Le chef américain d’origine indienne Floyd Cardoz est décédé hier de l’infection Covid-19

26 mars 2020  0  Chefs & Actualités F&S LIVE
 

signature-food-and-sens Le chef Floyd Cardoz, avait été récemment testé positif au Covid-19, il est décédé mercredi de l’infection virale dans un hôpital du New Jersey, a confirmé sa famille. Il était copropriétaire de deux restaurants populaires à Mumbai – le Bombay Canteen et O Pedro. Il avait récemment lancé un troisième restaurant le Bombay Sweet Shop.

Le chef avait grandi à Mumbai en Inde, c’est d’ailleurs là qu’il se trouvait le 8 mars dernier lorsqu’il a ressenti les premiers symptômes. Rentré aux États-Unis où il vivait, il avait indiqué sur Instagram le 18 mars qu’il était admis à l’hôpital du New Jersey, où il vivait, car il se sentait fiévreux. Testé positif au Covid 19 il était traité au Mountainside Medical Center. 6 jours après à 59 ans il décédait de l’infection. Il laisse dans le deuil sa mère Beryl, sa femme Barkha et ses fils Justin et Peter.

Le 17 mars dernier il postait sont dernier message sur Instagram

Floyd Cardoz avait été nominé à 4 reprises au James Beard Award et vainqueur du Top Chef Masters saison 3 en 2011 , il avait dirigé l’emblématique restaurant Tabla à New York.

Au cours de sa carrière il a fait longtemps partie de l’élite de la gastronomie de Manhattan, il a été de nombreuses fois reconnu et célébré pour avoir apporté un nouveau style de cuisine indienne à New York. Chef et partenaire de Tabla, restaurant de cuisine indienne contemporaine, il avait recueilli les critiques critiques dithyrambiques de beaucoup de grands journalistes. 

Lors de la saison 2 de l’émission Ugly Delicious pour Netflix, c’est lui que la chaine avait choisi pour explorer la cuisine indienne, il était l’auteur de deux livres de cuisine, Flavourwalla et One Spice Two Spice.

La mort de Floyd Cardoz a touché et choqué de nombreux chefs, mais aussi les critiques gastronomiques et journalistes qui le connaissaient bien. Le monde culinaire l’a longtemps considéré comme un pionnier de l’introduction des saveurs indiennes aux États-Unis.

En Inde, il était certainement un des chefs les plus connus du continent, il était un exemple pour toute la profession sur place et pour tous les jeunes qui entrent dans ce métier.

Le 2 mars il lançait son nouveau restaurant/boutique à Bombay le  » Bombay Sweet Shop « 

« Floyd Cardoz était l’un de mes premiers supporters et il se rendait souvent à mon vieux bar à noodles avec ses fils et ils commandaient chacun un bol de tripes épicées », a déclaré le célèbre chef David Chang. « Il était injustement sous-estimé, bien qu’il était, l’une des personnes les plus apprécié dans le métier. »

Will Guidara ancien associé du chef Daniel Humm ( Eleven Madison Park ) a indiqué : « Il était la seule personne de ma vie que je n’ai jamais appelée autrement que ‘chef’. (…) Au moment où j’ai quitté ce restaurant deux ans plus tard, il était vraiment comme un deuxième père pour moi.Et sa femme, Barkha, a toujours été une deuxième maman pour moi. »

Pete Wells, le critique de restaurant du New York Times a qualifié Floyd Cardoz de « talent exceptionnel« .

Danny Meyers qui a travaillé avec Floyd Cardoz pendant 17 ans et était son partenaire chez Tabla et North End Grill – a rendu un hommage vibrant à son ami proche, affirmant qu’il avait « apporté une contribution monumentale » au métier. « Peu de gens ont fait autant que Floyd Cardoz pour influencer notre profession, il a marqué la carrière des plus grands cuisiniers et le palais des plus grands amateurs de restaurants », a déclaré D Meyers. « Au-delà du talent de cuisinier, il ‘était un fin connaisseur, un chef au grand cœur, l’ami, le mari et le père le plus fidèle que vous puissiez imaginer. Mon cœur est juste brisé. »

 

 

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Inquiétant (100%)
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2015 Copyright Food & Sens.  Voir les mentions légales.