Jean Sulpice sera installé définitivement en mai 2017 à L’Auberge du Père Bise à Talloires

02 novembre 2016  1  Chefs & Actualités
 

signature-food-and-sens L’information avait été révélée le 3 octobre dernier, le chef 2 étoiles Jean Sulpice en rêvait depuis longtemps, reprendre la fameuse Auberge du Père Bise à Talloires en bordure du Lac d’Annecy.

L'Auberge du Père Bise

C’est donc ce mercredi que L’Auberge du Père Bise, établissement centenaire et haut lieu de la gastronomie française, a changé de main, la signature de l’acte de vente s’est déroulée entre Jean et Magali Sulpice d’une part et d’autre part Sophie Bise et sa mère Charlyne, pour un montant resté confidentiel.

Le chef a bien l’intention de  » continuer cette magnifique histoire « . Depuis quatre ans le chef espérait un jour s’installer sur place, quand un client de son restaurant de Val Thorens perché à 2.300 mètres d’altitude lui avait glissé que le Père Bise était à vendre. 

Sulpice Family

 » C’était une opportunité de vie pour nous deux « , a résumé l’ancien disciple de Marc Veyrat, épaulé par Magali, son épouse sommelière.  » Ce qui est important, c’est de reprendre une maison avec une identité gastronomique aussi forte, de continuer cette magnifique histoire. On remet le couvert en écrivant un nouveau chapitre « , a expliqué Jean Sulpice, 38 ans à l’AFP. 

 » Reprendre une institution avec une histoire remontant à 1903 alors que je suis né en 1978 et que nos générations zappent et ne conservent plus, c’est beaucoup d’émotion « , ouverte au début du siècle dernier à Talloires, cette entreprise familiale avait gagné ses lettres de noblesse avec Marguerite Bise, troisième femme a obtenir la 3e étoile au guide Michelin en 1951.

L'Auberge du Père Bise

Son fils François Bise, qui a fait son apprentissage avec Alain Chapel, Paul Bocuse ou Jean Troisgros, appartenait à la génération des célèbres  » sept de Rhône-Alpes  » à avoir trois étoiles au Michelin dans les années 70.

«  Je suis savoyard, ma cuisine est ancrée dans la Savoie, c’était important de trouver un lieu en Savoie », a expliqué Jean Sulpice, qui souhaite, avec son épouse en salle et comme maîtresse de maison… De restaurateurs, on va devenir hôteliers-restaurateurs  » réplique le chef.

Le chef qui ne faisait qu’une cuisine d’hiver, devra ré-inventer une cuisine des 4 saisons, pour un établissement qui devrait fonctionner toute l’année. Des travaux sont prévus tant pour l’hôtel que le restaurant pour une ouverture prévue début mai 2017. En attendant, d’ici là le chef Jean Sulpice ré-ouvrira son restaurant le 25 novembre à Val Thorens pour ce qui  » sera peut-être notre dernière saison, si on trouve un jeune pour reprendre « .

L'Auberge du Père Bise

Quelques questions, le nom de l’établissement va t’il changer ?…  le chef va t’il conserver quelques classiques de la famille Bise à la carte ? … le chef va t’il partir à la conquête de la troisième étoile ?

L'Auberge du Père Bise

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (50%)
  • Inquiétant (40%)
  • Mmmm interessant (5%)
  • Amusant décalé (5%)

Une réflexion au sujet de « Jean Sulpice sera installé définitivement en mai 2017 à L’Auberge du Père Bise à Talloires »

  1. almaserena

    Décidément tout fout le camp : une institution dynastique trahie par les héritières de la fondatrice ! quel courage ! Sophie Bise n’avait certes pas le talent des étoiles mais sa merveilleuse maison pouvait sans se vendre accueillir un chef médiatique qui aurait relevé le défi. Prendre le fric et se tirer sur la Riviera est quand même la voie de la facilité ! Bienvenue à l’auberge du père Sulpice.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *