Italie – le chef Iginio Massari a été élu Meilleur Pâtissier 2019, Pierre Hermé un prix pour sa communication digitale

25 mai 2019  0  Chefs & Actualités
 

signature-food-and-sens La sixième édition de World Pastry Stars, convention internationale réunissant les chefs pâtissiers du monde entier, a eu lieu le 20 et 21 mai dernier à l’Hotel Marriot de Milan.

L’événement a été organisé par l’Italian Gourmet et sponsorisé par l’Académie Italienne des Maîtres Pâtissiers, tout au long des deux journées de travaux les plus grands noms de la pâtisserie italienne et internationale se sont succédés pour débattre sur l’avenir de l’univers de la pâtisserie qui suscite de plus en plus l’attention générale pour sa créativité et son innovation.

Le premier jour, le MOF le chef français Olivier Bajard, propriétaire d’une pâtisserie à Collioure et d’une autre à Perpignan, a analysé l’importance du packaging design. Stéphanie Aubriot, chef pâtissière et directrice générale de la Maison Marou chocolatier à Saigon, a évoqué son amour pour le chocolat et expliqué comment il est travaillé au Vietnam.

le chef Sadaharu Aoki


Le chef Pierre Hermé

Alfonso Pepe (de Pepe Mastro Dolciere) a défendu l’importance du choix des matières premières ; Pierre Hermé a parlé de la confiserie de luxe contemporaine tandis que Giancarlo Perbellini du restaurant Casa Perbellini et de la pâtisserie Dolce Locanda Verona, a évoqué l’importance du terroir et de la manière dont les pâtisseries peuvent exprimer au mieux l’identité d’un chef. En fin de journée, le chef Gabriel Paillasson a été honoré pour son engagement dans la création et la promotion de la Coupe du Monde de la Pâtisserie.

Le deuxième jour, ce fut au tour de l’éclectique chef japonais Sadaharu Aoki d’expliquer l’expérimentation comme recherche permanente de l’excellence. Gino Fabbri (de la Pâtisserie Gino Fabbri à  Bologne) a expliqué lui comment transformer une idée en un produit à succès. Nicola et Andrea Pansa (de la Pâtisserie Amalfi Pansa) ont raconté comment ils ont réussi à renouveler l’entreprise familiale sans perdre le lien avec leurs racines et leur terroir. Enfin, pour terminer au mieux la journée, le prestigieux chocolatier Enric Rovira a tenté de définir pour l’assemblée une nouvelle esthétique du dessert.

Mais la partie la plus attendue de ce rendez-vous gourmand a sans aucun doute été la remise des prix. Le prix du meilleur chef pâtissier de moins de 35 ans revient à Pierluigi Sapiente de la patisserie Flow de Bologne, celui avec ​​la meilleure communication digitale à Pierre Hermé,  Sara Bruno a été nommée meilleure chef pâtissière ( pâtisserie Pappa Reale à Bologne). Le prix le plus important, celui du meilleur chef pâtissier du monde, a été attribué à Iginio Massari, propriétaire de la pâtisserie Veneto de Brescia et déjà meilleur pâtissier d’Italie depuis 2011.

Le jury formé par les critiques culinaires Eleonora Cozzella, Laura Mantovano, Alberto Schieppati et Enzo Vizzari a indiqué :  » ce prix vient célébrer la longue carrière d’une personnalité qui, au niveau international, a su briller pour sa créativité et son autorité à la tête d’une entreprise de succès. Avec cette reconnaissance on tient également à souligner l’engagement du chef Massari en faveur de la formation, de la diffusion des connaissances et l’importance de son rôle d’ambassadeur de la haute pâtisserie en Italie et dans le monde entier. « 

Le maître pâtissier Iginio Massari, visiblement émerveillé et ému, a déclaré être  » très heureux d’accueillir une reconnaissance si importante qui récompense avant tout le professionnalisme et le dévouement pour ce travail qui chaque jour – même à 76 ans – nous passionne autant et nous pousse à nous remettre en question et à faire des nouvelles études. « 

Par Lorena Lombardi

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (100%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *