Institut Joël Robuchon à Montmorillon –  » Créer une grande école d’application au monde en matière de gastronomie est un très gros travail « 

26 août 2017  0  Chefs & Actualités
 

signature-food-and-sens La Nouvelle République quotidien local du département de la Vienne suit de près le projet de création de l’Institut Joël Robuchon à Montmorillon, le projet est très complexe à mettre en place. Non seulement lourd financièrement, le projet doit faire face à des aménagements très particuliers dans des bâtiments anciens et classés, certains devront même subir des fouilles archéologiques.

Mais seul Joël Robuchon est à la manoeuvre, c’est lui et lui seul qui arbitrera les choix décisifs qui vont décider de l’avenir du site.

Interview de l’ex premier Ministre Jean-Pierre Raffarin.

 

La décision du gouvernement chinois de réduire les investissements à l’étranger, dans l’hôtellerie entre autres, déséquilibre-t-elle le montage financier de l’Institut Robuchon à Montmorillon ?

Jean-Pierre Raffarin. « Je ne pense pas. Il s’agit d’un dispositif relevant de la formation des professionnels qui reste un sujet prioritaire pour les Chinois. Nous avons des contacts avec les autorités chinoises et jusqu’à maintenant, nous n’avons aucun signal négatif. Joël Robuchon a deux propositions de projets financiers, la proposition chinoise n’est pas la seule. »

Les autres investisseurs potentiels sont américains ?

« Ce sont des gens avec qui Joël Robuchon a déjà travaillé. Des occidentaux, très internationaux, notamment américains en effet, et d’autres pays. Joël Robuchon fera connaître ses orientations [le choix du groupe d’investisseurs] en septembre. »

La Maison Dieu a-t-elle été achetée ?

« Le site sera acheté dès que le recours des deux mois et demi [après l’obtention du permis de construire] sera écoulé, c’est-à-dire début septembre et que l’arbitrage financier aura eu lieu. Tout le monde est d’accord pour régler cela dans le courant du mois de septembre et finaliser le projet. Le sujet technique est le plus complexe : faire la plus grande école d’application au monde en matière de gastronomie est un très gros travail. Le projet est en cours de finalisation avec l’École Hôtelière de Lausanne. Une réunion s’est tenue en juillet, une autre est prévue fin août. Nous serons alors au point pour annoncer la nature des accords. Joël Robuchon et l’EHL sont en phase sur les exigences de qualité et le positionnement d’excellence de l’école. Le projet avance bien. »

Quand peuvent démarrer les fouilles archéologiques et les travaux ?

« Dès que la partie financière est arrêtée, la propriété sera transférée au propriétaire du dispositif désigné par Joël Robuchon. Il n’y a pas de difficulté. Les partenaires qui ont investi jusqu’à maintenant sont d’accord pour accepter l’arbitrage de Joël Robuchon. A ce moment-là les fouilles et les travaux pourront commencer. J’espère que cela va se clarifier courant septembre. »

Quels sont les effets de la nomination de l’inspecteur général au ministère de la Culture et de la visite d’Emmanuel Macron entre les deux tours de la présidentielle ?

« Dès que l’Institut sera propriétaire, nous demanderons une réunion au plus haut niveau de l’Etat, nous avons eu des engagements, pour qu’on puisse voir comment les pouvoirs publics interviendront sur l’ensemble du chantier. Je compte bien voir le président Macron avec Joël Robuchon et les partenaires, pour voir comment le soutien qui nous a été promis sera organisé. On verra à ce moment-là la question des fouilles. A ce jour nous sommes dans les clous. »

L’objectif d’ouvrir l’Institut en septembre 2019 est-il encore tenable ?

« Les techniciens pourront répondre à cette question fin septembre lorsque toute l’équation sera posée sur la table. Ce projet demande beaucoup de travail, nous verrons comment on gère toutes les exigences. On se bat pour que ce soit le plus tôt possible. »

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (100%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *