Réduction des matières plastiques – Après les sacs, maintenant les pailles, et on espère bientôt les bouteilles.

28 mai 2018  0  DÉNICHÉ SUR LE WEB F&S LIVE
 

signature-food-and-sens Chacune des mesures dans la réduction d’utilisation du plastique comme produit quotidien est une avancée, même si parfois elles semblent dérisoires chaque action est un pierre de plus à l’édifice. Un île de Grèce a pris l’initiative d’éliminer les pailles en plastique. Après la décision de nombreux pays de ne plus utiliser de sacs en plastiques, il va falloir s’attaquer aux bouteilles en plastiques, mais pour l’instant de vraies solutions de remplacement n’existent pas. Et le chemin risque d’être long sans vraie volonté politique !

Athènes – L’île grecque de Sikinos, une petite Cyclade en mer Egée, se prépare à passer un premier été sans pailles en plastique pour siroter ses cafés froids et jus de fruits, une initiative environnementale inédite en Grèce.

Les autorités locales et entrepreneurs de l’île se sont engagés à ne plus utiliser ces objets polluants dans le cadre d’une campagne pour la défense de l’environnement de la fondation Laskaridis, a indiqué mercredi l’Agence de presse grecque, Ana.  

suppression pailles en plastique

Les pailles en plastique, accessoires incontournables de l’été grec, seront remplacées par des pailles biodégradables fournies par cette fondation, gratuitement jusqu’à fin 2019.  La campagne entrera en vigueur au 1er juin, a précisé aux médias grecs le maire Vassilios Marakis. Il s’est affirmé optimiste sur l’autodiscipline des entreprises concernées, une vingtaine, au vu notamment de la taille de l’île, qui compte moins de 300 habitants.  

Selon la fondation Laskaridis, les pailles en plastique tiennent la onzième place des déchets plastiques polluant les mers grecques.  « C’est un petit changement mais à effet immédiat« , a relevé pour l’agence Ana Angélique Ksomopoulou, directrice de la fondation, qui veut étendre la mesure à d’autres îles des Cyclades.  

La lutte contre les pailles en plastique a aussi été ouverte en avril par le gouvernement britannique, qui a annoncé vouloir les interdire tout comme les touillettes et cotons-tiges en plastique d’ici à la fin de l’année.  

Selon la Commission européenne, 700 kilogrammes de déchets plastiques échouent tous les jours dans les mers et océans, asphyxiant faune et flore marines.  Peu réputés pour leur conscience environnementale, les Grecs ont toutefois rapidement adopté la réforme introduite en janvier pour limiter l’usage des sacs en plastique de caisse, désormais payants.  

Son objectif est de réduire à 90 sacs en plastique d’une épaisseur de 15 à 50 microns la consommation par habitant et par an, qui frôle aujourd’hui les 400 sacs par an.

Source et photo AFP
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *