Aux États-Unis, les chaînes de restauration rapide profitent de la crise pandémique pour récupérer les emplacements des restaurateurs indépendants en difficultés

28 août 2020  0  Dossiers F&S F&S LIVE
 

signature-food-and-sens Aux États-Unis le business est sans scrupule, et comme on sait bien que dans le business il n’y a pas de morale, on ne sera pas très étonné de ce qui se passe un peu partout dans le pays dont l’économie est très affectée par la pandémie de Covid-19.

 » Le malheur des uns faisant le bonheur des autres « , plusieurs grandes chaînes de restauration profitent des difficultés de nombreux restaurateurs indépendants pour faire leur marché sur les meilleurs emplacements. En effet, des enseignes de restauration rapide souvent gérées par des fonds d’investissement dévorent les biens immobiliers laissés vacants, allant même à solliciter les propriétaires indépendants avant même qu’ils ne mettent la clé sous la porte.

Même si s’est l’ensemble des restaurants qui a été durement touché par la pandémie, les chaînes nationales s’en tirent mieux que la plupart du secteur. Et ils utilisent cet effet de levier pour rechercher des emplacements qui ont dû fermer leurs portes. Le magazine Business Insider explique comment des marques telles que Domino’s, Dunkin ‘et Chipotle « prennent le contrôle de l’industrie de la restauration américaine ». Pour exemple, des dirigeants de la chaîne Dunkin’ ont indiqué que la fermeture de cafés indépendants offrait de « nouvelles opportunités de développement » aux franchisés. Et la chaîne de restaurant Chipotle n’attend même pas la fermeture des restaurants, et s’adresse plutôt aux restaurants en difficulté et leur propose de racheter leurs baux commerciaux.

De même, un groupe de cadres de la restauration rapide ont formé FAST Acquisition Corp., une société qui produit des chèques en blanc dont le but est d’acheter des locaux dans le secteur de la restauration et de l’hôtellerie. « Nous pensons qu’il existe une forte opportunité immobilière, avec de nombreux concepts sous-performants, les propriétaires offrant une flexibilité sur les conditions de location. Nous pensons que c’est le meilleur moment pour profiter de ses opportunités » indiquent la société.

Le manque de soutien du gouvernement fédéral et local, laisse la porte ouverte aux chaînes pour reprendre ces petites entreprises, laissant un paysage culinaire tristement dépouillé de ses forces vives, c’est à dire les indépendants, les créateurs. 

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Inquiétant (100%)
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *