Régis Marcon élevé au titre d’officier de la Légion d’Honneur

01 janvier 2019  1  Chefs & Actualités
 

signature-food-and-sens Des footballeurs et un écrivain, mais aussi de nombreux policiers et pompiers, sont à l’honneur dans la promotion du 1er janvier de la Légion d’honneur.  » Cette promotion rassemble au total 402 personnes réparties à parité exacte hommes-femmes entre 345 chevaliers, 42 officiers, 9 commandeurs, 4 grands officiers et 2 grands-croix « , indique la grande chancellerie de la Légion d’honneur.

Le chef cuisinier Régis Marcon, trois étoiles au Guide Michelin depuis 2005, est distingué cette année dans la traditionnelle cession du 1er janvier, il était déjà chevalier de la légion d’honneur depuis 2003.

Dans un communiqué, la Grande chancellerie de la Légion d’honneur,  indique que « le développement économique est encouragé par la distinction d’acteurs appartenant à des entreprises de toutes tailles, de l’artisanat au grand groupe international. Le chef cuisinier Régis Marcon est ainsi promu officier « .

Sur la liste du 31 décembre 2018, il est passé au grade au-dessus, officier. Pour la petite histoire, il fait partie de la promotion voulue par le Ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Mmmm interessant (60%)
  • Je suis fan (40%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Une réflexion au sujet de « Régis Marcon élevé au titre d’officier de la Légion d’Honneur »

  1. MARCON Régis

    Bleu, Blanc, Rouge

    En cette période troublée, on aperçoit beaucoup de drapeaux tricolores dans la rue ; on sait combien le citoyen français est attaché à cet emblème.
    Les meilleurs ouvriers de France portent avec fierté ce col bleu blanc rouge.
    Certains m’ont vu apparaître avec ce col et je comprends tout à fait leurs remarques ; sachez tout d’abord que je suis très respectueux de ce que représente ce titre, non seulement parce que j’ai été sélectionné et ai participé à trois finales successives, et je remercie Paul Bocuse, Joël Robuchon, et maintenant Alain Ducasse de m’avoir fait confiance en m’invitant à participer à l’organisation de ce prestigieux concours, ceci depuis 1996.
    Je tenais cependant à vous donner cette information : j’accepte souvent avec plaisir de parrainer des concours et c’était le cas il y a quelques années à Strasbourg sur le concours Paul Haeberlin, magnifique concours. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque l’on m’a remis la veste officielle avec le col tricolore ! Pour plaisanter avec Marc Haeberlin, j’ai revêtu cette veste momentanément, belle maladresse ! Portée quelques instants mais assez longtemps pour qu’un photographe shoot mon portrait à mon insu (Agence Reuters), mon portrait se retrouvant ainsi à la portée de tous. J’ai ensuite présidé le concours avec le col que j’avais pris soin de retourner. Je suis très à l’aise de raconter cette anecdote d’autant plus que Paul Bocuse et des amis (MOF) m’ont souvent sollicité pour être nommé « Honoris Causa », ce que j’ai toujours refusé pour des raisons personnelles, ce qui ne m’empêche pas néanmoins d’avoir un immense respect pour ceux qui l’ont obtenu ainsi.
    Je tenais à faire cette mise au point et même si je ne suis pas meilleur ouvrier de France, j’appartiens à la grande famille des cuisiniers.
    Régis Marcon

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *