INUA – Thomas Frebel l’ex-responsable de la création du Noma ouvre à Tokyo le 29 juin

22 mai 2018  0  Chefs & Actualités
 

signature-food-and-sens La sphère d’influence du restaurant Noma est croissante et maintenant bien implantée au Japon : Thomas Frebel, qui dirigeait auparavant l’équipe de recherche et développement de Noma, ouvre son propre restaurant à Tokyo. Le restaurant se nommera INUA,  » l’esprit existe dans tous les êtres vivants  » explique la mythologie Inuite, le chef ouvrira les portes de son restaurant le 29 juin prochain.

Thomas Frebel a travaillé au Noma de René Redzepi pendant 10 ans avant de quitter Copenhague pour ouvrir Inua.  » Quand j’étais ici au Pop-Up Noma à Tokyo, j’ai ressenti cette forte relation avec le Japon « , a déclaré le chef, il poursuit   » J’ai été attirée par le paysage, la culture et les ingrédients. Quand nous sommes partis, j’ai senti que je n’avais pas fini mon temps au Japon. « 

Le restaurant de 50 places servira un menu de dégustation aux influences nordiques pendant les 4 jours d’ouverture hebdomadaire, il y aura un seul menu unique à 29 000 Yens hors boisson, le chef explique qu’Inua sera «  tout à fait différent «  de la cuisine servie lors du Pop Up de Redzepi à Tokyo, même si il précise qu’il partage la même philosophie que la NOMA, utilisant principalement des ingrédients cultivés au Japon. 

Le directeur général de Noma, Peter Kreiner siègera au conseil d’administration d’Inua, il explique «  les menus de dégustation pourraient inclure des plats comme les bananes d’Okinawa avec le combu rôti de l’île Rishiri ou la pieuvre cuite de Hokkaido « .

Le chef du Noma, Rene Redzepi, aidera le INUA à prendre son envol, bien qu’il n’ait pas de participation dans le capital, il prévoit de visiter périodiquement InuaLe chef Redzepi a indiqué sur son compte Twitter : «  Thomas est comme un frère pour moi, c’était très dur de le voir partir. Mais il a quitté Noma pour vivre et de travailler dans un pays que nous avons tous les deux beaucoup aimé lors de nos voyages.« 

Thomas Frebel n’est pas le seul fidèle du Noma à quitter l’aventure, José Luis Hinostroza ancien chef de partie, a participé au Pop-Up de Tulum au Mexique et a ensuite ouvert son propre restaurant à Natal. Quant à l’ancienne chef pâtissière du Noma, la chef Rosio Sanchez, elle a ouvert une table autour des tacos à Copenhague.

Le chef Frebel arrive dans un paysage très occupé de restaurants gastronomiques à Tokyo, mais le jeune chef est confiant, lors du Pop-Up du Noma à Tokyo ils n’ont pas pu satisfaire plus de 60 000 demandes de réservations.

Rosio Sanchez ex NOMA


José Luis Hinostroza ex NOMA

Pour réserver cliquez sur INUA

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *