Être employé de salle ( serveur ) est l’emploi le plus stressant de l’univers de la restauration, bien avant celui de cuisinier

11 mars 2017  4  Dossiers F&S
 

signature-food-and-sens Être serveur est l’un des emplois les plus stressants – Une récente étude parue en Asie a indiqué qu’être employé de restaurant ( serveur ou serveuse ) est l’un des métiers les plus stressants et peut donc avoir un effet néfaste sur la santé. Alors cher client la prochaine fois que vous allez au restaurant évitez les réflexions désobligeantes ou les réclamations non justifiées, indique l’enquête.

La recherche, menée par des scientifiques de l’Université médicale située à Guangzhou, au sud de la Chine, a analysé les données provenant de six études antérieures sur la santé liée à l’emploi impliquant un total de 138,782 participants.

Cette étude a étudié les emplois qui procurent du stress lié travail, l’étude a révélé que les emplois à forte activité qui induisent une présence physique constante et qui laissent peu de contrôle à la situation, sont les plus stressants comme par exemple tout ce qui touche à l’enseignement, aux soins et au médical, et même le métier de serveur dans un restaurant, un bar, ou un snack.

Les emplois ont été classés en 4 groupes, évaluant le taux d’auto-contrôle de l’ emploi et estimant les exigences psychologiques nécessaires pour remplir la fonction.

Dans la restauration les métiers de service doivent faire face à :

  • la pression du temps passé au travail
  • les horaires décalés, et souvent le travail la nuit, et les week-ends
  • le besoin d’avoir une présentation correcte et irréprochable
  •  la pression des supérieurs
  • les rapports avec les équipes de cuisine et notamment le chefs
  • la charge mentale imposée par le stress du service
  • la dépense physique, station debout, et les kilomètres parcourus par jour
  • le nombre élevé de tâches annexes comme l’entretien des locaux, la manutention
  • les besoins de coordination pour optimiser son organisation de service
  • les connaissances nécessaires que ce soit sur plats de la carte, les vins, les cocktails…
  • l’attention qu’il faut porter à chacun des clients, leur faire face, être dans la séduction
  • le poids qu’il faut porter au quotidien ( assiettes, plateaux, bouteilles … )
  • les risques d’oubli ou d’erreur d’addition qui peuvent impliquer des retenues sur le salaire
  • la nécessité d’être rapide et efficace, souvent pour palier le manque d’équipe
  • répondre aux exigences d’efficacité et rentabilité par couvert servi
  • la compétition entre les équipiers ( promotion, pourboire … )

Il en ressort donc que parmi les emplois où le stress est le plus élevé, les emplois de service en salle sont les plus exposés, ils requièrent une attention toute particulière car les serveurs font face aux clients dans un environnement qui touche à des choses très personnelles comme la nourriture, l’accompagnement d’un repas, le rapport humain. Un métier hors contrôle qui doit s’adapter au quotidien aux nombreux clients que l’employé de salle va croiser dans sa journée de travail.

Les chercheurs ont ensuite examiné les implications possibles pour la santé. L’analyse a révélé que les personnes ayant un emploi de stress élevé, – les serveurs et serveuses -, avaient un risque 22% plus élevé d’accident vasculaire cérébral ( AVC ), en moyenne, que ceux qui ont des emplois provoquant moins de stress.

Homme et femme ne courent pas les mêmes risques, les scientifiques ont constaté que les femmes ayant des emplois de stress élevé avaient un risque 33% plus élevé d’AVC. L’étude indique que les emplois générant du stress élevé conduisent des comportements de consommations inhabituels, tels que les mauvaises habitudes alimentaires, le tabagisme, la prise de stupéfiants ou le manque d’exercice.

Alors qu’en pensent les équipes de cuisine qui doivent passer leur journée devant leurs fourneaux ?

Copyright – Le grand restaurant
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Inquiétant (60%)
  • Je suis fan (19%)
  • Mmmm interessant (11%)
  • Amusant décalé (10%)

4 réflexions au sujet de « Être employé de salle ( serveur ) est l’emploi le plus stressant de l’univers de la restauration, bien avant celui de cuisinier »

  1. Jc picard

    La plus grande contrainte pour les serveurs est le canon 73 %des serveurs ont eprouves un jour ou l,autre des problemes avec les bouchons 33% finissent alcooliques ..et comme la fatigue et le streess sont la a 23h on va prendre un verre avec les pouboires ,la vie de famille devient impossible cet les occasions de sauter la cloture frequente ca c,est le vrai probleme des serveurs merfi jc

    Répondre
  2. GUIJARRO

    J’ai été prof de cuisine durant 2 ans et prof de salle pendant 26 ans .J’ai un très bon rapport avec mes anciens élèves et j’ai plaisir à avoir de leurs nouvelles .Plusieurs ont réussi ,on fait leur ‘Trou’ ,beaucoup ont abandonné le métier à cause des heures imposées (qui tuent la vie familiale) Personnellement je me suis séparé 2 fois , la première fois j’étais Chef de Rang au Berkeley à Paris (après être passé au Fouquet’s) et la deuxième fois ,j’étais devenu (en 1982) professeur après avoir été Hôtelier/Restaurateur et là ,c’est ma jeune femme de l’époque qui travaillait comme serveuse chez un collègue qui n’a pas supporté cette vie .
    Depuis 26 ans dont 7 ans de retraite, je suis avec ma troisième épouse et je vis enfin une vie normale ,en faisant parfois des prestations en tant que Chef à Domicile car c’est toujours ma passion .
    * Sur la photo du Grand “Restaurant” avec Louis de Funès ,il y avait un chef de rang qui jouait son rôle et qui venait tous les Dimanches en extra à l’ ESTURGEON à Poissy ,superbe restaurant où j’ai travaillé 1 an.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *