Le chef Mario Batali et son associé toujours sous l’enquête du Procureur de NYC

12 janvier 2020  0  F&S LIVE
 

signature-food-and-sens  Le bureau de la procureur général de l’État de New York Letitia James, enquête sur le groupe de restaurants appartenant à Joe Bastianich, l’ancien partenaire du célèbre chef Mario Batali. Le groupe de restaurants était auparavant connu sous le nom de Batali & Bastianich Hospitality Group et s’appelle désormais RSC Management Services. En effet, après un long feuilleton médiatique et juridique, les anciens associés ont officiellement coupé les liens entre eux excluant le chef Batali à la fin de l’hiver dernier.

Le chef Mario Batali ayant été accusé par de nombreux de ses salariés de harcèlement sexuel, ce qui l’a amené à démissionné de toutes ses fonctions et de se retirer du groupe qui réalisait plus de 250 millions de dollars de revenus annuels.

Lors d’une conférence de presse la procureur de NY a annoncé que son bureau enquêtait activement sur les rapports entre Mario Batali et son ancien partenaire Joe Bastianich

Selon des sources proches du dossier, l’enquête concerne notamment le traitement sans suite par le groupe de restauration des plaintes pour harcèlement sexuel, qui s’étendraient au-delà du chef Batali, et sur le fait qu’aucune action n’ont été menée pour répondre aux réclamations des salariés. L’enquête a eu lieu alors même que la société a officiellement rompu ses liens avec le chef Batali, mais seulement 10 mois après les faits.

L’enquête en cours pourrait remettre en cause l’affirmation selon laquelle le chef Joe Bastianich ignorait le comportement du chef Batali et au contraire l’aurait même couvert.

Dans ses déclarations précédentes, Joe Bastianich avait déclaré : « je n’ai jamais vu, ni entendu parler du fait que Mario Batali tripotait ses employés. Mais, je l’ai entendu dire régulièrement des choses inappropriées. Et même si j’ai critiqué régulièrement ses paroles, j’aurais dû faire plus. J’ai négligé mes responsabilités en concentrant mon attention sur le fonctionnement des restaurants. Les gens ont été blessés et je suis profondément désolé pour cela. »

Alors que fin 2017 l’entreprise s’est immédiatement séparé de Batali, les employés ont exprimé à plusieurs reprises leur doute quant à la crédibilité de la prétention d’  ignorance de Joe Bastianich. Aujourd’hui, l’entreprise est toujours dirigée par Joe Bastianich, sa sœur Tanya Bastianich Manuali, sa mère Lidia Bastianich et la chef Nancy Silverton. Une nouvelle directrice des ressources humaines, Missy Adriazola, a également été recrutée.

Le procureur général de New York, a aussi déclaré que dans une autre affaire, celle du restaurateur Ken Friedman propriétaire du restaurant The Spotted Pig pour lequel le chef Mario Batali travaillait aussi, un accord a été négocié avec les 11 plaignantes. Le propriétaire majoritaire de The Spotted Pig, paiera 240 000 $ à ces 11 femmes et leur donnera 20 % des bénéfices de son restaurant pendant dix ans.

En décembre 2017, alors que le mouvement #MeToo prenait de l’ampleur, plusieurs affaires de discrimination et d’harcèlement sexuel ont éclatées dans le monde de la restauration. Le chef Batali plaide depuis le début non coupable.

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *