À domicile ou dans les restaurants, le marché du café va t’il connaître une révolution ?

08 février 2020  0  DÉNICHÉ SUR LE WEB MADE BY F&S
 

signature-food-and-sens Le café en grains connaît de plus en plus de succès auprès des consommateurs français. En témoigne, la hausse spectaculaire de la vente des machine à café avec broyeur. Du côté des chefs également, beaucoup d’entres eux se sont penchés pour imaginer comment faire évoluer leur offre café en trouvent des alternatives aux dosettes. 

Les chefs Pierre Hermé et Alain Ducasse ont déjà ouverts leurs boutiques dédiées aux cafés d’origines et d’appellations. C’est un signe d’une tendance de fond dans la consommation de café des Français indiquent les spécialistes du secteur, les amateurs de bon café désirent des produits « à la consommation irréprochable », le succès des produits « sans » et des labels est indéniable.  

 Les dosettes de café sont-elles en train de disparaître de nos placards? Pour l’heure, pas d’inquiétude pour Nespresso et ses concurrents : les capsules, qui ont envahi le marché ces dernières années, chassant les traditionnels cafés moulu et instantané, distancent encore, et de loin, leurs concurrents. Reste que le café en grains réalise une percée notable: 7,3 % des foyers français en consommaient l’année passée, soit 400.000 foyers de plus qu’en 2016, assure Kantar Worldpanel. Fréquence d’achat, budget, montant du panier… tous les indicateurs témoignent de l’engouement des consommateurs.

 

Les professionnels de l’électroménager évoquent une « révélation de l’année » dans leurs derniers chiffres: les ventes de machines à café avec broyeur, jusqu’alors majoritairement utilisées par les professionnels de la restauration, grimpent de 70% en valeur en 2019, avec près de 275.000 appareils vendus, souligne ce mercredi le Groupement des marques d’appareils pour la maison (Gifam) dans son bilan annuel. Les machines à expresso classiques, de leur côté, ne gagnent « que » 6% sur l’année.

Les machines avec broyeur, même si leurs prix ont baissé ces dernières années, restent bien plus chères que les machines à capsules. Le produit phare de Nespresso s’affiche pour une centaine d’euros, et il reste encore difficile de trouver une machine avec broyeur pour moins de 250 euros – sans compter les cafetières à filtre qui, elles, peuvent se vendre pour une vingtaine ou une trentaine d’euros en entrée de gamme.

Le café en grains, plus cher à l’achat, ne mise pas sur le prix, mais tente de séduire les consommateurs en promettant de nouvelles façons de consommer plus éthiques, plus soucieuses de l’environnement et, aussi, plus qualitatives: choisir son producteur de café, tenir compte des conditions de production, n’acheter que la quantité appropriée selon ses besoins. 

 

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (100%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *