Les Journées Gastronomiques de Sologne et le chef David Boyer remporte le 3ème Championnat du Monde de Lièvre à la Royale à Romorantin

27 octobre 2018  0  Chefs & Actualités
 

signature-food-and-sens  La 41e édition des Journées gastronomiques de Sologne se déroulent ce samedi 27 et dimanche 28 octobre 2018 à Romorantin.

Le rendez-vous annuel des  Journées gastronomiques de Sologne mobilise 150 bénévoles pour accueillir les 13.000 visiteurs attendus tout ce week-end à Romorantin.
Cette 41e édition met à l’honneur les terroirs du Loir-et-Cher. «  Tous les terroirs du département seront représentés, fromages, vins, gibiers « . Une vingtaine de professionnels, sur les 120 au total, est originaire du département, sans oublier la petite cinquantaine de la région.

Didier et Hélène Clement, les chefs Guillaume Gomez et Philippe Urraca

Les exposants ont pris possession hier de leur stand, pour attirer le chaland, les exposants ont préparé des dégustations de ses produits stars. La chambre d’agriculture organise également des dégustation tout le week-end.
Cette édition est particulière. Organisateurs, bénévoles, chefs et exposants fidèles auront tous à l’esprit Philippe Charbonnier, président des Journées emporté par une maladie début août à 78 ans.

Romorantin, capitale de la gastronomie française, enfin, pour ce week-end, à l’occasion des Journées gastronomiques de Sologne. Et les gastronomes se pressent pendant deux jours dans cette grande marmite, vitrine des terroirs de l’Hexagone.

Clin d’oeil à cette 41 édition, les organisateurs ont choisi de mettre à l’honneur les terroirs de Loir-et-Cher. Un tiers des cent vingt professionnels réunis à la Fabrique Normant, ancienne usine Matra réhabilitée, sont originaires de la région, une vingtaine du département. Éleveurs, producteurs, apiculteurs, fromagers, pêcheurs, pâtissiers, bouchers, chefs… Tous les maillons de la gastronomie réunis en un seul lieu.

L’invité d’honneur est un local de l’étape. Didier Clément, chef du Grand Hôtel du Lion d’or, il réalisera un repas gastronomique dimanche midi pour deux cents convives. « Les JGS sont ambassadrices du bon goût, du bien manger, explique le patron de l’établissement étoilé depuis 1969. Elles permettent d’aller vers des choses plus naturelles, qui participent à trouver un équilibre gastronomique, de sortir des sentiers battus, de goûter des choses différentes qui ont plus d’identité. »

 
Une vitrine et une galerie avec la crème des chefs français sur place. Un bouillon de Meilleurs Ouvriers de France et de chefs étoilés. Du chef des cuisines de l’Élysée, Guillaume Gomez, en passant par Alain Pégouret, chef du restaurant parisien Le Laurent, par Jérôme Banctel chef de la Réserve à Paris, par Christophe Pelé 2 étoiles à Paris également  ou du chocolatier Serge Granger. Ces grands chefs forment des jurys d’experts des concours réalisés en direct, face au public. Un véritable show culinaire.
Depuis trois ans, les plus grands chefs s’affrontent lors du championnat du monde de lièvre à la royale. Épreuve créée par Thomas Boullault, chef solognot du restaurant étoilé L’Arôme à Paris. Ce soir c’est le chef David Boyer ( Le 110 Taillevent ) qui remporte le Trophée.

Le jury du 3 eme championnat du monde de Lièvre à la Royale


Chef David Boyer du restaurant 110 Taillevent


Montage photo by le chef Guillaume Gomez

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *