squer, qui est passé de l’ombre à la lumière en quelques mois seulement sans passer par le petit écran est un exemple de réussite et influence de nombreux chefs à se connecter. jose-andres

Vers une augmentation progressive de personnalisation et de la qualité de contenu 

Les chefs se connectent de plus en plus pour suivre un mouvement, mais les choses vont changer lorsqu’ils vont comprendre le réel intérêt qu’ils ont â être présents sur les réseaux sociaux, et la visibilité qu’ils vont en retirer, comme c’est déjà le cas pour certains d’entre eux. 

C’est ici que ce fameux appel d’air prend la forme d’une Guerre Froide de la communication et vous allez comprendre pouquoi. Ces chefs déjà présents sur le web vont petit à petit communiquer de façon différente pour se démarquer. F&S constate depuis plusieurs mois une augmentation des contenus de qualité et des messages ultra-personnalisés.

Ceci fait aussi l’objet d’une part toujours plus importante d’investissements budgétaires dans la communication des chefs et de leurs établissements. Le métier de communiquant pour des chefs va se professionnaliser, les RP devront s’adapter ou disparaître…  

 

Voici 4 exemples de chefs et de restaurants qui semblent avoir pris la tournure de la communication digitale pour faire face à l’environnement actuel :  

Eric Fréchon : Après une communication presque exclusivement tournée sur son univers professionnel (beaucoup de cuisine, de plats), on ressent que le chef prend le tournant d’une communication plus émotionnelle où il parle notamment de sa vie personnelle, de sa famille, il faut préciser que son épouse oeuvre dans la communication. Il a d’ailleurs évoqué ici qu’il a le sentiment qu’on le connait mal. Une prise de conscience, mais aussi peut-être une nécessité et un challenge engagé pour revenir sur le devant de la scène avec la prochaine reprise du DrugStore Publicis

Ce soir j'ai un invité très très spécial à Epicure #monfils #monamour @clarisseferreresfrechon

A photo posted by Eric Frechon (@ericfrechon) on

 

Yannick Alleno : Connu lors de son étape trois étoilés au Meurice, le chef est resté relativement discret et sa volonté de s’afficher sur le devant de la scène ne passait surtout pas par les réseaux sociaux. Maintenant chef propriétaire, il s’est retrouvé sur une scène culinaire concurrentielle, notamment dans le triangle d’or du 8ème arrondissement de Paris. Après avoir remplacé Christian Le Squer au Pavillon Ledoyen, il a dû faire face à quelques turbulences médiatiques, un espèce de Bad Buzz. Mais le chef a vite réagi, souriant, décontracté, entouré de ses équipes, de son épouse, il a fait une arrivée médiatique en force sur le web et les réseaux sociaux, et reparti à la reconquête de son public…

 

Pierre Gagnaire : Il fallait marquer le coup pour le grand retour de Pierre Gagnaire qui est d’habitude assez discret. La mise en place d’une stratégie digitale s’est imposée pour marquer le changement de chef à La Grande Maison et le remplacement de Joël Robuchon. Pierre Gagnaire est devenu lui aussi très présent sur les réseaux sociaux, d’autant qu’il enchaine les signatures de contrats en France et dans le monde. Peut-être est-ce aussi une volonté d’imposer son savoir-faire et de sortir de l’ombre pour un homme remarquable pas assez connu du grand public.

https://www.instagram.com/p/BK_j4nFgdeG/?taken-by=lagrandemaisonbordeaux

 

La Tour d’Argent et Philippe Labbé : Le départ de Philippe Labbé de l’Arnsbourg n’a pas été très bien médiatisé. Mais l’arrivée du chef à La Tour D’Argent, la rénovation totale du restaurant, la vente aux enchères de pièces historiques du restaurant, la reconquête des étoiles  ont été accompagnés par une stratégie mise en place sur les réseaux sociaux et dans la presse. Philippe Labbé a épuré totalement son compte Facebook, un grand ménage retirant tout l’ancien contenu, pour ne conserver que ce qui est cuisine. De son côté La Tour D’Argent s’est mise à communiquer sur le web avec une volonté claire de remettre le restaurant sur le devant de la scène ( et de la Seine ). Le contenu est devenu ludique tout en restant professionnel, le chef et le personnel de salle sont mis en avant avec des vidéos et des démonstrations. Bien que la mise en scène soit quelques fois un peu répétitive, on ressent une volonté de se positionner dans le peloton de tête ! 

Labbé Tour d'Argent

Par Guillaume Erblang-Rotaru
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Mmmm interessant (44%)
  • Inquiétant (33%)
  • Je suis fan (11%)
  • Amusant décalé (11%)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *