Quand la justice américaine s’emballe … Deux grands chefs américains doivent y faire face

28 octobre 2016  0  Chefs & Actualités
 

signature-food-and-sens C’est bien connu, la Justice américaine ouvre la porte à toutes les libertés d’actions, mais aussi à tous les excès… Deux exemples sont actuellement en cours d’instruction, ils touchent deux chefs emblématiques de la scène culinaire américaine et même mondiale …

justice americaine

Cette tendance à faire des procès pour tout et n’importe quoi est bien connue aux États-Unis, elle commence petit à petit à toucher la France, tout devient un commerce, plus aucune limite à des actions permettant de récupérer de l’argent.

Les chefs ne sont plus à l’abri de ces procès qui peuvent coûter très cher, même si la bonne fois est évidente, même avec la plus précise des attentions, une erreur est possible et humaine. 

Quoi qu’il en soit que ce soit dans la cause ou dans la solution, c’est d’argent qu’il s’agit !

 

Daniel Boulud risque une lourde amende 

NY Post

Jeudi un jury a condamné le chef Daniel Boulud à une amende de 1,3 millions de US dollars parce qu’un de ses restaurants avait servi dans un de ses plats un fil métallique. Barry Brett un avocat à la retraite a indiqué avoir failli mourir en avalant cette paille de fer se trouvant dans un coq au vin servi dans le restaurant  » Bistrot Moderne  » à NYC. Il s’agirait donc d’une paille de fer destinée à nettoyer les grills dans les cuisines, il est recommandé de ne pas utiliser ces brosses métalliques par le Center for Disease Control’s -. Le jury a octroyé la somme de 300 00 us Dollars au client et la somme de 1 Million de dollars destinée à prévenir les restaurateurs sur les risques de ces outils métalliques. Le chef va faire appel.

 

Thomas keller dans la tourmente

KellerKeller

Le chef étoilé des restaurants  » The French Laundry  » dans la Napa Valley et du restaurant  » Per Se  » à New york est en procédure face à une plaignante qui réclame 5 millions de us dollars de dédommagement pour discrimination sexuelle. Une plainte a été déposée à la Cour Supérieure de Napa en Californie par Vanessa Scott-Allen qui après avoir quitté son poste de serveuse au Per Se à NYC, a rejoint  » The French Laundry  » dans la Napa Valley pour y travailler. Une fois sur place, elle a alors  annoncé qu’elle était enceinte. Elle aurait ainsi perdu son poste, la plaignante estime avoir fait l’objet de discrimination liée au fait qu’elle soit enceinte. Les intéressés n’ont pas voulu s’exprimer dans la presse.

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Inquiétant (63%)
  • Mmmm interessant (25%)
  • Je suis fan (13%)
  • Amusant décalé (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *