À 71 ans, Marc Veyrat prépare sa transmission – en attendant le bouillonnant chef cumule les projets

24 décembre 2021  0  Non classé
 

signature-food-and-sens

Les années passent pour tout le monde, et notamment pour le chef Marc Veyrat qui à 71 ans doit penser à la suite de ses affaires, le quotidien régional L’Essor Savoyard  à fait un point avec le chef sur l’avenir qu’il construit pour ses enfants.

Rouvrira-t-il un jour ? Va-t-il vendre ? A-t-il encore une équipe pour faire tourner l’établissement ? Ces questions se posent à Manigod, où l’institution gastronomique locale La Maison des Bois, du chef Marc Veyrat, est fermée depuis plus d’un an. La faute au Covid, mais pas seulement, puisque les autres tables étoilées du bassin annécien ont repris le service depuis longtemps.

Que va devenir la Maison des Bois ?

L’Essor est donc allé prendre des nouvelles auprès de «l’homme au chapeau». « Je finis les travaux et je vais ouvrir bientôt », répond celui qui vient d’intégrer les «toques d’or» de l’académie du guide Gault & Millau. Il réalise plusieurs aménagements dont un deuxième restaurant au côté de La Maison des Bois, deux étoiles au Guide Michelin (lire ci-contre).

Mais les travaux ne sont pas les seuls en cause dans cette fermeture. « On accuse le Covid aussi », reconnaît-il. « Qu’est-ce qui va se passer cet hiver ? (…) On ne sait pas si on va avoir des annulations. On est dans l’expectative. » Toutefois le recrutement du personnel n’est pas en cause. « J’ai une partie de l’équipe en place avec des piliers », indique-t-il. À quand la réouverture alors ? Pas en 2021, mais début 2022, assure-t-il.

Au RURAL à Paris le chef propose une cuisine savoyarde

« Je veux passer le bâton de témoin »

L’année prochaine sera en tout cas importante pour le chef manigodin, qui va préparer sa succession. « J’attends mes enfants, je veux passer le bâton de témoin », confie Marc Veyrat, en parlant notamment de la dernière de ses filles, Élise. « Elle travaille chez Paul Bocuse. J’attends qu’elle finisse ses stages. Elle travaillera en cuisine », avance-t-il. À 71 ans, celui qui a été sacré trois fois trois étoiles Michelin et a obtenu deux fois 20 sur 20 au Gault & Millau va entamer « une phase de transition qui va durer un ou deux ans pour les accompagner ».

Le chef Veyrat un habitué des plateaux télé

Mais ce passage de flambeau ne se fera pas qu’aux fourneaux, puisque Marc Veyrat veut faire une place à ses enfants (il en a quatre) dans son entreprise, la SCS Marc Veyrat. Cette dernière est à la tête d’un véritable petit groupe de restauration : le Haut-Savoyard s’est associé à Moma Group pour lancer à Paris le restaurant Rural et racheter La Fontaine Gaillon, ayant appartenu à l’acteur Gérard Depardieu ; il est toujours propriétaire de La Maison Bleue (aujourd’hui tenue par le double étoilé Yoann Conte) à Veyrier-du-Lac ; et il a encore « un pied-à-terre » à Megève.

Ci-dessus le chef Veyrat avec l’homme d’affaire Benjamin Patou qui à la tête de MomaGroup développe dans plusieurs sites touristiques français haut de gamme comme Paris et Saint-Tropez. des restaurant tendances et branchés

Sans compter les autres projets que le tonitruant cuisinier a sur le feu, notamment dans le golfe de Saint-Tropez où il se dit « toujours intéressé » pour ouvrir un restaurant. « Ça va être une reprise d’établissement avec une création culinaire », précise-t-il. Mais il attend sa progéniture pour prendre la décision finale. « Marc Veyrat, ce sera demain avec mes enfants. Hier, c’était Marc Veyrat tout seul. »

En revanche, il écarte l’idée de retraite, en tant que chef. « Pas question ! », martèle le patron de La Maison des Bois. « La gastronomie, quand on est mordu, on est mordu. »

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Inquiétant (50%)
  • Je suis fan (33%)
  • Amusant décalé (17%)
  • Mmmm interessant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *