Brèves de Chefs – Philippe Etchebest harcelé, Juan Arbelaez s’implante aux Puces de Saint-Ouen, Ces chefs qui ont décidé de sortir du guide Michelin, « respecte ta Cuisine » est lancé, qui est Fabrice Desvignes ?, …

10 mars 2021  1  Chefs & Actualités F&S LIVE
 

signature-food-and-sens Quelques nouvelles des fourneaux, parfois joyeuses, parfois inspirantes, parfois passionnantes, parfois sans intérêt, parfois tristes, ainsi va la vie de la restauration dans ce monde en pleine transformation !

1 – Le chef français Éric Ripert (3 étoiles au restaurant Le Bernardin à New York) a décidé de reverser 5 us dollars à chaque repas qu’il servira dans son restaurant. Le chef Ripert a indiqué : « COMBATTRE LA FAIM À NYC – Du 17 mars à la fin de l’année, fera un don de 5 $ à pour chaque dîner d’invités afin d’aider les plus démunis dans le besoin (5$ aide à nourrir 13 personnes pour une journée) ». Belle initiative qui pourrait donner des idées à d’autres chefs de par le monde.

2 – Ces chefs ont décidé de raccrocher leurs étoiles, ils racontent pourquoi et quelles en sont les conséquences de quitter le guide Michelin… la chef a indiquée : « Le guide Michelin, c’est mon passé » 👨‍🍳👩‍🍳 Ils sont chefs, et ont décidé d’abandonner leur étoile. Karen et Laurent ne se reconnaissaient plus dans leur restaurant, et ne voulaient plus subir la pression de la course aux étoiles. 🍽 Ils vous racontent pourquoi 👇  » . Visionnez la -vidéo ci-dessous :

3 – D’après le site « Pure People »  Sa popularité lui a permis d’être entendu par le gouvernement concernant la situation difficile de son secteur, à cause du coronavirus. « Je n’ai pas envie de faire de la politique, mais ça fait des années que je défends les restaurateurs à la télé. Qu’auraient-ils dit si, quand le ‘cauchemar’ est devenu national, je m’étais défilé ?« , a poursuivi Philippe Etchebest. Après quoi, il a reconnu que sa notoriété l’a aidé : « Ça m’a servi, mais je suis souvent emmerdé.«  » le chef Philippe Etchebest est gêné par sa notoriété:  Philippe Etchebest est l’un des chefs les plus connus en France. Mais, lors d’une interview pour Paris Match, il n’a pas caché qu’il n’appréciait pas forcément sa notoriété et a expliqué pour quelle raison. L’époux de Dominique a évoqué l’histoire de chantage concernant le chantier de son prochain restaurant. Un procédurier voudrait lui faire payer pas moins de 130 000 euros. « J’ai toujours eu du mal avec le fait d’être reconnu, de toute façon. Ca me fatigue. Surtout pour mes proches« , a-t-il conclu. Bien que la crise sanitaire soit difficile à vivre, il est bien content de pouvoir enfiler un masque et son bonnet afin d’être ni vu, ni connu à l’extérieur.

Le seul endroit dans le monde où le chef n’est pas ennuyé par le public, c’est sur la banquise 📸 Expédition Svalbard 2019

4 – On en sait un peu plus sur Fabrice Desvignes le nouveau chef des cuisines du Palais de l’Élysée, c’est le journaliste Gilles Pudlowski qui connait sur le bout des doigts le parcours des chefs français qui a tout expliqué sur sa rubrique hebdomadaire « Les Chuchotis du Lundi« . On apprend que le chef a le profil parfait pour occuper ce poste très en vue, G. Pudlowski explique :  » L’oiseau rare existe au Sénat. Il s’appelle Fabrice Desvignes, est né en 1973 à Saint-Quentin,… il est le fils de la grande Annie Desvignes, mère cuisinière de Thiérache à Vervins dans l’Aisne, que le Michelin a étoilée durant 35 ans, et le petit-fils de Paula Lequy, qui eut ses deux étoiles à Sars-Poterie dans le Nord, de 1967 à 1972. Bon sang ne saurait ne saurait mentir. Fabrice Desvignes, ancien de chez Georges Blanc à Vonnas, passé au Chat Botté au Beau Rivage à Genève et à l’Ermitage Bernard Ravet à Vuifflens le Château, officie dans la « dream team » du Sénat, où figurent déjà 3 MOF, depuis 1999. Il sera le 4e à porter le col tricolore (en 2015), mais, avant cela, il aura gagné le Bocuse d’Or 2007… » pour lire la rubrique cliquez ICI

5 – D’après le quotidien Libération, une nouvelle association « Respecte ta Cuisine » vient de voir le jour, elle est destinée à sensibiliser aux violences en cuisine et soutenir les victimes. Le journal LIBÉ indique : « On trouve dans l’organigramme de l’association Florence Châtelet Sanchez elle-même (qui est à l’origine de la création de l’association), mais aussi l’avocate Vanessa Zencker ou la militante LGBT+ Catherine Michaud, présidente de Gaylib et cette fois-ci trésorière de Respecte ta cuisine. Plusieurs cheffes et chefs, comme Alexia Duchêne ou le triple étoilé champenois Arnaud Lallement, ont apporté leur soutien à l’initiative. » … à suivre donc … Pour lire le contenu de l’article cliquez ICI

6 – Nouvelle table pour le chef Juan Arbelaez, enfin pour Eleni Group qui gère déjà avec lui et ses associés Pierre-Julien et Grégory Chantzios les restaurants Yaya, et qui propose des missions d’accompagnement pour les restaurateurs, ils sont aussi à l’origine de l’huile d’olive Kalios. Le chef Juan Arbelaez également chroniqueur dans l’émission Quotidien de Yann Barthès, prend la tête des cuisines de l’ex Cocotte dans le marché aux puces de Saint-Ouen, un lieu incroyable designé par Philippe Starck.  Le chef Arbelaez a indiqué : « Vous arrivez pas à imaginer la fierté que j’ai de vous présenter notre nouveau bébé! 🐣 Un lieu mythique , un emblème et surtout un incroyable lieu de vie. On a hâte que les restaurants rouvre pour vous partager notre vision du marché des puces avec une cuisine accesible, gourmande et généreuse. Une aventure d’amis aux côtés de @patou.benjamin et @momagroup. En attendant on vous propose une carte à emporter… À très vite !« 

7« Top Chef » c’est 15 tonnes de marchandises sur une saison ! – c’est le quotidien Le Parisien qui a diffusé l’information :  » Des montagnes de fruits et légumes, des bocaux, des bouteilles et flacons, des herbes et épices, des sauces, de la viande et du poisson… C’est une vraie caverne d’Ali Baba au marché que les candidats de « Top Chef », dont la 12e saison bat son plein sur M 6, dévalisent au pas de course avec leurs grands bacs en inox. Le garde-manger, c’est la corne d’abondance qui fournit aux chefs en compétition de quoi épater la galerie. Le nerf de la guerre pour ce type d’émissions, un centre névralgique sur lequel veille la régie cuisine tout le temps du tournage, qui dure entre un mois et demi et deux mois chaque saison. La régie cuisine, ce sont dix à quinze personnes mobilisées pour chaque épreuve, dont une partie pour les aliments. » – On apprend notamment que  les candidats voient passer devant eux près de 15 tonnes demarchandises au cours d’une saison, environ 150 à 200 kilos d’aliments par épreuve, quelque 700 produits différents au fil des épisodes, dont 300 simplement pour l’économat, les produits secs, les poivres, herbes, sauce, pour cette 12e édition, ce sont 1800 œufs qui ont été achetés, 30 litres de lait et 5 kg de beurre consommés par semaine.

Photo M6

 
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Mmmm interessant (67%)
  • Inquiétant (33%)
  • Je suis fan (0%)
  • Amusant décalé (0%)

Une réflexion au sujet de « Brèves de Chefs – Philippe Etchebest harcelé, Juan Arbelaez s’implante aux Puces de Saint-Ouen, Ces chefs qui ont décidé de sortir du guide Michelin, « respecte ta Cuisine » est lancé, qui est Fabrice Desvignes ?, … »

  1. Pascal

    Juste un petit rappel quand vous évoquez les 15 tonnes de marchandises de l’émission top chef, vous oubliez (délibérément ou pas) de préciser que tout est redistribué à la croix rouge après les épreuves. ce qui change complètement la finalité de votre article.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *