Nora Pouillon, pionnière de la cuisine bio et éco-responsable recevra le James Beard Lifetime Achievement Award !

26 janvier 2017  0  Destin de femme
 

signature-food-and-sens Nora Pouillon recevra le 1er mai prochain le James Beard – Lifetime Achievement Award. Food&Sens revient sur le destin de cette femme de valeurs qui a contribué à faire évoluer les mentalités au pays de la malbouffe et qui a anticipé les tendances gastronomiques actuelles de naturalité !  Voici son histoire :

Nora Pouillon est autrichienne et elle est venue s’installer à Washington dans les années 1960 avec son mari, un journaliste français. Elle a de suite été très surprise par la difficulté d’obtenir des aliments frais et de qualité car tout était emballé et traité. Elle commence par donner des cours des cuisine chez elle puis ouvre le restaurant Nora en 1979 à Washington et obtient rapidement la certification biologique. Une première et une vraie révolution aux États-Unis !…

En tant que première cuisinière à ouvrir un restaurant tout bio il y a plus de 38 ans, Nora a vraiment influencé la façon dont les gens et l’industrie pensent à la nourriture que nous mangeons“, a déclaré Susan Ungaro, présidente de la James Beard Foundation.

Nora Pouillon recevra le 1er mai prochain à Chicago le James Beard – Lifetime Achievement Award, une récompense qui représente beaucoup pour la cheffe : “Pour moi, recevoir ce prix représente plus que d’obtenir un étoile Michelin”

Le prix est particulièrement poignant parce qu’il lui rappelle le temps où James Beard lui-même dînait dans son restaurant au début des années 1980, seulement quelques années avant sa mort. James Beard était auteur, animateur de télévision et professeur de cuisine.

James Beard

«James Beard était mon grand héros. Il croyait dans nourriture locale et saisonnière et il cuisinait des plats délicieux avec des aliments simples et c’est ce que je voulais faire! Je me souviens aussi lui avoir dit que je luttais pour Américains parce que je devais acheter des animaux entiers et que personne ne veut manger du foie ou des reins».

Nora Pouillon a par ailleurs écrit un mémoire : “My Organic Life: Comment un chef pionnier a aidé à construire la façon dont nous mangeons aujourd’hui”

Elle y retrace son intérêt pour la nourriture depuis sa plus tendre enfance, alors qu’elle vivait dans une ferme des Alpes pendant la Seconde Guerre mondiale.

Cela m’a montré a quel point la nourriture est comme un trésor et combien il est difficile de cultiver et de recueillir suffisamment de nourriture pour vous nourrir vous et votre famille toute l’année !” Cela l’a rendue très respectueuse pour la nourriture…

 

 

Aujourd’hui, Nora Pouillon canalise sa passion pour la nourriture dans son restaurant, devenu une institution de la scène gastronomique de Washington ! Mais à ses débuts, elle a dû se battre pour trouver des ingrédients frais, des petits marchés ethniques et des agriculteurs locaux qui pouvaient fournir les ingrédients dont elle avait besoin.

C’était dur, je veux dire que je devais aller en voiture à la Virginie pour trouver des agriculteurs et vous savez,’il n’y avait pas de Google et vous ne pouviez pas seulement Googler ferme biologique ou ferme naturelle. J’ai dû passer par les Pages Jaunes pour trouver des agriculteurs…

Mais la scène alimentaire de ce pays a radicalement changé depuis l’arrivée de Nora Pouillon car les États-Unis sont devenus le plus grand marché au Monde de produits bio ! Le Bio est partout, les marchés d’agriculteurs se sont multipliés, les supermarchés vendent maintenant des légumes frais et des viandes biologiques et le mouvement de la ferme à la table est de plus en plus populaire.

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (100%)
  • Inquiétant (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *