Michelle Obama compte bien continuer son combat contre la malbouffe après son départ de la Maison Blanche

21 décembre 2016  0  Dossiers F&S
 

signature-food-and-sens Ce n’est pas parce que l’administration Trump arrive au pouvoir et que les lobbyings vont s’imposer à la tête de l’état américain qu’il faut laisser la place à une agro-alimentation avide de business, à la malbouffe et aux industries qui polluent notre alimentation.

C’est un peu le message que veut faire passer Michelle Obama à quelques semaines de quitter la Maison Blanche. On ne sait pas ce que va devenir le jardin potager de la Maison Blanche ( certes symbolique ), ni la politique mise en place par la première dame des Etats-Unis en faveur d’une meilleure alimentation, mais alors qu’aujourd’hui le message de « mieux manger pour mieux se porter «  commence a être entendu aux USA, Michelle Obama va continuer le combat notamment auprès des enfants.

Michelle Obama n’a eu de cesse de porter un message pour une nourriture mieux équilibrée auprès de la population américaine qui souffre d’obésité. La nécessité d’une cuisine plus équilibrée et plus saine fut une des batailles de la première dame des Etats-Unis aidée par notamment le chef José Andrès. De nombreuses initiatives ont eu des effets sensibles auprès des Américains en quête de “mieux être “, il faut donc continuer les efforts, indique Michelle Obama et “Je serai de tous les combats même si la Maison Blanche a changé de main” ajoute t-elle.

Une fois retournée à la vie privée, elle continuera donc le combat qui lui tient à cœur, car que ce soit pour améliorer la nourriture dans les cantines scolaires ou pour tout ce qui concerne les OGM et les étiquetages sur les emballages alimentaires, beaucoup reste à faire.

Et les nouvelles équipes de Trump s’étaient déjà prononcées bien avant les élections contre toutes les lois imposant des restrictions aux industriels, les obligeant à indiquer précisément tout ce qui compose leurs produits, en fait un espèce de refus à la population américaine qui pourtant a le droit de savoir ce quelle mange.

L’héritage de Michelle Obama est assez bien ancré. En 6 ans, plusieurs grands distributeurs et des dizaines d’entreprises se sont engagés à fabriquer des aliments plus sains, les sociétés disent qu’elles prévoient de respecter leurs engagements indépendamment de tout changement de politique à Washington.

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Inquiétant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Je suis fan (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *