Les grands oubliés du premier guide Michelin Shanghai 2017

21 septembre 2016  3  Chefs & Actualités
 

signature-food-and-sens Le guide Michelin est sorti hier à Shanghai, deuxième guide Michelin en Chine puisque un guide existe sur Hong Kong et Macau.

Michelin Shanghai 2017

Le palmarès Michelin est cohérent sur son ensemble, par contre F&S a constaté beaucoup d’absents sur la liste des restaurants qui pouvaient prétendre à des étoiles. Beaucoup de restaurants de cuisine chinoise y sont honorés, qui ne sont peut-être pas des restaurants qui méritent autant d’attentions.

 

F&S les a listés 

Le restaurant MARC signé par MARC MENEAU

Meneau Shanghai

Le restaurant Marc du chef Marc Meneau a ouvert cette année, il est situé dans un de plus luxueux hôtels de Shanghai, la cuisine française du chef mérite une reconnaissance.

 

Le bistrot français FRANCK du français FRANCK PECOL

Pecol Franck

C’est depuis presque 10 ans le restaurant/bistrot le plus couru de la mégapole chinoise, il est en plus reconnu pour sa sélection de vins faite directement par Franck Pecol, le propriétaire. Le restaurant attire une très belle clientèle fortunée venue tout droit de Hong Kong.

 

Unico le restaurant, il n’y pas longtemps encore, signé par le chef MAURO COLAGRECO

Mauro

Le palmarès n’a pas honoré le restaurant Unico sur le Bund, il faut dire que le chef Mauro Colagreco qui signait la carte jusqu’à peu, s’est retiré de l’adresse. L’adresse garde quand même une image de qualité.

 

Le restaurant du chef franco/américain JEAN-GEORGES VONGHERICHTEN

jeangeorgesJGV

Idem pour le chef Jean-Georges Vongherichten sur le Bund, installé à Shanghai depuis 2005. Même s’il a changé plusieurs fois de concept de cuisine, il reste un incontournable de la gastronomie de Shanghai.

 

Le restaurant du chef français NICOLAS LEBEC

LebecLEBEC

De même, l’adresse du chef Nicolas Lebec n’a pas été honorée d’étoiles alors même que le restaurant fait un grand succès en ville.

 

Mr et Mrs Bund du chef PAUL PAIRET

Paul pairetBund 18

Même si le chef perpignanais Paul Pairet a obtenu 2 étoile pour son restaurant ULTRAVIOLET qui offre à ses clients une expérience complète mêlant son et lumière autour de ses création culinaires, il y a une certaine déception à ce que le Mr & Mrs Bund très couru en ville ne soit pas honoré par le guide 2017.

 

LA LISTE

Trois étoiles

T’ang Court – Traditional Cantonese/Shanghainese. Xintiandi’s Langham Hotel

Deux étoiles

  1. 8 1/2 Otto e Mezzo Bombana – Italian fine dining.
  2. L’Atelier de Joël Robuchon – French fine dining.
  3. Ultraviolet – French Avant Garde – 42nd place in The World’s 50 Best Restaurants list.
  4. Yongfoo Elite – Shanghainese.
  5. Imperial Treasure Cantonese and dim sum.
  6. Canton 8 – Cantonese and dim sum.
  7. Yi Long Court – Cantonese and dim sum. The Peninsula Hotel

1 étoile

9 & 10. Da Dong Roast Duck – Beijing roast duck.

  1. Sir Elly’s – European fine dining.
  2. E’ Fu Ren (Madam Goose) – Cantonese and dim sum.
  3. Fu He Hui – Fine dining vegetarian Chinese. No.18 on Asia’s 50 Best Restaurants list.
  4. PHENIX – Contemporary French – The PuLi Hotel.
  5. Le Patio et La Famille – Hangzhou cuisine – IFC Mall.
  6. Shang High – Chinese – Jumeirah Himalayas Hotel Shanghai.
  7. Seventh Son – Cantonese and dim sum.
  8. Jin Xuan – Cantonese and dim sum -Ritz-Carlton Hotel Pudong.
  9. Kanpai Classic – Taiwanese BBQ
  10.  Lei Garden iapm and IFC – Cantonese and dim sum.
  11. Jade Mansion – Chinise.
  12. Tai’an Table – European fine dining.
  13. Xin Rong Ji – Cantonese and dim sum.
  14. Yong Yi Ting – Chinese fine dining.
  15. Lao Zheng Xing – Shanghainese.
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Inquiétant (47%)
  • Mmmm interessant (29%)
  • Je suis fan (18%)
  • Amusant décalé (6%)

3 réflexions au sujet de « Les grands oubliés du premier guide Michelin Shanghai 2017 »

  1. Le Terrain de sport

    Il est amusant de constater que la sortie d’un nouveau guide rouge Michelin provoque toujours le même type de récriminations, plus motivées par des soi-disant trahisons faites à des critères d’appréciations très personnels que par de réelles entailles faites dans un contrat passé avec l’honnêteté culinaire. Ainsi qu’est-ce que Franck, avec sa sérieuse cuisine de bistrot contemporaine, viendrait faire parmi les étoilés Michelin ? Et en quoi la fréquentation assidue d’une adresse (Vongerichten, Mr & Mrs Bund, Unico, entre autres) par des gens qui disposent certainement plus d’argent que de palais justifierait la dotation d’un macaron ? Si l’acquisition rapide et massive de richesses conditionnait le bon goût, ça se saurait depuis longtemps, non ?
    La seule chose que ce classement confirme, c’est l’incorruptibilité inébranlable du Guide rouge et son ouverture gastronomique.
    Continuez comme ça.

    Répondre
  2. Homemadesh

    Very nice To mention Some forgotten Chef and restaurant to remind people about. But for Unico by Mauro Colagreco photo could be updated. chef and team behind disappear more then 3 years….

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *