Canvas à Bangkok – La table étoilée du jeune chef texan Riley Sanders

11 février 2020  0  Chefs & Actualités F&S LIVE
 

signature-food-and-sens Voyage – Voyage … Continuons à explorer les tables à travers le monde, si vous suivez F&S vous avez pu voyager il y a quelques jours avec nous à Moscou, Los Angeles ou en Alsace … Aujourd’hui c’est Bangkok, la ville aux centaines de milliers de restaurants, de tables, de bars, de baraques à street food … Pour nous y être rendus plusieurs fois, nous avons une affection particulière pour le bistrot CANVAS du jeune chef Riley Sanders.

Le chef a obtenu une étoile au guide Michelin en 2019, ce que nous aimons ici c’est l’esprit bistrot français, cette ambiance conviviale et bon enfant, et puis bien sûr la cuisine du chef qui ne démérite pas, il crée et se renouvelle sans cesse.

Petites mosaïques au sol, comptoir où l’on peut manger, tables organisées avec les couverts dans les tiroirs … ambiance feutrée, lumières douces et tamisées, cuisine ouverte et une tout juste une quarantaine de places assises, tout est fait pour rendre l’endroit chaleureux. 

À table ou au bar, vous pourrez observer les équipes cuisiner, et le chef terminer le dressage de toutes les assiettes ou jeter un oeil pour contrôler la qualité, ici pas de sophistication inutile, juste une gastronomie lisible, compréhensible.

Ci-dessus le chef Riley Sanders qui pointe les bons de commande de plats…

Le soir vous avez le choix entre 6 ou 9 plats dans le menu unique, la cuisine du chef même si se base repose sur la gastronomie française dans sa pure tradition, elle se permet beaucoup de liberté en misant sur les produits locaux et les saveurs asiatiques. Tout cela offre une belle palette de couleurs et de saveurs, parfois exotiques, parfois osées, parfois déconcertantes.

 

Le festival commence par les minis bouchées, toutes aussi étonnantes les unes que les autres (vous avez le menu ci-dessus pour suivre les plats).

Le Toasted Rice Bread est une des spécialités du chef, c’est fondant, moelleux et très goûteux.

Tous les produits viennent de Thaïlande, le plus possible biologique, avec – ce qui est nouveau dans ce pays – le souci d’entamer des relations plus étroites avec les agriculteurs, ce qui permet de pousser encore un peu plus la curiosité vers la connaissance des produits de Thaïlande.

Le déstabilisant Sticky Rice au caviar, un plat subtil, sérieusement audacieux qui demande d’être expliqué avant d’être dégusté.

Chacun des plats amène son lot de surprises, le piment farci et le canard aux branches de céleris étaient remarquables, le boeuf quant à lui assez décevant car les 4 préparations n’avaient aucun lien entre elles dans l’assiette.

Le chef est américain, texan  d’origine, il a fait ses classes aux États-Unis où il a notamment travaillé pour le chef français Laurent Gras, il a voyagé partout dans le monde avant de se poser à Bangkok. Riley Sanders est tombé amoureux de Bangkok – de sa nourriture, des gens, de sa culture, des produits, des marchés après une première visite en 2013, il a décidé de s’y installer et de créer Canvas en 2016.

Les desserts sont du même niveau créatif que la cuisine, c’est frais, joyeux, et pétillant… 

Vous l’avez bien compris, vous êtes dans un bistrot qui a basculé indéniablement vers la haute gastronomie. Profitez donc de vous rendre à Canvas lors d’une prochaine visite à Bangkok, tant  qued’autres étoiles ne sont pas accrochées sur la façade et tant que les prix restent raisonnables.

CANVAS BANGKOK

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (67%)
  • Inquiétant (33%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *