Nïmes – Le Musée de la Romanité ouvrira ses portes le 2 juin avec le très attendu restaurant – LA TABLE 2 – signé Franck Putelat

06 mai 2018  0  F&S LIVE
 

signature-food-and-sens Nîmes – Le Musée de la Romanité – C’est un dialogue avec le temps. De l’extérieur, un bâtiment moderne face aux arènes de Nîmes. De l’intérieur, 22 siècles d’histoire retracés. Après trois ans de travaux, le musée de la Romanité ouvrira ses portes dans un peu plus d’un mois, le 2 juin probablement (cela dépendra de l’agenda de la ministre de la culture), le musée de la romanité ouvre ses portes. Des parcours sensoriels, des démonstrations de savoir-faire, des visites virtuelles en 3D permettront de découvrir différentes époques et différents lieux. Le visiteur pourra par exemple s’amuser à s’habiller virtuellement comme dans l’antiquité. 

Face aux Arènes bimillénaires, en plein centre de Nîmes, le nouveau Musée de la Romanité est conçu par Elizabeth de Portzamparc, ce nouveau musée au rayonnement international constitue un splendide écrin pour présenter au public quelque 5 000 œuvres patrimoniales, dont la valeur archéologique et artistique est exceptionnelle. Nouveau lieu, important complexe de la culture romaine, à la fois musée innovant, jardin archéologique et lieu de vie, le Musée de la Romanité se dessine comme l’un des plus grands projets architecturaux et culturels contemporains en France.

Nîmes possède d’exceptionnelles collections archéologiques comportent 25 000 pièces, dont les 5000 qui seront désormais présentées sur les 3 500 m2 du nouveau musée. Elles invitent à une expérience historique unique à travers 25 siècles d’histoire grâce à une muséographie immersive.

Au-delà du projet urbain et architectural du musée, Elizabeth de Portzamparc a également conçu sa muséographie, son architecture intérieure et des éléments de mobilier. Il en résulte un projet d’une grande cohérence.

Le choix d’un geste architectural contemporain face à un monument, tel le Carré d’Art il y a quelques années, inscrit le musée dans la tradition nîmoise. C’est une nouvelle vision de la place du parvis et de la courbe des Arènes que le musée offre aujourd’hui : sa légèreté, face à la massivité classique, crée un dialogue architectural fort entre deux bâtiments séparés par deux mille ans d’histoire.

La Table du 2. C’est le nom du restaurant gastronomique (nommé ainsi sans doute pour son adresse postale, 2 bis rue de la République), qui s’installera à l’avant-dernier étage du musée de la Romanité. La carte sera signée par le doublement étoilé Franck Putelat. Ouverture programmée le 2 juin, comme l’ensemble du bâtiment. 

Une identité visuelle

Depuis la semaine dernière, ledit bâtiment affiche son identité visuelle, imaginée par le studio parisien Muchir et Desclouds, par de grandes lettres en façade. Après avoir lancé son site internet au début du mois, le musée de la Romanité vient aussi de créer des comptes dédiés sur les réseaux sociaux. Le Café du musée de la Romanité, « le point de rafraîchissement et de restauration légère » qui s’installera au pied de l’édifice, se signale lui aussi en façade. Et cette “buvette” est, elle aussi, déjà sur Twitter. Les choses se précisent.

MUSÉE DE LA ROMANITÉ

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Amusant décalé (100%)
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *