antoine westermann

La destinée du Coq Rico New York n’est plus entre les mains du Chef Antoine Westermann

21 août 2018  0  Chefs & Actualités
 

signature-food-and-sens F&S vous avez promis hier de vous tenir informé de la bataille qui oppose le chef Antoine Westermann et l’alsacien Francis Staub associé du chef pour l’ouverture du Coq Rico à NYC. Voici ci-dessous le dernier communiqué de presse du chef expliquant cette nouvelle étape de la vie du chef et du Coq Rico New York.

coq rico new york

La destinée du Coq Rico New York n’est plus entre les mains du Chef Antoine Westermann

Le restaurant Le Coq Rico New York était la résultante de la collaboration d’un financier (Monsieur Francis Staub) et d’un Grand Chef (Monsieur Antoine Westermann).

Antoine Westermann était le garant du management et de la qualité. Francis Staub était le garant du financement. Trois ans après le début de l’activité, l’actionnaire principal souhaite accélérer le remboursement de la dette et pour ce faire décide de se séparer du Chef Antoine Westermann fondateur de la marque et de ce concept mono-produit autour de la volaille. 

Depuis le mois d’août 2018, le Chef n’est donc plus le responsable du restaurant et ce au mépris des engagements de Francis Staub. En conséquence le nom d’Antoine Westermann et la philosophie du Bistrot des belles volailles ne sauraient désormais être associés au restaurant Le Coq Rico New York.

En revanche Antoine Westermann consacrera toute son énergie et son savoir-faire au Coq Rico Paris qu’il a fondé en janvier 2012, et se centre de plus en plus sur la traçabilité et le respect de l’animal.

Aujourd’hui Antoine Westermann est plus que jamais animé par l’envie de revenir à la rencontre des New – Yorkais qui l’ont si bien accueilli et travaille sur de nouveaux projets autour des volatiles. Dans le plus profond respect de la qualité. La qualité est le moteur premier du travail d’Antoine Westermann et cela se vérifie dans ses différentes actions et responsabilités: il est: Ambassadeur du Livestock Conservancy, l’organisme qui gère la réintroduction et la valorisation des races américaines anciennes, Ami et supporteur du plus célèbre fermier américain Frank Reese – Kansas. Antoine Westermann a été le premier à servir ses volailles dans un restaurant de New York dont sa dinde : une souche ancienne de plus de 100 ans qu’il nurse à la ferme. Il est le premier à servir des coqs rôtis et farcis dans un restaurant – 6 mois d’âges et race Plymouth Rock, il soutient des petits fermiers locaux qui élèvent pour lui des races anciennes comme la New Hampshire, la Jersey Giant, la Cornish… Il fait de son équipe de salle de vrais sommeliers en volaille capable d’expliquer les goûts, les textures et les origines, Il avait prévu avec un fermier de l’Hudson Valley de faire découvrir pour la première fois une race ancienne disparue des tables le Swedish Duck, un oiseau exceptionnel et Il venait d’accueillir à la carte une fermière exemplaire dans l’élevage des caille.

Suite du feuilleton Westermann-Staub à venir.

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (100%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *