FOOD … La presse vous le dit … mais vous n’êtes pas obligé de le croire !

09 janvier 2016  0  F&S LIVE
 

signature-food-and-sens La FOOD agite la presse, les articles concernant la nourriture où l’hôtellerie, n’en finissent pas de remplir les colonnes de la presse. Parfois, quelques informations font sursauter les professionnels, mais parfois elles amusent aussi ..

Les dernières perles relevées par notre rédaction

Chut… les français sont les plus infidèles à l’hôtel !

couple hôtelLe site de réservation en ligne lastminute.com vient de publier une étude consacrée aux habitudes des Européens à l’hôtel. On y apprend que les Européens y séjournent en moyenne dix nuits par an, pour un budget moyen de 93 €/nuit. On apprends aussi que se sont les Allemands qui fréquentent le plus les hôtels, avec une moyenne de 11,4 nuits passées à l’hôtel par an, suivis par les Français avec 10,8 nuits et les Britanniques avec 9,4 nuits. L’autre information qui émane du sondage c’est que se sont les Français les plus dépensiers avec une moyenne de 127 euros par nuit, suivis des Espagnols (100 euros) et des Allemands (90 euros). Se sont les français les plus infidèles : 14,5% des Français confessent avoir déjà passé une nuit à l’hôtel avec un amant, suivent les Espagnols (14%) et les Allemands (12%).

 

Tiens, tiens, voilà du boudin !

boudinLes experts britanniques en nutrition sont catégoriques : en 2016, on mangera du boudin noir ! Le produit serait gorgé de protéines, de potassium, de calcium et de magnésium. En plus le boudin noir ne contient pas de glucide, ce qui est un must pour toutes celles et ceux qui tremblent à l’idée de prendre un gramme. Sachez que le boudin noir est riche en fer, mais aussi en zinc, deux choses essentielles pour le corps, mais qui manquent cruellement dans les régimes d’aujourd’hui. Darren Beale du site MuscleFood.com à déclaré au MailOnline le boudin noir est une vraie surprise, les habitudes alimentaires changent, c’est le « super-aliment pour 2016 « on pourrait le voir s’imposer même rapidement dans les assiettes du breakfast.

 

20 000 postes de cuisiniers à pourvoir en France

cuisine

C’est le nouveau Mooc (Massive Online Open Course )qui cartonne. Un cours ouvert et gratuit sur internet qui permet d’apprendre à cuisiner comme un pro. Pas un banal cours de cuisine en ligne, mais une vraie formation professionnelle. C’est un métier qui recrute encore et toujours : 20.000 postes sont considérés comme difficiles à pourvoir, faute de candidats suffisamment bien formés ( et motivés rajoute F&S ). Les émissions de cuisine ont beau susciter des vocations, il y a un gouffre entre réussir ses petits plats entre amis et « sortir » plusieurs dizaines de couverts en un seul service. Pour prétendre oeuvrer aux fourneaux d’un restaurant, pas besoin de titre particulier – la cuisine n’est pas un métier réglementé – mais il faut en revanche connaître toutes les techniques de base, les gestes, les ustensiles et le vocabulaire. C’est que propose ce MOOC, ce « cours gratuit en réseau », cette nouvelle méthode d’apprentissage qui cartonne pour les enseignements universitaires. L’AFPA, le premier organisme de formation des adultes, a eu l’idée d’adapter la formule à la cuisine. Et ça cartonne. Deux mille inscrits dès le premier jour. On a franchi les 3.000. C’est beaucoup pour un MOOC qui se lance, atypique qui plus est…

 

«  Voici le meilleur livre de cuisine du monde « 

simplissime

C’est ce que titrait le magazine Paris Match à quelques jours la veille de Noël. « Simplissime » c’est son titre, c’est la nouvelle bible pour les fous de food. Pas étonnant que ce bouquin soit N°1 des ventes sur Amazon. Faciles, inspirantes, les recettes concoctées et photographiées par Jean-François Mallet vont enchanter votre cuisine. Son concept : la super bonne cuisine pour les nuls, avec une double page par recette, six ingrédients max et quelques lignes de mise en œuvre. De la terrine de foies de volaille réalisée en 3 minutes chrono, au bœuf carottes ou curry de crevettes thaï, on parcourt la planète par l’assiette. La worldfood  en version cool. Zéro prise de tête. Classiques, exotiques, fun, tous les plats collent à l’humeur du temps. Addictif, régressif, il invite à piocher, à ouvrir son placard, associer ses enfants au menu du dîner. Voilà le coup de génie. Il va transformer votre vie… expliquait le magazine people… c’est vrai le livre à cartonné pour les fêtes … de là à dire que c’est le meilleur livre de cuisine du monde

 

Après l’obtention de son étoile Michelin ce restaurant de Tokyo est débordé

tokyo

Tsuta, c’est un petit restaurant de Tokyo spécialisé dans les nouilles chinoise  » Ramen  » début décembre ce fut le premier du genre à obtenir une étoile dans le Guide Michelin de Tokyo. Ce restaurant est très abordable, avec ses plats de nouilles servis dans un bol de bouillon à partir de 850 yens (6,50 euros). Depuis lors le spectacle d’une file d’attente de plusieurs dizaines de personnes devant le restaurant de ramen à l’heure du déjeuner fait partie du quotidien, Tsuta est victime de sa nouvelle notoriété. Depuis l’annonce de l’étoile le restaurant qui compte en tout neuf sièges disposés autour d’un comptoir, est littéralement prise d’assaut. Ouvert seulement pour le déjeuner de 11h à 16h, la durée d’attente, qui pouvait déjà atteindre deux heures en temps normal, a été multipliée par deux. Yuki Onishi, le propriétaire, a mis en place dès le lendemain un système de tickets numérotés pour éviter les longues queues. Pour tenter d’obtenir un sésame, d’insatiables clients se sont précipités dès 6h30 du matin pour tenter leur chance. Une scène qui se répète chaque jour. Cette agitation à Sugamo, dans le nord de Tokyo, un quartier prisé par le troisième âge où Tsuta occupe le rez-de-chaussée d’un immeuble d’habitation, n’est pas passée inaperçue. Les plaintes du voisinages sont nombreuses et inquiètent le propriétaire.

 

Le prix de la Pizza réglementé en Finlande

pizza

En Finlande, la police appelle les citoyens à dénoncer les restaurants servant des pizzas à moins de 6 euros. Les internautes ont d’abord cru à une blague, mais la campagne est sérieuse. La police finlandaise demande depuis la fin de l’an »e 2015 aux habitants de lutter contre les restaurateurs proposant des pizzas… pas assez chères.  » À moins qu’une pizza ne fasse l’objet d’une offre temporaire, il est totalement impossible qu’un établissement puisse légalement offrir une pizza à moins de six euros », explique en effet Minna Immonen, porte-parole des services de police dans la région d’Uusima, dans un post publié sur Facebook. Elle incite les citoyens à se rapprocher de la police s’ils repèrent une pizzeria pas assez chère. Si l’on prend en compte la TVA, le coût des ingrédients, les salaires, le loyer… Une pizza honnête ne devrait pas coûter moins de 6,50 euros, sinon, il y a forcément fraude et cette activités qui échappent donc au fisc.

 

Yelp aussi fort que TripAdvisor pour donner les mauvaises adresses de restos

yelp

En 2015 le site d’avis sur tous les genres de commerces et notamment les restaurants et d’hôtels annonce le chiffre faramineux de 100 millions d’avis déposés dans l’année. La communauté des utilisateurs de Yelp ne cesse de grandir, et la croissance de la plateforme internationale s’impose sur le créneau des avis en ligne. L’entreprise américaine occupe 2000 collaborateurs dans le monde, et son objectif accéder à un chiffre d’affaire d’un milliard de dollars. Ses revenus viennent essentiellement de la publicité et des réservations induites. Au même titre que TriAdvisor, les deux sites donnent toujours les adresses de restos les moins intéressants… c’est déprimant !

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Inquiétant (75%)
  • Amusant décalé (25%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Je suis fan (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *