Au Mirazur à Menton – une autre façon d’appliquer les gestes barrières

22 juillet 2020  0  Chefs & Actualités Dossiers F&S F&S LIVE
 

signature-food-and-sens C’est une information du quotidien Nice Matin reprise par le HuffingtonPost, à Menton au restaurant Mirazur de Julia et Mauro Colagreco (trois étoiles au guide Michelin et classé Meilleure Table du Monde par le 50Best ) on fait appliquer les gestes barrière d’une manière très romantique.

à lire ci-dessous :

RESTAURANT – Des bols d’eau alcoolisés en lieu et place du gel hydroalcoolique, vous ne trouverez ça nulle part ailleurs qu’au Mirazur. Pour arriver à ce résultat et proposer un service inédit, le chef étoilé Mauro Colagreco s’est associé au meilleur ouvrier de France le céramiste Stéphane Montalto.

Comme le rapporte Nice Matin, le meilleur restaurant du monde situé sur les hauteurs de Menton a tout fait pour s’adapter aux nouvelles mesures dues au coronavirus. Stéphane Montalto a conçu pour le Mirazur seize grands bols en céramique aux couleurs ivoires et turquoises, dans lesquels se trouvent de l’eau alcoolisée et les ”éléments du jour”.

Servis avec les deux mains, les clients n’ont plus qu’à tremper leurs doigts pour se désinfecter. “Les gens adorent. À l’exception d’une table qui nous a dit que cela ne servait à rien, tous ont aimé la connotation”, rapporte le chef argentin à au quotidien régional.

Sur la photo en tête d’article, le contenu est mélangé avec différentes variétés de fleurs. Dans le même thème, Le Mirazur consacre tout un univers à ces plantes, dont des plats comme la rose de rhubarbe. 

Si se laver les mains est un geste du quotidien, Mauro Colegraco lui a donné une signification. “Nous avons fait en sorte de trouver de la beauté dans ce qui est laid (…) Mais se laver les mains n’est pas quelque chose de moche, c’est un symbole fort dans les anciennes cultures”, indique le chef.

Mais pour cela, il fallait que les récipients soient à la hauteur. Entre en jeu le potier de renommé mondiale, Stéphane Montalto qui a eu carte blanche sur le projet: “Au début je pensais à une vasque, mais l’idée de bols individuels m’a plu”, confie-t-il au journal.

Derrière ces bols, il y a une histoire: “L’idée était de montrer l’agitation de la mer, l’écume. Je voulais des spirales pour le mouvement de l’eau, et du relief à l’extérieur pour évoquer les vagues”, confesse l’artiste

Ce n’est pas la première fois que le Mirazur fait les choses différemment. En mai le chef triplement étoilé annonçait cuisiner en fonction du cycle lunaire.

Alors quelle fleur ou plante du jour va agrémenter ces bols pour rincer vos mains ?

 

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (50%)
  • Inquiétant (50%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *