chef Thierry Marx

 » Notre métier manque de main-d’œuvre et c’est normal. Les jeunes sont mal payés  » – Les propos du chef Thierry Marx qui passent mal pour les restaurateurs et les chefs patrons

08 août 2018  3  Chefs & Actualités
 

signature-food-and-sens Les propos du chef Thierry Marx au Grand Oral des Grandes Gueules, ont créé beaucoup de commentaires aujourd’hui sur les réseaux sociaux, la scène a été reprise de nombreuses fois et commentée avec beaucoup de vigueur.

Thierry Marx au Grand Oral des Grandes Gueules

Il faut dire que le chef lance un pavé dans la mare en déclarant «  Notre métier manque de main-d’œuvre et c’est normal. Les jeunes sont mal payés, un peu au-dessus du smic. Avec 1400 euros par mois, on ne peut pas s’habiller, on se loge mal, on ne part pas en vacances … » , Le chef parle avec le coeur, mais le problème est beaucoup plus complexe.

Le chef oublie que beaucoup de professions comme agriculteurs ont souvent du mal à en gagner la moitié, les infirmières, les agents de services, et beaucoup de travailleurs aimeraient gagner 1400 euros net par mois ( certes avec moins d’heures travaillés que dans la restauration ), globalement les salariés en France sont mal payés, est ce tout le système à repenser ?.

 

Beaucoup trouvent assez réducteur  » de ramener tout autour de l’argent et autour de Paris «  indique fort justement un commentaire.

Beaucoup de restaurateurs ont regretté que le chef oublie de préciser qu’un salaire net de 1400 euros versé en France coûte à l’employeur 2800 euros, puisque la même somme est versée en charge sur les salaires. Que beaucoup de restaurateurs sont en difficulté, et que ce sont eux  entrepreneurs indépendants qui payent leurs salariés, et non des fonds d’investissements ou des sociétés implantées à l’étranger.

Salaires trop bas pour les uns, charges trop élevées pour les autres, conditions de travail difficiles, différence entre Paris et province, … le débat est loin d’être terminé, un problème évident existe, les équipes aspirent à mieux vivre avec des salaires plus élevés, mais du côté des entrepreneurs assumer des charges supplémentaires risquerait de fragiliser l’équilibre économique déjà fragile de leurs entreprises.

En attendant la France bat des records de chômage, et plusieurs branches professionnelles diminuent leurs activités faute de main-d’oeuvre. 

 
polemique Thierry Marx
 polemique Thierry Marx paye des jeunes polemique Thierry Marx thierry marx polemique thierry marx salaire thierry marx propos salaire thierry marx propos salaire metier chefs thierry marx propos salaire thierry marx salaire chefs thierry marx salaire chef
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Inquiétant (100%)
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)

3 réflexions au sujet de «  » Notre métier manque de main-d’œuvre et c’est normal. Les jeunes sont mal payés  » – Les propos du chef Thierry Marx qui passent mal pour les restaurateurs et les chefs patrons »

  1. Layot Morgan

    Le problème c’est l’état si il réduisait les charges patronales sa permettrais aux employeurs de mieux payer leur ouvriers et forcément créé plus d’emplois car les petits restaurateurs ne sont pas aidé par exemple un petit restaurateurs de 5 à dix employés devrait avoir moin de charge et plus d’avantages que les gros qui ont eux des avantages comme le pourcentage patronales tout vient d’en haut qui ne font rien pour aider les gens il faut que sa change.

    Répondre
  2. Jocelyn

    Votre commentaire est déplacé sur les travailleurs a l’etranger Dans le restauration, je travaille depuis 8 ans au Japon et ai je sois me faire soigner je le fais la-bas et non gratuitement en France. Nous ne sommes pas tous des expat de grosses entreprises

    Répondre
  3. Matthieu Gimbert

    1400 € net pour 35 ou 42 h, soit. C’était mon salaire de chef de partie dans un grand groupe hôtelier en Province en 2016.
    Mais quid des heures sup ? Dans la majorité des cas impayées ? Et ne poussez pas des cris d’orfraie, c’est la vérité…
    J’ai plein d’exemples à vous donner, ne me tentez pas… les étoilés les pire ? Le discours pour te faire avaler le truc : oui, mais tu construis ton CV avec de grandes enseignes, ça mérite des sacrifices…
    60 ou 80 heures par semaine pour 1400 € net par mois, ça fait un demi SMIC
    Alors oui, c’est un métier de passionnés, et c’est pour cela qu’on tient notre poste tous les jours… mais soyez honnêtes

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *