Pour le dîner d’ouverture de la COP 25 à Madrid, les frères Roca ont élaboré un menu sur le thème de  » La terre s’épuise « 

04 décembre 2019  0  Chefs & Actualités F&S LIVE
 

signature-food-and-sens Les frères Roca 3 étoiles au guide Michelin à Girona ont signé le dîner d’ouverture de la COP 25 qui se déroulait à Madrid, un vrai challenge pour la famille Roca qui en plus de faire honneur à son pays,  devait régaler de nombreux hôtes prestigieux tout en gardant un oeil rivé sur la préservation de la planète .

Les frères Roca et le PDG de la banque BBVA

Nourrissant depuis fort longtemps une longue réflexion autour de la problématique du changement climatique, la mission des frères Roca (du Celler de Can Roca à Girona) fut de contribuer à faire réfléchir les invités de la soirée sur l’implication que peuvent avoir les chefs de cuisine pour aider à préserver notre planète.

Les trois frères avaient le sentiment d’avoir servi  « le repas le plus important de (leur) vie à l’occasion de cette ouverture de la COP25 de Madrid « , un moment qui aura à jamais marqué leur carrière.

Ils expliquèrent que forcément le changement climatique a des conséquences sur leur cuisine, sur leurs plats,  « La terre s’épuise » c’est par ces premiers mots qu’ils ont fait la présentation du menu.

Les frères Roca voulaient ainsi faire passer des messages sur les grands problèmes environnementaux: « la ressource en eau, le réchauffement des mers, la consommation excessive de viande, le manque d’information sur les conservateurs, la prolongation de la vie des légumes ou la faible consommation de ces mêmes légumes ».

Des préoccupations traduites dans les plats avec un consommé de champignons « faisant appel à la pénurie d’eau et à la nécessité de tirer parti de cette ressource »; une brioche à la truffe qui « parlait de la terre dont il faut prendre soin »; une soupe de citrouille aux figues de Barbarie « faisant appel aux variétés envahissantes »; et le crabe bleu, « qui transforme les écosystèmes marins des deltas ».

Les hauts dirigeants invités ont également pu savourer un plat « mer et montagne » 100% végétal, pour « réclamer l’attention sur le réchauffement des mers » avec des légumes marinés pour encourager leur utilisation et une assiette de légumes de Murcia, région durement touchée par de récentes inondations.

Le sommelier Josep Roca avait choisi de l’eau et des vins évoquant les inondations et les incendies ayant touché la Catalogne. Ainsi les vignes du domaine Rendé Masdeu ont quasiment toutes disparu dans les inondations du fleuve Francoli près de Tarragone alors que celles du domaine Fum Arché Pagès de l’Empordà ont freiné la progression d’un incendie à Capmany (près de la Jonquera), protégeant les populations.

Enfin, les desserts ont été préparés par le frère pâtissier Jordi Roca : une fève de cacao pur et amer pour « interpeller sur la situation des communautés autochtones, en particulier de l’Amazonie », qui exigent « un prix raisonnable pour leurs produits ».

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (67%)
  • Mmmm interessant (33%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *