polemique gerald darmanin

Les additions des restaurants parisiens tournent-elles toutes autour de 200 euros ?

23 novembre 2018  1  Dossiers F&S F&S LIVE
 

signature-food-and-sens Tiens donc, une polémique qui touche la restauration a fait quelques titres cette fin de semaine… mais non Monsieur Le Ministre pour bien manger à Paris, vous n’êtes pas obligé de dépenser 100 euros par personne (sans les vins) … F&S pourrait vous donner de très bonnes adresses … contactez-nous ! « Si nous ne voulons pas être dans le Brexit intérieur (…), nous devons tous intégrer et pas seulement expliquer, mais entendre et comprendre, ce que c’est de vivre avec 950 euros par mois quand les additions dans les restaurants parisiens tournent autour de 200 euros lorsque vous invitez quelqu’un et que vous ne prenez pas de vin. » ministre gerald darmanin Dérapage, ou blague qui tombe à plat ou simple maladresse pour Gérald Darmanin ? Le ministre de l’Action et des Comptes publics a prononcé cette petite phrase, relevée par l’AFP, lors d’un discours à la Sorbonne jeudi. Dans ces conditions, « qui peut croire que nous vivons dans la même société? », a-t-il ajouté en appelant à « écouter et entendre la détresse identitaire, sociale, qui n’est pas fondée que sur une question de pouvoir d’achat ». « Je ne suis pas de ceux qui considèrent que ceux qui manifestent sont des victimes », a encore dit le ministre. Sur les réseaux sociaux, les railleries pleuvent, pointant la « déconnexion » du membre du gouvernement. Et les piques viennent aussi bien d’opposants politiques que d’internautes.

Voilà l’analyse du magazine MARIANNE  » LE DEUX ÉTOILES, STANDARD POUR DARMANIN – Sauf qu’en voulant se montrer empathique avec la France moyenne, le ministre fait clairement la démonstration… qu’il est complètement déconnecté. Car soyons clair, les niveaux de restaurants évoqués par le ministre ne constituent pas le tout-venant de l’auberge parisienne. Il s’agit plutôt du prix d’un repas… dans un restaurant étoilé ! Et encore, un petit tour sur le site du Guide Michelin permet de constater qu’il est aisé de trouver des « menus déjeuner » dans des étoilés pour 55, 58 ou 62 euros. Gérald Darmanin a d’ailleurs rehaussé ses standards par rapport à l’époque où il fréquentait le club libertin des Chandelles : on peut y dîner pour 59 euros, entrée-plat-dessert compris ! Même le Bellotta-Bellota, où le ministre a l’habitude de fraterniser avec le Premier ministre Edouard Philippe et le ministre Sébastien Lecornu, est meilleur marché : les 100 grammes de jambon Bellota-Bellota grand cru sont trouvables pour à peine 42,50 euros ! Mais le Nordiste est sans doute un sacré gourmand. … Une chose est sûre : l’homme chargé de maintenir le budget de la France dans le vert ne mégote pas quand il vous traite ! « 

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Inquiétant (100%)
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)

Une réflexion au sujet de « Les additions des restaurants parisiens tournent-elles toutes autour de 200 euros ? »

  1. Pepou

    Oh, un billet politique qui aime polémiquer.

    Juste en lisant ses propos que vous rapportez, il pointe que quelqu’un qui gagne le SMIC ne peut pas se permettre de faire des restaurants à 100€.

    Bien sûr qu’il y a des restaurants moins chers et aussi plus chers (et non étoilé même).

    Et même si il avait divisé par deux, à 50€, ces gens ne peuvent pas se permettre (et là il y a légion de restaurants à Paris à ce prix). C’est une réalité !
    On est bombardé d’images de plats de restaurants sur les réseaux sociaux que les gens ne peuvent se permettre de payer.

    De plus, le titre déforme la réalité. On n’a l’impression que l’ardoise pour une personne c’est 200€ euros.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *