Alors qu’en France on crée des  » Cités de la gastronomie  » à la gloire de la cuisine française, aux États-unis ils créent des  » Greenmarket  » qui rapprochent les consommateurs des producteurs locaux.

17 août 2016  0  Dossiers F&S
 

signature-food-and-sens Alors qu’en France, on crée des  » Cités de la gastronomie  » à la gloire de la cuisine française, de son histoire et de son patrimoine, aux États-Unis, un peu partout aux États-Unis, se créent des grands marchés qui rapprochent les populations des producteurs locaux. Une démarche sociale qui aide à valoriser les bons produits, et améliorer la consommation quotidienne des Américains. San Francisco, Los Angeles, Washington, les grandes villes s’y mettent, la dernière en date, c’est New York. Le Gouverneur de NYC a lancé un investissement de 20 millions $ pour créer un deuxième  » Greenmarket  » dans le Bronx.

Le Bronx aura bientôt son deuxième marché de distribution de produits alimentaires régionaux et bio. Le Gouverneur américain Andrew Cuomo a annoncé qu’un marché de plus d’un hectare sera installé dans le quartier du Bronx à New York.

andrew-cuomo-food

L’investissement évalué à plus de 20 millions de us dollars aura pour but de rapprocher les agriculteurs de la région de New York avec les consommateurs de la ville. Il sera construit dès l’année prochaine, il fait partie des efforts continus de l’administration locale pour soutenir l’agriculture, les petits producteurs et les produits de qualité pour une meilleure alimentation.

Andrew-cuomo

Avec la création de ce marché, la démarche du gouverneur va plus loin, il sera mis en place une nouvelle certification, en quelque sorte un label, « “New York State Grown & Certified” pour lequel les exploitations agricoles devront s’engager à ne pas utiliser de produits chimiques et accepter les inspections de l’état qui sera en mesure d’étiqueter les produits certifiés.

L’objectif étant de réduire les intermédiaires, de donner une traçabilité aux produits, et pousser les agriculteurs et fermiers à investir davantage dans une agriculture locale propre et naturelle. Mais aussi ré-aprendre aux Américains à mieux consommer, et à lutter contre la malbouffe !

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (33%)
  • Mmmm interessant (33%)
  • Inquiétant (33%)
  • Amusant décalé (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *