15 choses que seuls ceux qui travaillent dans la restauration pour les fêtes de fin d’années peuvent comprendre

24 décembre 2017  0  Dossiers F&S F&S LIVE
 

signature-food-and-sens  15 évidences que tu te dit forcément quand tu bosses dans la restauration ou l’hôtellerie et que tu travailles pour Noël et la Saint-Sylvestre

Ces périodes de fêtes, c’est la joie pour le plus grand nombre de personne dans le monde, l’occasion de se retrouver en famille, l’occasion de faire la fête, prendre le plaisir de faire des cadeaux et d’en recevoir, se reposer et même se pauser un peu, partir au soleil ou au ski … mais quand on travaille dans la restauration où l’hôtellerie, le plaisir c’est pour les autres, en cuisine, en salle où dans les divers autres services, la tâche habituelle prend parfois des airs de ras-le-bol…

 

Nous avons pausé la question à du personnel de restaurants, pour savoir pour eux quel est le principal ressentit et quelle est leur motivation à travailler pendant ses fêtes ?

1 – Tu aimes ton métier jusqu’à l’abnégation – le boulot, c’est le boulot, finalement j’ai choisi ce métier, c’est pour transpirer, et en plus j’aime ça, j’aime faire la cuisine, m’occuper des clients, les rendre heureux.

2 – Le mot week-end connaît pas ! – Le week-end tel que tout le monde l’imagine n’existe pas dans la restauration, le WE c’est lundi et mardi, cette année pour les fêtes de fin d’année se sera mardi et peut-être mercredi.

3 – On bosse quand les autres font la fête – mais je le savais à l’avance dans ce boulot on travaille quand c’est la grosse fiesta pour les autres. C’est une des règles ( ou contrainte ) de ce métier.

4 – De toute façon, j’ai pas d’amis en dehors de la cuisine – En fait dans ce métier on vie tellement en décalé par rapport aux autres que pour avoir des amis qui te comprennent il faut qu’ils fassent le même boulot que toi.

5 – Heureusement j’aime faire plaisir – Alors oui, pour bosser comme un dingue avant et pendant les fêtes, il faut forcément avoir un gros cœur, car il faut donner beaucoup pour régaler le public.

6 – j’évite de trop parler à la famille pendant les fêtes – Pour pas trop déprimer, forcément tu évites de trop parler à la famille ( d’abord tu n’as pas la temps ), puis ils vont te raconter leurs soirées de réveillon, la fête qu’ils organisent en famille, tu as l’impression qu’il y aura une chaise vide, la tienne !

7 – Il faut faire les cadeaux, mais tu as oublié la foule excitée à l’extérieur – tu sorts du restaurant à 15h, en ville les magasins sont blindés de monde, ça grouille de partout, le tourbillon et la frénésie des achats te donne mal à la tête, finalement tu part faire la sieste.

8 – Les cadeaux, tu les offriras deux jours après les fêtes – Les cadeaux, déjà tu n’aura pas eu le temps d’aller les acheter, et si tu as eu le temps, ils resteront dans la malle de la voiture le temps que les fêtes soient passées.

9 – Tu n’en pourras plus de voir du foie gras, du homard, des huîtres … – en fait pendant toute la période des fêtes, tu vas voir arriver des centaines de kilos de produits de luxe dans les cuisines, foie gras, truffes, homard, huîtres, caviar, chapon, volaille de Bresse, coquilles Saint-Jacques… à la fin des fêtes tu rêves de manger une entrecôte/frite !

10 – Au moment des 12 coups de minuit, le stress – tu as couru pendant 4 heures de service, tu es content de te taper la bise à toute l’équipe, même si ça sent la transpiration, le service s’arrête tu n’as pas fini de faire partir tes assiettes, c’est l’angoisse, tout le monde se lève en salle – après tu as encore bien une bonne heure de rangement et de nettoyage.

11 – 00H00 – Saint-Sylvestre, des clients entrent en cuisine pour te souhaiter les vœux – tu te forces à sourire, tu es fatigué, des clients viennent en cuisine pour te claquer la bise, ils font la fête, ils ne comprennent pas que tu ne soit pas aussi bourré qu’eux !

12 – Après avoir servi le dîner de réveillon, tu iras boire un verre avec les collègues – Tu essayera d’être raisonnable et de te limiter à deux verres, car le premier janvier au déjeuner il faut assurer le service, mais bon, peut-être que tu iras pas te coucher car toi aussi tu veux profiter de la fête… happé par l’ambiance tu finira bourré et tu arrivera en cuisine avec la gueule de bois.

13 – Les quelques potes que tu as ne comprennent pas que tu veuilles rentrer tôt – tu passes pour un mec qui ne fait pas la fête, pour un triste… mais NON ! … juste tu bosses le lendemain !

14 – Finalement la télé reste un bon compagnon – Tu finiras peut-être tes nuits de Noël et de la Saint-Sylvestre devant les sitcoms à la télé ou devant la redif des Racines et des Ailes, histoire de s’évader… 

15 – Instagram et Facebook t’énerve particulièrement – et oui pendant les fêtes, Facebook, Instagram, Twitter ont tendance à t’énerver, dès que tu te connectes, tu vois tes anciens potes faire la fête, la famille à table devant la dinde aux marrons… sans parler des photos de plats, de bûches de Noël, de buffet … c’est l’indigestion d’image assurée !

Mais au final : « l’important, ce n’est pas le temps passé, mais l’intensité du moment. » disait PIERRE TROISGROS à son fils.

BONNES FÊTES À TOUS, JOYEUX NOËL ET MEILLEURS VOEUX !

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (44%)
  • Mmmm interessant (28%)
  • Inquiétant (17%)
  • Amusant décalé (11%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *