Thierry Marx lancera ce mercredi dans le Lot un « Bachelor » pour les chefs qui désirent se lancer vers la cuisine équitable

19 octobre 2020  4  Chefs & Actualités F&S LIVE
 

signature-food-and-sens Thierry Marx – Le chef 2 étoiles de l’hôtel Mandarin Oriental à Paris va lancer à Souillac dans le Lot, un Bachelor où il va former de futurs chefs. En effet, ce mercredi 21 octobre il sera aux côtés de Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, pour lancer ce Bachelor en partenariat avec le collège de Paris.

Cette formation professionnelle inédite dans le monde rural formera les chefs de demain désireux de s’orienter vers la cuisine équitable, les circuits courts et le zéro déchet. Implantée au cœur du Lot, cette formation vise à dynamiser le territoire lotois en associant de près les agriculteurs et producteurs locaux. 

Très engagé en Occitanie, le chef Thierry Marx va aussi oeuvrer à Toulouse, où il va confectionner des petits plats pour l’astronaute Thomas Pesquet, au menu des pressés de pommes de terre aux cèpes, un bœuf au vin rouge du sud-ouest, et une amandine aux poires. L’astronaute français, étudiant toulousain, aura le réconfort culinaire de Thierry Marx dans l’espace grâce au chefs et au centre d’innovation culinaire. La cuisine est bonne quand elle est naturelle,explique le chef.

Le chef Marx a un fort attachement pour le département du Lot qui était son terrain de jeu estival lors de sa petite enfance. Le chef a évoqué pour France Bleu Occitanie son engouement pour le Lot, ses fromages de brebis et ses noix. Il veut former des cadres dirigeants pour qu’ils deviennent de vrais chefs d’entreprise et de bons cuisiniers avec des bases solides. En cette période compliquée, ses restaurants sont en berne, notamment à la Tour Eiffel. « Toute la profession est impactée mais on tiendra le coup car je crois en la gastronomie française et à l’envie des français de se retrouver au restaurant » a expliqué le chef.

Les initiateurs du projet : le Chef Thierry Marx et le Collège de Paris, en partenariat avec la communauté de communes Causses et Vallée de la Dordogne, son agence économique, la commune de Souillac, et le lycée Hôtelier Querçy-Périgord, ont souhaité, par ce maillage innovant et rassembleur, dynamiser ce territoire rural au potentiel indéniable avec ses atouts naturels, culturels et agricoles.

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (94%)
  • Mmmm interessant (3%)
  • Amusant décalé (3%)
  • Inquiétant (0%)

4 réflexions au sujet de « Thierry Marx lancera ce mercredi dans le Lot un « Bachelor » pour les chefs qui désirent se lancer vers la cuisine équitable »

  1. David Boittin

    Réponse à ce pauvre monsieur Tessier.
    Et vous, qu’avez-vous fait pour l’enseignement de la cuisine, pour la représentation de la cuisine en général, pour le partage du savoir culinaire ?
    « Le bio, je trouve ça sympathique mais on nous le tartine à toutes les sauces depuis 30 ans, au point que même l’industriel est devenu bio. Ce qui m’intéresse, c’est d’aller plus loin, en prenant aussi en compte l’impact social d’un produit ou son mode de distribution. Quand j’entends que dans la cantine de mes enfants les plats seront bios, j’en suis ravi. Mais si cela revient à faire tout venir d’Allemagne ou de Hollande, quelle est l’utilité ? C’est pour cela que le discours sur le bio me casse un peu les oreilles. »
    Thierry Marx
    Il faut remettre les choses dans leur contexte. Si vous appelez çà une critique de l’agriculture bio, c’est qu’il vous faut apprendre à lire entre les lignes et à ne pas déformer les propos de quelqu’un qui fait tant pour l’enseignement de l’excellence de la cuisine.
    Quant à sa collaboration avec Intermarché, il n’a jamais soutenu l’enseigne sinon par le partenariat qu’il entretient pour son émission qui permet aux faibles budgets de faire de la grande cuisine avec des produits sains et pas chers. Rappelons la politique de cette enseigne sur les circuits courts.
    David Boittin, inconditionnel du cuisinier, de l’homme et de son parcours.

    Répondre
  2. Tessier Julien

    Petite question à Thierry Marx: Comment peut-on promouvoir le local est le zéro déchet tout en critiquant l’agriculture biologique, en faisant de la pub pour Intermarché et les boissons feed ?

    N’y a-t-il pas trop de contradiction ? l’utilisation de votre image pour la grande distribution et votre discours anti-bio ne sont-il pas incompatible avec le local et le zero déchets?

    Répondre
  3. Céré Aubrun jeanne

    Bonjour,
    Je suis étonnée de ne pas lire la référence avec la « Citée de la mode et des Arts Créatifs «  grand et magnifique projet de Souillac dont la première étape est justement la Formation avec le bachelor T. Marx et le bachelor Tourisme????
    Vous devriez voir le site internet de l’association Souillac Espérance de presque 1100 membres qui soutiennent ce projet

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *