Pour la famille de Joël Robuchon, Le projet de l’Institut à Montmorillon reste une priorité

13 septembre 2020  0  Non classé
 

signature-food-and-sens Le quotidien La Nouvelle République a relaté un débat qui a eu lieu au nouveau conseil Municipal de la ville de Montmorillon où doit s’ériger le fameux Institut Joël Robuchon qui a déjà fait couler beaucoup d’encre dans la région. 

Les acteurs du projet : l’ancien premier Ministre Jean-Pierre Raffarin, Sophie Robuchon la fille du chef Robuchon décédé, le chef Régis Marcon ( 3 étoiles à Saint-Bonnet-Le Froid), et le nouveau même élu depuis trois mois Bernard Blanchet.

Lisez ci-dessous ce que rapporte le quotien régional : 

L’Institut international Joël Robuchon verra-t-il le jour à la Maison-Dieu ? La question a donné lieu mardi soir, lors du conseil municipal, à des échanges animés entre le maire, sa première adjointe Reine-Marie Waszak et les élus de l’opposition. C’est leur chef de file Jean-Yves Noyer qui avait ouvert le débat en fin de réunion, interrogeant le maire sur l’avancement de ce projet qui a suscité de grands espoirs mais alimente aujourd’hui des interrogations teintées de pessimisme.
« Je vous renvoie la question : que nous avez-vous laissé sur ce dossier ? répond le maire Bernard Blanchet à son opposant. Je suis élu depuis trois mois et demi et vous me demandez des comptes que les Montmorillonnais attendent depuis six ans ? » Il indique n’avoir trouvé en mairie qu’un « dossier creux » sur le sujet et ne pas avoir de contact direct avec Sophie Robuchon, qui s’est engagée à poursuivre le projet initié par son père : « J’en ai discuté avec l’hôpital [propriétaire de la Maison-Dieu], on ne sait pas où on va ».


« Contactez Jean-Pierre Raffarin » « J’ai quelques nouvelles que je ne communiquerai pas, a déclaré Reine-Marie Waszak, vice-présidente du conseil régional, elle a participé aux discussions entre Sophie Robuchon, Régis Marcon et Alain Rousset, le président de Nouvelle-Aquitaine. Côté région, le projet pédagogique est prêt et nous financerons un hébergement d’excellence. On s’est engagé ; on attend comme vous. »


S’agissant des informations confidentielles sur l’état du projet, « contactez Jean-Pierre Raffarin », conseille-t-elle aux élus d’opposition : « Peut-être vous dira-t-il les objectifs maintenant annoncés ».
Nous avons sollicité mercredi matin l’ancien premier ministre, cheville ouvrière du projet d’Institut en 2015. Il nous a fait savoir qu’il ne souhaite pas communiquer pour le moment, mais que la famille de Joël Robuchon devrait le faire « très prochainement ».
« Vous ne pouvez pas nous culpabiliser » « Yves Bouloux pourrait aussi vous donner des informations sur ce dossier dont il était un initiateur ? » suggère l’adjoint Jacky Néraudeau au groupe d’opposition, qui comptait le sénateur dans ses rangs. « La ville n’a jamais été décideur dans ce dossier, réplique Jean-Luc Souchaud, conseiller municipal de la majorité lors du dernier mandat. Ce projet ne dépendait pas de nous. » Reine Marie Waszak : « La ville n’a jamais montré son envie, comme Guy Gévaudan le demandait ». Jean-Luc Souchaud : « Vous ne pouvez pas nous culpabiliser si ce projet n’a pas encore abouti ! » Reine-Marie Waszak : « Si quelqu’un arrive aujourd’hui avec un projet on va se mobiliser pour l’accompagner. »

La réponse de Shopie Robuchon :

Dans un communiqué adressé hier à notre rédaction, la famille de Joël Robuchon fait savoir que « le projet Robuchon reste une priorité pour la famille. La crise du Covid, les tensions internationales et les complexités juridiques et administratives, les mutations du tourisme, les conduisent à adapter le projet à la situation. Ce travail de redéfinition devrait s’achever d’ici quelques semaines. Par respect pour leurs partenaires privés et politiques, ils communiqueront le moment venu »Ce message est une réponse aux inquiétudes exprimées par les élus de Montmorillon, lors du conseil municipal qui se déroulait mardi soir. Le maire Bernard Blanchet avait indiqué ne pas disposer d’information sur l’avancement de ce projet, lancé en 2015. Sophie Robuchon s’était engagée, fin 2018, à faire aboutir le projet lancé par son père, décédé en août 2018.

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Inquiétant (100%)
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *