Nina Métayer, avec sa soeur Paloma, signe le Brunch dominical de l’Hôtel Maison Colbert – à découvrir jusqu’en octobre 2022

05 août 2022  0  MADE BY F&S
 

signature-food-and-sensLa cheffe pâtissière Nina Métayer et sœur Paloma Métayer proposent un brunch dominical à l’Hôtel Maison Colbert, au cœur du quartier latin de Paris. Ce brunch pop-up investit la terrasse feutrée de la Maison Colbert, et son Café Clotilde, inspiré de la muse du peintre Joaquín Sorolla, dont les œuvres décorent l’hôtel. Rue Colbert, à quelques pas des quais de Seine et de Notre-Dame,  à 200 metres du Boulevard Saint Germain, un charmant 4 étoiles quatre étoiles membre de la Melia Collection, charmant hôtel particulier qui fut résidence de Simone de Beauvoir, superbement rénové et décoré, n’est pas qu’un hôtel mais un superbe lieu de vie et d’expériences artistiques et gastronomiques. 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image005-776x800.jpg.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Capture-decran-2022-08-05-a-06.55.00-699x800.png.

Pendant 7 dimanches de juillet à octobre 2022, un menu créé sur mesure pour voyager, un rendez-vous gourmand avec des viennoiseries sublimes, croissant, pain au chocolat, brioche, pain et pâtes à tartiner… le sucré copine avec le salé comme dans tout excellent brunch qui des respecte. Ainsi défilent somptueusement tomates anciennes et œuf truffé, pâté en croûte de chez Maison Vérot, fromage de chez Laurent Dubois, ballotine de volaille au jus corsé, pomme de terre croustillante et crème d’épinard, ou raviolis provençaux et leur tomate confite et crumble de parmesan. Nina Métayer ferme le » bal », avec ses pâtisseries addictives : le cheese cake, la tarte au chocolat ou encore la fleur pêche, brownie, un financier ou un cookie.  Jus d’orange, de pamplemousse, de tomate, de mangue ou encore de fraise et champagne accompagnent le brunch servi sur une terrasse paisible et retirée, discrète, intime, bucolique à souhait où le temps n’a pas de prise, où le décor sophistiqué, élégant, inspirela pâtissière et sa soeur pour une mise en scène intimiste du brunch.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image003-640x800.png.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image004-16.18.11-640x800.png.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Capture-decran-2022-08-05-a-07.08.28-666x800.png.

 

Focus sur la saga Métayer – je demande les soeurs, elles sont trois, aux prénoms qui se terminent délicatement en a, tout doux, tout mignons, follement atypiques, Nina, Pandora et Paloma.

Les jeunes femmes sont tombées dans la marmite très tôt. « Chez nos parents, les repas ont toujours été très importants, presque religieux, explique Nina. Ils devaient être préparés dans les règles, avec de bons produits, une cuisson précise et le bon assaisonnement, sinon c’était la catastrophe! » À Rodolphe, le père développeur dans le Web, les recettes d’œufs, de pâtes ou de pommes de terre ; à Nathalie, la mère journaliste, les légumes, la viande, les poissons et le juste équilibre des condiments. Au point de créer les critiques gastronomiques du Petit Futé. Les trois soeurs, comme leurs parents, sont furieusement passionnées, épicuriennes dans l’âme…

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image007-640x800.jpg.

Nina Métayer – Distinguée deux années de suite Pâtissier(ère) de l’année avant l’âge de 30 ans, aujourd’hui consultante et entrepreneure, Nina Métayer a suivi un double cursus en boulangerie, puis en pâtisserie. Inspiration, formation, grandes maisons, distinctions, expression, passion, de La Rochelle à l’international, de la viennoiserie au dessert à l’assiette étoilé, parcours d’une jeune femme engagée. Elle a  créé son propre établissement en 2019, son propre établissement numérique : Délicatisserie, la pâtisserie 100% digitale et a réussi l’incroyable défi et de régaler dans la première boutique100% digitalisée les becs sucrés les plus affûtés. En accord total avec son engagement,  « faire de la pâtisserie artisanale un luxe accessible qui s’inscrit dans la construction d’un futur désirable ».   Elle propose des pâtisseries réalisées  à la demande, à la commande de manière totalement artisanale dans son laboratoire parisien. Avant-gardiste, elle révolutionne non seulement les recettes de la pâtisserie mais aussi les codes des boutiques de pâtisseries.

Elle n’arrête jamais, Elle court, elle bondit de la Seine à la Tamise, traverse la Manche, revient à paris s’envole pour des ailleurs, sans jamais perdre ce sourire qui illumine son visage et la journée de ceux qui croise la pétillante cheffe-pâtissière. Du Café Pouchkine et du Grand Restaurant à Paris à Londres, juste deux heures de trajet. Nina fonce tout sourire, débordante de projets d’audace et de travail. Nouvelle aventure. Nina ouvre une pâtisserie mais pas que, une boulangerie avec du pain fabriqué avec la farine de son propre moulin, des viennoiseries et des pâtisseries accessibles à tous, simples, sans chichis mais avec du goût ! Une boulangerie-pâtisserie comme un lieu de vie, d’échanges et de rencontres dans le respect des valeurs chères à Nina : partage, authenticité, respect de l’humain et des produits, de la planète. Les mois derniers ont été agités pour elle, Nina a signé les desserts des nouvelles offres des TGV, a sorti un livre, entre viennoiseries et pâtisseries, a fait croustiller le chocolat, a mis sa montre Jaeger-LeCoultre à l’heure des desserts à la carte qu’elle proposait dans ce pop up, 1931 Café à Paris, a livré et délivré ses pâtisseries au Délicatisserie, au printemps du goût, a ouvert à Shanghai sur le Bund,  a eu un bébé, fait des tours et des détours au Pavillon de la Reine au Château de Versailles, participé à Taste of Taris, avant de retourner à ses gâteaux au chocolat, aux agrumes, aux gâteaux de voyage, et de s’installer à L’Hôtel Maison Colbert ! 

 

Pandora Métayer – cheffe  de KitchenTer, troisième restaurant de William Ledeuil où elle joue divinement bien de la pâte et du bouillon, de pâtes atypiques et bouillons épatants,  de coquillettes autres girolettes qui se pâment dans des bouillons créés pour elles, rien que pour elles. Voyages assurés entre Italie et Asie.

Brunch – Le dimanche, de 12h à 15h (dernière commande à 14h30) –  les 10, 17 et 24 juillet ; les 11, 18 et 25 septembre ; le 2 octobre 2022 – Menu brunch à 70€ (86€ avec champagne)

Hôtel Maison Colbert, 7 rue de l’Hôtel Colbert, 75005 Paris – Instagram : @hotelmaisoncolbert  – Demande de réservation pour 12h uniquement sur maisoncolbert@melia.com

 

 

 

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *